AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous  pompom 
Pour commencer l'rp, n'hésitez pas à essayer la roulette à rp, et le 1er challenge rp. ey 

Partagez | 
 

 La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 26 Oct - 11:19


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Tu le regardes, tu te perds dans ses yeux et encore une fois tu oublis. Tu oublis tous. L'endroit dans lequel vous vous trouvez, tu n'entends plus la musique, ni les cris des gens autour de toi, tu ne sens plus cette odeur d'alcool singulière à un bar, plus nous plus celle qui coule dans tes veines. Tu ne vois plus ces gens qui t'entourent, tu ne vois plus que lui. Une fois encore pour toi, il n'y a plus que lui qui existe, t'as oublié tout ce qui se trouvait autour de vous, comme toujours, il n'y a que lui à tes yeux, il n'y a toujours eut que lui.

Et cette phrase est bien trop vrai à tes yeux. Car effectivement, à partir du moment où il se trouvait près de toi, il n'y a jamais eut que lui qui comptait, c'était lui le plus important. Il est ce genre de personne qui capte l'attention de son entourage rien qu'en étant présent, il est comme ça et avec toi, c'est une vérité qui fonctionne depuis le jour de votre rencontre. Depuis le jour où l'enfant que tu étais a posé ses yeux sur le gosse qu'il était, assit au fond de l'église pendant la messe, occupé à faire des grimaces pendant la messe derrière le dos de ses parents. Tu l'as vu et tu as totalement oublié l'endroit où tu te trouvais, ce que vous faisiez ici, les discourt qui ont pu se dire. Tu l'as juste regardé lui et tu as souris à ses pitreries, parce que déjà il avait le dons de te faire tout oublier, ce qui t’entourait et ce qui te tourmentait. Et ça, depuis ce fameux jour, ça n'a jamais changé. Oui, tu dois bien te l'admettre, une fois que tu es avec Jonas, plus rien d'autre ne compte. Il a toujours su te faire oublier que se soit exprès ou pas. Tu n'étais pas encore conscients de ces sentiments qui allaient naître en toi. Mais déjà, il te suffisait de quelques mots, d'un geste de sa part, d'un regard et tu te trouvais rassuré. Tu te souviens encore de toutes ses fois où sans le savoir, il a empêché tes larmes de couler où bien les a arrêtées. Tu se souviens très bien de cette fois où tu t'es rendu chez lui, les yeux encore humide, un peu honteux, parce que tu t'étais fais engueuler par ta mère pour avoir juré sans t'en rendre compte. Elle t'en a collé une, elle a toujours eut la main un peu légère. Il t'a vu, t'as entraîné avec lui loin d'elle, mais n'a jamais rien dis. A vrai dire, tu ne sais même pas s'il s'en était rendu compte. Mais il t'a sourit, il t'a sorti quelques bêtises, il t'as entraîné dans un jeu infernal et c'était finit. Tu avais oublié cette baffe, tu avais oublié tes larmes et le fait que tu n'osais même pas te montrer devant lui alors que tu avais pleuré. Il t'as fais rire alors tu as ris et tu n'as plus pensé au reste, juste à lui. Tu te souviens aussi de cette fois, où ta mère, encore une fois, t'as presque chassé de chez toi. Ce jour là, t'as compris que c'était la dernière fois que tu voyais ta sœur, ta mère la viré de chez vous parce qu'elle n'a jamais voulut se plier aux règles de ta génitrice. Elle t'a mis dehors, sois disant pour te protéger de la mauvaise influence de ta sœur et t'as empêché de lui dire au revoir. T'as pas eut d'autre choix alors, t'as retenu tes larmes cette fois-ci, tu ne les as pas laissé couler. Ça y est, tu étais à un âge où on ne pleurs plus pour des conneries, tu voulais croire que t'étais un adulte. Mais t'avais quand même besoin d'être rassuré et donc de lui. Alors tu l'as appelé. T'as juste dis que tu voulais bouger, tu lui as pas dis clairement que t'avais besoin de lui. Il est venu, tu lui as dis. Et tu te souviens de tout les efforts qu'il a fait pour te faire sourire. Et cette fois-ci, tu savais qu'il le faisait exprès. Qu'il s'était rendu compte que c'était son devoir de meilleur ami de te faire aller mieux et il s'est donné tout les moyens pour le faire et il a réussit. Encore une fois, t'as oublié, au moins pendant quelques heures. Tu as ris, tu as parlé, mais tu te souviens qu'encore une fois t'as plus pensé qu'à lui, qu'à vous. D'ailleurs, quand tu y repenses, ce soir là, quand tu t'es couché, c'est bien la première que t'as bien voulu t'admettre que peut-être, peut-être, il n'était pas juste comme un ami pour toi.

Peut-être. Ça te fais bien rire maintenant. Ça te fais bien rire de te souvenir des moments où tu ne voulais pas admettre que tu étais simplement amoureux de lui. Ces moments où tu te disais qu'il était la personne la plus importante pour toi, parce que tu n'avais pas encore rencontré LA personne qui te ferait pété un plomb et faire faire les pires folies. T'avais pas encore capté que c'était lui. Mais maintenant tu le sais que c'est lui qui est capable de tout ça, que ça a toujours été lui d'ailleurs. Tu le sais maintenant qu'il n'y a que lui qui est capable de te faire faire un truc dingue comme ce que tu fais là. L'amour dans une salle de bar, te faisant oublier tout ce qui se trouve autour. Enlacé ensemble. Ses coups de reins en toi qui te font perdre la tête. Ses mains qui te brûle comme au fer rouge. Ce désir qu'il fait grandir en toi, rendant impossible le fait de ne pas gémir, malgré toutes les souffrances que tu t'infliges pour le faire. Parce que oui, ça devient plus violent et là tu ne peux plus tenir. Tu recolles ta bouche contre son cou, au moins pour couvrir le bruit et tu gémis contre son oreille alors que tu accompagnes ses mouvements. Parce que tu dois être un peu maso, tu dois aimer te faire du mal et rendre les choses un peu plus difficile en rendant tout cela encore un peu plus intenses. Tu trembles entre ses bras, comme une feuille, tu serres son tee-shirt entre tes doigts pour essayer de te calmer et tu l'entends te parler, te faisant sourire encore une fois.

« Moi au moins je ne suis pas encore obligé de me bouffé la lèvre pour éviter de gueuler... » Tu lui adresses un clin d'oeil provocateur et tu poses les tiennes sur celle-ci pour les embrasser doucement malgré ton état, avant de murmurer contre celles-ci. « Arrête ça bébé, vas pas te faire du mal. » Et tu recommences à l'embrasser, langoureusement, passionnément. Tu ne sais pas si c'est encore une fois pour le protéger un peu, parce que tu n'aimes pas qu'il se fasse du mal, ou parce que tu es bien trop égoïste et fou de ses lèvres pour le laisser faire ça.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Mar 28 Oct - 12:33


 Ça fait si mal de se sentir vivant.
Jonas soit calme. Jonas tiens toi droit. Mais, au fond Jonas il a juste envie de gueuler a ses parents qu'il les déteste. Comme un gosse en rage, un idiot qui s'crame les ailes. Il a juste envie de dire merdes a tout ceux qui l'entoure, qu'il trouve con au possible, leurs balancer a la gueule leurs quatre vérité. Parce que merde sa fait chiez ! Sa fait chiez de ne pas pouvoir vivre sa vie, aimer qui tu veux, sa fait chiez d’être dans une cage depuis que t'es née et de devoir tout perdre si tu tente de t'en échapper. On ne te laisse aucune chance. Non on lâche les chiens a tes trousses, ont te pète les jambes afin de que tu reste dans cette belle maison que ton père a mit si longtemps a faire, d’après ses dire en tout cas. T'en veux a la terre entière, t'en veux a la vie de t'avoir prit dans ses bras si c'est pour t'infliger tout ça. gamin pourri gâté, petit con mais, ce n'est que des mensonges, encore et toujours et ça depuis que tu a vue le jour. Pousser ses murs qui se referme sur toi. prit au piège tu sombre. Tu t'fais du mal. Non. En fait, ON te fais du mal. Depuis que t'es gamin, on tente de faire de toi un clone, un robot et t'as bien failli te laisser faire aveuglement si Nils n'avais pas lâcher ce foutu secret ce soir la. Tu serais surement rentrer dans le rang, tout sourire meme si tu n'en pensais pas moins.

C'est pathétique mais, personne n'y peut plus rien. Oui ta gueule tu te la serais fermer un jour ou l'autre, t'aurais avancer, la tête droite et l'air fier. Supérieur. Faire parti de ce monde que tu hais autant, envers et contre tout, oui tu l'aurais fait meme si ça te fais un mal de chien de te l'avouer. sa te fais mal de te savoir aussi faible, aussi apeurer face au fait d'avoir du lutter seul juste pour défendre ce que tu crois juste. T'es pas fort. T'es pas courageux, c'est lui qui te rend comme ça, qui t'donne les couilles de te bouger, d'affronter le regard de ton père pour la première fois de ta vie et de lui dire enfin ce que t'en pense de son air de con. de ces manière, du fait qu'il n'as jamais étais un père pour toi. Une putain de peluche chaque soir, que tu serrais contre toi, contre ton coeur meurtrie et perdu, ne plus savoir quoi faire. s'faire du mal avec des centaines de questions. Partir. Oui mais, pour allez ou ? Tout seul t'en aurais jamais eu la force. Avec Nils tout est remis en jeu. Tu veux etre le mec que tu a toujours rêver d’être, quelqu’un de bien, enfin un homme , adieu au gamin moqueur, manipulateur. Adieu au petit con qui se prend pour le roi du monde. Adieu a l'idiot qui a peur d'un rien.

Grandis Jonas. Tu verra sa fais un bien fou meme si pour ça tu va t’écorcher a vif. meme si oui, je ne peux pas le nié, tu va avoir un mal de chien. Mais, souffre un coup, et puis avance, relève toi, souris, tiens toi droit mais, pour une cause que tu défend, que tu crois juste, coute que coute. cette cause c'est Nils et tu ne peux tout simplement plus lui tourner le dos. jamais. ce jamais sa te ronge n'est ce pas ? Mais, tu va devoir faire avec. Soit en fou de ce mec, qu'i te retourne la tête, qu'il te donne envie de tout foutre en l'air comme la. Tu t'abandonne en lui. Naufrage organisé. Douce agonie dans ses bras parmi tout ses visages qui ne ferons partit de ta vie le temps d'un seul soir. Tu a peur, des frissons et la chair de poule, tu flanche, bordel tu l'aimes tellement, tellement que tu serais prêt a la pire folie, tuer le monde, renverser l'univers, juste pour lui, te tirer une balle , te détruire dans un adieu pour ne plus jamais lui faire du mal. Finir a la rue, faire les pires conneries, affronter tes erreurs en pleine gueule. Un coup de rein. Plus violent. "pardon .." Se rendre compte que tu te ronges jusqu'au sang, et puis voir son regard qui te supplie d’arrêter. le faire mais, a une condition encore plus douloureuse. Ne plus se contenir. Alors entre la musique et la foule tu gémis une fois, deux fois. Merde au monde. Merde a tout ses cons dont tu te fou. Il n'y a plus que lui, et vos corps qui ne font plus qu'un. Alors meme ici tu le dit que tu l'aime, dans un soupir, murmurer son nom au creux de son oreille et puis sourire pour cacher le fait que tu est terrifié.

FICHE PAR SWAN.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 2 Nov - 14:32


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Tu l'es déjà... dans la merde ! Et jusqu'au cou. Et puis merde, tu l'as voulu. Tu ne voulais pas emmener ton meilleur pote là dedans. Ton meilleur pote, ça te fais rire maintenant de l'appeler comme ça, il est pas juste ton meilleur pote, il est pas juste ton petit copain d'ailleurs, il est bien plus. Et tu aurais voulu ne pas l'entraîner dans cette folie. Tu aurais voulu garder tout pour toi. C'est ce que tu désirais au début. Ne rien lui dire, tout garder pour toi et finir par le quitter et peut être oublier. Mais à la place, tu ne l'as pas fais. Non, tu lui as tout dis, tu l'as entraîné dans ta chute ? Si tu regrettes, égoïstement... Non ! Jamais de la vie, c'est égoïste tu le sais, tu t'en veux, mais tu t'en fous. T'es dans la merde jusqu'au cou, mais tu le voulais, plus que tout et tu l'as eut ! Tu l'as comme tu l'as toujours voulu. T'as le droit de l'aimer comme tu l'as toujours voulu et ça tu comptes bien le faire. Jusqu'au bout, peut importe ce que ça te coûte, tu t'en fou. Tant qu'il est là, le monde peut bien s'écrouler autour de toi, tu t'en tapes. T'es prêt à tout, tous les sacrifices, les contraintes. Tu aurais même été prêt à te cacher des années pour lui. Et tu es tout autant prêt à crier au monde entier que tu crèves d'amour pour lui, peu importe les conséquences, peu importe la trouille que tu as. Tu feras tout pour lui et peut importe ce qu'il te demande.

T'en as plus rien à foutre qu'on t'entendes, tu oublis. Tu gémis encore une fois, un peu plus forte que les autres fois, mais la musique couvre encore tes bruits. Tu le regardes, il n'y a que lui qui compte et tu ne veux pas le voir se faire du mal, même pour se retenir de gémir, même parce qu'il aime ce que vous faites. Tu ne veux pas. Tu lui souris, tendrement. Tu passes ta main sur ta joue. Tu remontes jusqu'à son front pour le dégager de ses cheveux. Tu l'embrasses sur la joue lorsqu'il s'excuse. Tu le trouves mignon à crever là. Puis tu l'embrasses une nouvelle fois, sur la bouche cette fois-ci, avec tout l'amour que tu éprouves pour lui. Tu ne dis rien, tu continus de le regarder. Tu vas bientôt céder, t'en peux plus, vraiment. Tu plonges ton regard dans le sien, avant de reposer ta tête dans son cou, tu murmures juste un "je t'aime" à peine audible. Ses coups de reins continuent, plus fort que les autres, t'en peux plus, tu trembles, tu continus de gémir. Tu te serres encore un peu plus contre lui. Tu te demandes si tu peux vraiment jouir ici, si tu peux vraiment, ou si tu vas devoir te retenir. Mais t'en es incapable, t'as mal tellement ses violents. T'es collé à lui et tu jouis, tu trembles, t'en pleurerais presque, parce que tu aurais aimé te retenir, ne pas le faire, mais c'est trop fort. Tout ce que tu ressens est trop fort pour toi, trop fort pour une seule personne.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 3 Nov - 14:40


 Ça fait si mal de se sentir vivant.
L'corps en vrac, ouais Jonas regarde la vérité en face tu baise un mec dans un bars, un mec dont t'es fou, t'aurais ris au nez de n'importe qui si l'on te l'avais dit que tu ferais un truc pareil mais, tu ne regrette pas une seule seconde, après tout pourquoi le faire, après tout pourquoi avoir honte d’être juste toi, c'est les autres qui devrais avoir honte de leurs chaînes, de leurs limites, entre l'ennuie et la folie ton choix est vite fait, encore plus si c'est pour protéger Nils. C'est pas juste toi, c'est pas juste lui, c'est meme pas vous, c'est bien plus que ça, et depuis déjà un bon bout de temps. Tu n'sais meme pas depuis combien de temps vous êtes vraiment proche, dans tout les sens du termes en réalité, depuis combien de temps vous vais instaurer cet équilibre fragile mais, vital entre vous. Tu t'brule lui brûle les ailes, il brûle les tienne et sa vous conviens parce que c'est seulement comme ça que vous vous sentez libre. C'est con, putain que c'est con mais, tu a l'étrange sensation de ne pas pouvoir faire autrement. Vous êtes attirer comme des aimants, vous vous faite autant de mal que de bien mais, c'est devenu impossible de faire autrement, de simplement vous séparer. Tout est si doux mais, ce qui te surprend c'est que t'aime ça, que tu voudrais que sa le soit encore une fois, lent, doux, juste agréable, sans cette violence, et puis tu t'dit qu'une fois ce poids largué, demain, peut être que tu sera moins en rage, peut être que t'aura plus envie de ce genre de chose meme si tu te connais un minimum pour savoir que tu ne tombera pas pour autant dans le cliché d'un petit couple parfait. T'aime le provoqué, jouer avec ses nerfs et les tiens aussi en réalité, t'aimes vos coups d'gueules et vos disputes, t'aimes être doux et violent a certains moment sans pour autant lui faire du mal. Sa en a toujours étais ainsi, tu aime tout chez lui, chez vous et tu ne veux que rien ne change. Surtout pas la foie qui vous anime quand vous êtes dans le deux, cette sensation d’être immortel que plus rien ne peux vous arrêter, se mettre en travers de votre route.

Tu est a deux doigts de flanche mais, tu t'ordonne de ne pas le faire, de continuer juste un peu plus et puis parce que merde, jouir dans un bar s'est pas franchement classe. Tu t'dit ça et tu retiens un rire, parce que toi et la dignité, en réalité sa fait deux. Milles meme tellement tu est a l’opposé dé ton propre monde. La musique cache tout, tu va bénir c'te chanson a force parce qu'elle vous sauvent et pas qu'un peu. Tu gémis l'embrasse pour tenter de camoufler ces bruits devenu impossible a évité, c'est trop bon pour y renoncer, ce soir et tout les autres soirs, tu le veux, jusqu'à l'infini, l’éternel, vous allez crevé mais, tu veux que ce lien qui vous uni, lui, reste a jamais sur cette foutu terre, qu'on se souvienne d'vous comme les fous qui on défies le monde. Et puis tu lâche tout, tu lâche prise, et puis surtout tu t'lache en lui juste une fraction de seconde après qu'il l'est fait, vos corps qui glisse l'un contre l'autre, attiré sans savoir pourquoi, comment mais, c'est le cas et tu fais avec, alors tu te repend en lui, tu brûle, l'ventre couvert d'aiguille, sa t'serre, te lacère , des papillons qui grouille dans tes entrailles, qui t'bouffe vivant et t'en redemande, une torture auquel t'es devenu accro. Nils c'est ça, ta drogue, ta folie, l'amour de ta vie aussi, dans tout les sens du termes, ami, amant, amour, il est celui a qui tu tiens, envers et contre tout, con tous surtout. «Moi aussi je t'aime mon amour ...» C'est beau, trop pour que sa vienne de toi alors tu t'marre doucement, surpris d’être si doux, n'arrivant meme pas a te retirer de lui parce que rien que cette sensation de sentir ton membre encore brûlant dans son être te rend littéralement taré.

FICHE PAR SWAN.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Mar 4 Nov - 11:14


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Tu aurais pu faire les choses "normalement", comme ta chère mère en rêve sûrement encore. Rencontrer une fille, une chouette fille, bien sous tout rapport, assez docile pour faire ce qu'on lui dit, mais assez ferme pour tenir une maison. Son double en faite. Être amie avec elle, puis sortir avec elle et te mariait. Ouais, t'aurais très bien pu faire ça... t'aurais tout aussi bien pu te jeter du haut des falaises ou bien te prendre un bus, l'effet t'aurais sûrement fais la même chose. Non à la place toi t'as décidé de faire compliqué. C'est vrai ça, à quoi bon faire simple, c'est d'un ennuie mortel ! Toi tu veux vivre, sentir ton coeur battre à mille à l'heure et avoir l'impression qu'il s' arrête la seconde d après. Tu veux trembler, rire, pleurer, avoir l'impression d'exploser, avoir mal, douter. Toi, tu veux vivre, vraiment avec tout les risques que ça entreprend ! Même celui de tout perdre, même celui de mourir. De toute façon, on va tous finir au même endroit alors à quoi bon avoir peur de profiter avant que ça n'arrive ? Ça n'apportera que des regrets et toi, tu n'en veux plus dans ta vie.
Non toi tu préfères vivre un truc complètement fou avec ton meilleur ami. Quelque chose que tu ne contrôle même plus, qui est devenue ingérable, mais qui te fait te sentir vivant comme tu ne l'as jamais été. T'as peur, mais tu sais pourquoi, tu t'en veux, et pour ça aussi t'as une explication. Mais bordel t'es juste en train de vivre là. T'es en train d'oser, t'oses enfin te libérer de tes chaînes, t'oses enfin croire en un truc fou, mais qui bordel te fais battre le coeur comme jamais. Sérieux Nils, depuis quand t'es amoureux de Jonas ? Combien de temps t'as retenu tes pensées, tes sentiments, tes gestes, tes regards envers lui ? Peut-être depuis toujours, tu ne sais même plus à dire vrai. Ouais peut-être qu'en faite Tu l'aimes depuis le jours où tu l'as rencontré, t'étais juste trop jeune pour réaliser. Ou bien c'est quand vous avez commencé à grandir, quand il est devenu la seule personne sur qui tu pouvais compter pour pas craquer. T'en sais rien et c'est pas si important que ça finalement. La seule chose dont t'es sûr, c'est que putain, tes sentiments tu les as contenu, retenu, oublié le plus longtemps possible. T'aurais sûrement rien dis s' il ne t'avais pas forcé, t'aurais sûrement continué à fermer ta gueule s' il ne t'avais pas énervé. T'aurais sûrement craqué d'une façon bien plus pathétique que tu ne l'as fais ce soir là. T'es loin du compte quand tu dis que Jonas te fais vivre, c'est bien plus que ça.

Putain Nils tu realises un peu que tu l'as laissé te prendre en plein milieu d'un bar ? Pire même, que tu l'as cherché pour qu'il le fasse ? Parce que oui tu l'as cherché, t'es rentré dans son jeu, tu as joué, tu l'as provoqué. Tu voulais faire un truc débile, un truc fou, complètement cinglé ce soir. S' envoyer en l'air devant tout le monde semblait être le truc parfait. Et merde, maintenant que t'es esprits reprennent conscience, tu réalisé que ouais... c'était vraiment parfait. Tu te sens honteux, bordel qu'est ce que t'as fais ? Tu sens déjà le rouge te monter aux joues, mais tu sens ton coeur battre aussi et ton sourire étiré tes lèvres, comme un con heureux et amoureux. Tu penses plus à rien. T'as juste encore en tête le plaisir que t'as ressenti quand tu l'as senti jouir en toi, cette chaleur qui te brûle de l'intérieur, qui se répand en toi comme une drogue. Ton corps se serré encore plus au sien. Comme deux aimants, voilà ce que vous êtes, deux charges opposées qui s' attire. Voilà pourquoi vous ne pouvez pas vivre l'un sans l'autre, voilà pourquoi vous fonctionnez si bien ensemble. T'essaies de reprendre ton souffle, ta tête toujours dans son cou, tu profites de sa chaleur et de la sensation que ça te fais de l'avoir toujours en toi. C'est une sensation étrange, mais enivrante. Tu l'entends te dire ces quelques mots et voilà ton coeur explose. Tu relèves la tête pour le voir se marrer. T'aurais pu mal le prendre, si tu ne le connaissais pas aussi bien. Mais à vrai dire ses mots te surprennent autant que lui, alors tu te contente de sourire. Comme un con.

"Deux secondes de romantisme et te voilà à rire comme un con ! Heureusement que tu n'as pas la même réaction à chaque fois que tu t'envoie en l'air bébé, ça pourrait être gênant"

Tu l'embrasses sur le nez, d'une façon totalement innocente ce qui est assez comique alors qu'il se trouve encore en toi le froque encore baissé. C'est ça qui pourrait être gênant, mais non pour toi ça ne l est même plus. C'est juste vous.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Jeu 6 Nov - 16:06


 Ça fait si mal de se sentir vivant.
Oui c'est ça, tout a fait, tu ne sais meme pas être romantique plus de deux seconde, un coup, t'es l'homme de ma vie, et puis un coup, viens que je te fasse grimper au rideaux. Mais, t'y peux rien t'as toujours étais comme ça et au final ce n'est pas prêt de changer, personne n'y peut rien, tu tente juste de faire des efforts, sans pour autant devenir un autre que toi. Oui tu reste un con a certains moments, impulsif, un idiot qui ne supporte pas de fumer mais, qui le fait quand meme, comme ce fameux soir ou t'as cru perdre Nils. T'es qu'un idiot Jonas mais, tu fait de ton mieux avec les cartes que tu a en mains. C'est pas con, au final c'est juste Nils et Jonas, deux abrutis qui s'batte comme ils le peuvent, deux enfants bien décider a se sortir de leurs cage dorées, qui reve juste de déployer leurs ailes comme bon leurs semble. Deux imbéciles heureux au final. Alors oui meme si demain tu perdra tout, tu l'aura lui, et sa reviens toujours au meme, a quoi bon s'accrocher a ce qui te rend malheureux, a quoi bon avoir aussi peur de perdre ce qui ne t'as jamais vraiment appartenu. Les regrets ne servent plus a rien a part te faire du mal comme un con.

_ Arrête bébé, tu sais bien que moi et le romantisme sa fait deux ! Enfin .. ça veux pas dire que je le pense pas hein , c'est vrai c'est juste que j'suis pas doué pour ce genre de chose, au final je l'est jamais vraiment dit a quelqu'un avant toi .. j'sais meme pas si j'ai aimé avant toi en réalité …

Et quand tu lâche ça, sa t'fait quand meme un mal tout simplement fou. Parce que t'es meme pas sur d'aimé ta famille, tes autres potes, t'es jamais tomber amoureux d'ailleurs, sauf de lui. Et c'est la que tu te rend compte que tout l'amour que tu ne porte pas aux autres, c'est a lui que tu le donne, c'est aussi pour ça qu'entre vous tout est un peu démesurée, un peu taré aussi. Aucune limite, aucune frontières. Tu l'aimes pour tellement de raison, il est tellement pour toi qu'au final tu n'a meme pas de mot pour lui confier a quel point il est important dans ta vie, que sans lui au final tu n'est pas grand chose, juste un fils a papa qui joue avec le feu pour se sentir vivant, juste un drogué, un alcoolique, qui ramène des bonnes notes pour faire jolies alors que tu n'a envie de rien. Alors que meme si c'est sûrement un peu idiot, quand il est la, tu a au moins envie de quelque chose, t'as envie de lui, pas juste un soir, pas juste de temps en temps, tu veux être a lui, qu'il soit a toi aussi, un peu égoïstement. Mais, plus tu avance , plus tu te dit qu’être avec quelqu'un c'est apprendre a être égoïste mais, ensemble.

_ Nils je … sa m’énerve de tenir a toi comme ça !

Au final c'est un peu vrai mais, tu lui sort ça plus comme une provocation, le sourire au lèvre, ressemblant plus a un enfant qu'a autre chose, et meme si sa sonne faux, ce putain de rire ne te quitte plus. Toujours en lui, tu te décide enfin a te reculer un peu, juste un peu et tu lâche un gémissement que tu n'arrive meme pas a cacher, t'emparant aussitôt de ses lèvres. Tu renfile correctement ton bas, un peu l'air de rien, avec un air innocent au possible. Putain il aura raison de toi, tu le  sais, tu le sens mais, le pire c'est que tu adore être dans un état pareil.

FICHE PAR SWAN.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 9 Nov - 21:47


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


C'est vrai que le romantisme et Jonas ça fais deux. Et toi et l'objectivité ça doit faire deux aussi, parce que malgré tout le niais qui sommeil en toi ne peut pas s'empêcher de le trouver adorable. Tu peux pas t'empêcher de fondre littéralement devant ses paroles et ça t'énerves. Tu t'énerves et il t'énerves ! T'aimes pas avoir l'air aussi fleur bleu, aussi pathétique à cause de lui. T'aimes pas rougir au moindres compliments qu'il te fait et garder en mémoire, comme si tu tenais un journal, toutes ces choses qu'il te dit, qui te persuade juste un peu plus encore que c'était logique tout ça. Que tu tiennes à lui comme ça, que tu tombes autant amoureux de lui et qu'il devienne ta vie. Il pourra persuader le monde entier qu'il est un connard, mais pas toi. Tu le connais trop pour ça et t'en as trop entendu pour y croire encore à ces conneries. Il l'est ouais... peut-être un peu, mais c'est le tien et bordel t'en es éperdument amoureux. T'es fou de ce type qui te ferais faire des folies, de ce type pour qui tu veux tout envoyé chier, pour lui pour qui tu serais prêt à tout, même les pires conneries.

« Arrête bébé... Tu te rends vraiment pas compte de comment tu me rends con ! Je te jure, t'es juste en train de me rendre complètement débile... Tu te rends même pas compte que je m'en fiche que tu le sois où non romantique, ça m'est égal... T'es juste incroyable putain... Et tu l'es vraiment plus que tu ne le crois sérieux t'es... »

Et puis tu pars dans un rire incontrôlable, trop gêné pour continuer. Tu rougis, tu peux pas le contrôler alors tu baisses la tête pour éviter son regard avant de finalement venir poser tes lèvres sur les siennes, rapidement, presque timidement, comme si c'était la première fois que tu l'embrassais alors que vous venez tout juste de terminer de vous envoyer en l'air dans ce bar. T'es plus chamboulé par ses paroles que tu ne le voudrais, elle te touche plus qu'il ne doit le penser d'ailleurs. Mais il ne s'imagine même pas à quel point ce qu'il te dit, peut te faire du bien. T'es pas du genre à quémander l'amour comme ça, tu prends ce qu'il te donne, tu t'en fichais bien qu'il te dise qu'il t'aime ou pas. Tu arrivais à comprendre qu'il tenait à toi d'une façon différentes que ces filles qui sont passé dans son lit. Mais évidemment ça te touche, de l'entendre te dire qu'il n'a jamais aimé avant toi.

« Désolé... ça faisait partie de mon plan ! »

Tu lui souris. C'est con, mais tu ne vois pas quoi répondre d'autre alors tu souris juste. Tu le sens enfin sortir de toi et cette partie là de ton anatomie et devenue bien trop sensible après vos actes. Tu gémis à cause de la légère douleur que tu ressens au moment où il se retire, mais heureusement pour toi, il vient coller ses lèvres sur les tiennes pour dissimuler son propre gémissement au moment où il se retire. Tu te rhabilles toi aussi et tu regardes autour de toi, maintenant que c'est terminé, tu réalises que tu viens belle et bien de t'envoyer en l'air en plein milieu d'un bar avec Jonas.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 10 Nov - 7:43


 Ça fait si mal de se sentir vivant.
C'est juste indescriptible ce lien qui vous uni, qui vous empeche de vraiment avancer lorsque l'autre n'est pas la. C'est violent, dangereux, c'est sauvage, animal mais, putain que c'est beau, que sa donne envie d'y croire parce que oui t'as envie de t'y voir plus vieux dans ses bras, t'as pas envie de pensé a demain, en tout cas pas a celui qui te fou des frissons, juste a celui qui te rend encore un peu plus fou de Nils. En fait t'es amoureux mais, depuis bien plus longtemps que tu ne le pense, tellement longtemps que s'est trop douloureux pour arriver a se l'avouer. Tu aime lorsqu'il se met a partir dans un délire horriblement niais, tu aime te mettre a rire doucement en plongeant ton regard dans le siens lorsqu’il le fait et puis l'embrasser, sortir de lui, et juste se sentir vivant, gémir, et n'en avoir rien a foutre de l'avoir prit ici.

_ J'aime quand tu part dans tes grand délires niais Nils !

Tu l'embrasse sur le bout du nez en riant, au final toi t'es pas mieux toute ces pensées tu les garde plus pour toi. Enfin tu essaye car c'est vrai que plus le temps passe, plus tu le regarde, et plus tu rend compte de ce que tu vie avec te rend fou, que tu es devenu incapable d'opposé la moindre résistance. Tu est prit au piège Jonas, c'est désormais comme ça que tu le veuille ou non mais, meme si en étant avec lui tu est mort de peur, tu te sens enfin entier, enfin vivant ... important aussi alors du reste tu t'en fou bien. Tu te repasse la scène en boucle, tu te trouve bien fou, bien con aussi, putain si on te l'avais dit que t'en arriverai la, t'aurai jamais cru ces putains de paroles, rien que le simple fait que tu soit amoureux, rien que le fait que tu t'envoi en l'air avec un mec, ton meilleur pote en plus , non sa te paraissais impossible il y a peu mais, tu ris au nez de ton toi du passé, tu ris aux éclats mais, dans ta tête cette fois, venant juste mordiller la fine peau de son cou, t'en aurais presque le rouge aux joues. Presque. Parce que tu reste toi, tu reste Jonas qui aime emmerder le monde, ne jamais se choquer, t'aime jouer au fort alors que t'es aussi faible qu'un oiseau tomber du nid mais, ça il le sais au final Nils, que t'es pas toujours celui que montre au monde entier.

_ hé bébé ... sérieux t'as pas honte , tu viens quand meme te t'faire mettre dans un lieu public !

Bon ok la c'est juste pour le faire chiez, pour briser son air satisfait et bien lui mettre sous le nez que oui, il viens de s'envoyer en l'air devant des gens, que certains vous on peut etre meme remarqué, observer, cette idées te fait sourire de plus belle comme un con, t'as meme pas honte, meme pas un peu mais, connement tu compte bien faire en sorte que lui si. Rien ne change vraiment, c'est juste vous, juste deux cons qui joue avec le feu, avec la vie, qui s'aime surement un peu trop mais, putain c'est trop bon pour lui tourner le dos a cette vie.

FICHE PAR SWAN.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 10 Nov - 9:58


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


C'est un peu con, complètement niais aussi, d'avoir l'impression de se trouver dans un film. Le genre de comédie romantique que tu aimes regarder en prenant tout au seconde degré et qui te fais rire tant tu n'y crois pas et tu n'y a jamais cru. C'est vrai, pour toi tout est surréaliste, idéalisé, rien ne se passe ainsi dans la vrai vie. Ce schéma que chacun de ses films suit. C'est idiot d'y croire et pourtant qui n'aurait pas envie de vivre la même chose. De sentir son cœur battre tel qu'on peut le décrire dans les livres, d'avoir peur, de se sentir vivant, de connaître le plus immense des bonheur, tellement immense qu'il finit par te faire peur, parce que tu te rends compte qu'il est bien trop pour toi. Que si par malheur tu perds ce bonheur, plus rien n'aura d'importance. Tu ne seras plus qu'une âme en peine qui air. C'est douloureux, ça fait peur, mais il faudrait être fou pour ne pas avoir envie de tout ça. Et grâce au ciel, tu n'es pas fou... pas de ça du moins.

« Mais je ne pars pas dans... Oh la ferme Jonas. Tu peux parlé, écoute toi mon pote, tu n'es pas mieux que moi. »

Tu prends facilement la mouche quand il te dit que tu es niais. Parce que t'essaies encore de te persuader que ce n'est pas vrai, alors que de vous deux... Tu remportes la palmes et haut la mains. Mais t'aimes bien lui faire croire que tu retournes ton nez juste pour ça, parce qu'il n'arrête pas de te le faire remarquer que le plus niais, le plus fleur bleu de vous deux, c'est toi. Mais il a raison, même si lui n'est pas en reste. Est-ce qu'il se rend au moins compte que ce qu'il t'a dis il y a quelques minutes et bien la chose la plus niaise et sûrement romantique qu'il ait pu sortir de toute sa vie ? Il est capable de l'être ! Mais juste après il doit rattraper les choses en te sortant un truc bien graveleux...

« Je... Va te faire foutre Jonas... J'ai pas honte... C'est... Non j'ai pas honte, tu me pensais pas capable... Et bien si... »

Tu lui lances un regard noir. Evidement que la honte elle commence un peu à faire surface une fois l'excitation passé. Mais t'essaies de ne pas y penser parce que putain, c'était génial et tu veux te fiches complètement du reste. Mais une fois rhabillé, tu t'appuies contre le bar, t'écartant un peu de Jonas et tu regardes autour de toi. Putain Nils, t'as vraiment osé faire ça. Combien de personnes t'ont vu, vous n'avez pas pu être aussi discret. La discrétion et vous ça fais deux, il n'y a qu'à voir la façon dont vous avez faillit vous faire chopper par sa mère. Tu détournes ton regard, tu sais même pas ce que t'oses encore regarder, alors même si il t'énerve, c'est dans ces bras que tu te réfugies.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 10 Nov - 10:24


 Ça fait si mal de se sentir vivant.
Putain qu'on est con, putain qu'on est niais, putain qu'est ce que je t'aime pauvre taré, tu me rend dans un état qui me fait autant de bien que de mal mais, le deux émotions sont tellement extrême que j'ai simplement envie de voir les sourire a travers les larmes, j'ai juste envie de me laisser allez dans tes bras dans lequel je n'aurai jamais cru me blottir. Tu sais au fond je tremble encore, je suis encore mort de peur en pensant a demain parce que oui Nils meme la, sa ne me quitte pas, j'ai l'envie de repoussé l’échéance et en meme temps d'y être le plus vite possible, juste pour me dire connement que c'est fait, qu'au moins de ce jour je n'en aurais plus jamais peur. Je ne sais meme pas quoi te dire, quoi faire, quand j'sort de toi j'me rend compte que t'aura raison de moi, parce que j'en est fait des conneries, si tu savais ou je les est baisé toute ses filles mais, jamais comme ça, jamais dans un endroit pareil, j'ai jamais aimé Nils, alors ouais parfois j'suis maladroit, parfois j'suis con, paumé, encore plus que d'habitude, parfois je perd mes mots ou j'en dit trop, j'tente me contenir, de ne pas te le dire justement a quel point t'es tout mais, d'une autre façon, j'veux pas sombrer, j'veux pas qu'on soit comme tout ces couples qui se promène main dans la main avec des fleurs dans les cheveux, parce que meme si avec toi sa serais agréable, sa serait juste commun, sa serais juste une histoire belle mais, juste comme ça, et moi j'en veux pas de ça mon amour. J'veux qu'on s'fasse du mal, j'veux qu'on est peur, qu'on tremble, qu'on cri, et puis qu'on se dise qu'on s'aime quand on croit que tout s'écroule, j'veux pas qu'on s'en balance a la pelle des j'taime mais, qu'il reste la comme une bouée de sauvetage, qu'il soit ce qui nous porte, ce qui nous fasse relever la tete dans les moments les plus sombre, les moments ou l'on doutera.

_ Ouais j'avoue, parfois j'suis pas mieux mais, a ce genre de connerie tu me bat quand meme haut la main Nils, cherche pas a nié, c'est comme ça, de nous deux le romantique c'toi … l'con c'est moi, chacun son rôle !

Tu souris comme un idiot, fier de toi, fier de lui mais, sa il ne faut pas le dire, fier de vous surtout, de ce que vous êtes entrain de construire, et peut être aussi fier de ce que vous êtes entrain de détruire, ces chaînes qu'on a mit autours du cou des votre naissance, ces cages doré que sont vos familles, vos maisons mais, de ça tu n'en veux plus, tu veux un truc grand, beau, qui fait se sentir vivant, qui trompe tout le monde, tu veux être un magicien, comme quand t'étais gamin, les piégé a leurs propre pièges. Discours a la con toute ton enfance, adolescence, tout ça en boucle mais, qui ne sert plus a rien parce que c'est bien dans les bras d'un homme ou tu est tomber, c'est bien d'un homme dont tu est fou, et rien qu'en repensant a ça, a ton père et toute ces dictâtes, sa t'encourage encore plus a leurs tourner le dos, et n'avoir d'yeux plus que pour Nils.

_ j'aime quand tu tente de te sortir de ta merde sans y arriver, mais, d'une force ! Parce que me ment pas n'amour, j'le sais bien que quand t'aura dessaoulé tu va te le dire encore et encore le rouge aux joues, que tu t'es fait prendre ici !

Toi aussi en fait t'en aurais presque honte. Presque. Tu regarde les gens autours de toi tu te recule un peu de Nils et va te mettre a coté du comptoir, posant ton coude dessus, l'air détaché, comme si rien ne s’était passé mais, tu comprend bien vite que quelque personnes on bien vue que tu venais de t’envoyer en l'air ici, air amusé, choqué, un peu de tout vous envahi mais, sa reste de maigres regard face au reste de la foule. Juste trois quatre personne sur les quarante qui doivent encore être présent a cette heure ci. Puis tu voit Nils venir vers toi, tu lui tend tes bras en souriants pour qu'il vienne s'y loger et pose ta tete dans son cou. T'es juste heureux, juste ça et sa fait un bien fou, alors ce moment tu le grave dans ton esprit, a jamais.

FICHE PAR SWAN.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 10 Nov - 11:11


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Tu t'en fous des les entendre ses « je t'aime » t'en as pas besoin. Évidemment que t'as cru mourir quand tu l'as entendu te le dire pour la première fois évidemment que t'as toujours cette impression que toutes tes peines te quittent quand il te le dit. Mais t'as pas besoin de ça pour savoir qu'il tient à toi. T'as pas besoin de mots. Vous avez jamais eu besoin de mots pour vous comprendre, pour faire comprendre à l'autre ce que vous pensez. T'as pas besoin qu'il te couvre pendant des heures de louanges, t'as juste besoin d'un regard de lui pour comprendre. C'est comme ça que ça marche entre vous, ça l'a toujours été. Et finalement, tu te demandes si t'avais pas compris bien avant lui. Bien sûr t'en étais pas sûr, tu voulais pas tomber de haut. Mais ouais, t'as finis par te dire que finalement lui aussi il t'aimait. Autrement que comme un pote, autrement que comme un plan cul où une expérience de plus, mais plus comme quelqu'un avec qui il aurait vraiment envie de partager quelques choses de vrai. Au début, tu le pensais que c'était juste un de ces délires, un jeu, une expérience de plus, l'attrait de la nouveauté, de l'interdit, tu pensais être juste ça pour lui. Tu pensais que pour lui t'étais la personne parfaite, parce que tu le trahirais jamais toi. Mais, t'as finis par te dire que c'était peut-être pas juste ça. Déjà parce qu'il l'a mal pris que tu lui dises que c'est ce que tu pensais, mais aussi parce que t'as ouvert les yeux, t'as finis par voir comment il agissait vraiment avec toi. Ouais, t'as finis par le comprendre et t'avais pas besoin de ces mots. Tu les aimes ces mots, t'aimes l'entendre. Mais c'est pas en parlant qu'il te le montre le mieux à quel point il tient à toi. Dans tout le reste il est bien meilleur. Dans tout ce qui fait que vous êtes vous il excelle.

« Je suis d'accord Jo'... De nous deux le con, c'est bien toi, y a pas à chier ! Et puis tu le fais tellement bien, que je voudrais surtout pas te piquer ta place. »

Tu souris grandement. T'aimes le prendre à son propre jeu, attraper le bâton qu'il tend pour t'en donner un coup et inverser les choses en ta faveur. C'est aussi ça vous deux. Une joutes constantes, des provocations incessantes, un jeu dont vous avez inventé les règles et dont vous ne vous êtes jamais lassé. Un jeu que vous maîtrisez à la perfection. Qui vous amuses bien plus que de passer votre temps à vous balancer des phrases dignes des plus grands poètes. C'est votre manière à vous de montrer à l'autre à quel point vous pouvez tenir à lui. Une façon étrange, complètement barge, mais qui vous ressemble.

« Bébé, saches que sur mon front, contrairement au tient, ce n'est pas marqué alcoolique et de ce fait. J'ai beaucoup moins bu que toi et j'ai mes idées complètement en place... Et Jonas ? Tu réalises que t'as sauté ton meilleur ami en public ? »

Il a raison, t'as encore l'alcool qui coule dans tes veines et déjà tu te sens un peu con, un peu mal d'être ici après ce que tu viens de faire. Pour t'empêcher de partir à tout hâte rejoindre ta voiture, tu prends ton verre, qui n'est plus frais, encore sur le bar et en bois une longue gorgée. Il a raison, mais c'est pas pour autant que tu vas te laisser abattre. Alors tu joues comme lui, à ce jeu. Qu'il ose te dire, droit dans les yeux, que baiser en public, même si c'était un fantasme, il n'en a pas un minimum honte..
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Mar 11 Nov - 19:19


 Ça fait si mal de se sentir vivant.
Est ce que c'est simplement humain d'aimé autant, d’être aussi fou en regardant quelqu'un, est ce que t'es pas tout simplement entrain de perdre la tête Jonas ? En fait a tout ça tu y pense mais, tu apprend a n'en avoir tout simplement rien a foutre, il y a Nils, seulement Nils et le reste du monde tu l'emmerde bien, meme toutes ces questions, ces doutes, tu n'en a plus rien a foutre, enfin tu tente de t'en persuader du mieux que tu le peux qu'il est tout, et que plus rien ne compte a part ces bras, ces je t'aime, ces promesses un peu folle mais, auquel tu t'accroche, tu ne vaux pas mieux que lui, t'es peut etre meme pire, parce que c'est violent, c'est presque dérangeant la manière dont tu t'attache a lui. Tu ne vaux pas mieux parce que toutes ces niaiserie, tu les contiens mais, elle tourne en boucle dans ton pauvre crane, tu ne peux meme plus le regarder en face sans crevé d'envie de lui faire l'amour et de lui balancé ces putains de discours que tu n'aurai jamais cru avoir envie de dire il y a encore bien peu de temps.

_ Ben t'voit bébé, on s’organise plutôt bien au final ! Chacun son role mais, n’empêche j'avoue, j'le joue bien celui du con !

T'es pas mieux , t'es meme pire en fait, tu joue, tu provoque, tu manipule mais, surtout toi en réalité, tu te perd, te retrouve, avançant dans un monde que tu ne comprend pas et qui te dégoûte, c'est comme si avec lui t'avais cette envie complètement démente de construire un univers rien qu'a vous, tu t'aveugle mais, ça fait un bien fou, juste ce soir, tu te le promet, demain après toute la vérité, ce monde, tu va te le prendre en pleine gueule alors autant se bercé un peu d'illusion quelque temps, meme si c'est cons, t'en a besoin. Puis, tu retiens ton rire lorsqu’il te lâche ça, tu tourne le fait dans tout les sens dans ta tête et au final te dire que la réponse est aussi claire est un peu déconcertante.

_ Ben tu sais quoi bébé ? Il y a encore quelques j'aurai jamais pu faire ça, peut etre meme pas avec une fille mais la, j'ai beau me le dire encore et encore, que j'me suis tapé un mec en public, doublé de mon meilleur pote, ben j'arrive juste a en etre fier ! j'sais pas si c'est l'alcool mais, pour l'instant c'est le cas ...

Tu souris comme un con, te colle contre lui et pose tes lèvres dans son cou, c'est quoi cette sensation a la limite de la perfection, c'est quoi cette famille qui voudrais t'arracher ça juste parce que t'as eu le malheur de tomber amoureux de quelqu'un qui a des couilles entres les jambes, la vie change pour un rien, en une fraction de seconde. Puis tu plonge ton regard dans le siens, il est tard, t'es complètement défait mais, t'as au moins conscience d'une chose, que rester la toute la nuit n'est pas possible, alors tes mains se glisse sur sa taille et tu viens lentement murmurer quelques mots au creux de son oreille.

_ bébé ... faut qu'on rentre j'crois ..

C'est plus fort que toi, a la fin de ta phrase tu viens poser tes lèvres contre les siennes, t'es un peu a coté d'la plaque, un peu ailleurs , tu a la sensation d’être la sans etre la.

FICHE PAR SWAN.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Ven 14 Nov - 1:55


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Est-ce que c'est normal de s'en envoyer autant dans la tronche en s'aimant autant ? De se chercher constamment comme vous le faites ? T'en sais rien, mais après tout, on dit qui aime bien chati bien... C'est comme ça entre vous, c'est un peu une règle qui montre à quel point vous tenez l'un à l'autre. Vous n'êtes jamais méchant quand vous le faite, ce n'est pas pour faire mal à l'autre, c'est juste une façon comme une autre, de vous montrer à quel point vous vous aimez ! Et t'es bien obligé de l'admettre, t'aimes le voir se foutre de toi, te taquiner, c'est con, mais tu le sais comme ça que tu comptes pour lui, qu'il tient à toi, t'as pas vraiment besoin de ses mots, même si tu aimes les entendre, t'as juste besoin de le voir être comme ça avec toi.

« Tu le joues à merveille ouais... C'est un rôle fait pour toi bébé ! »

Tu dis tout ça, mais tu n'en penses pas un mots... Tu le trouves pas con Jonas et ça n'a jamais été le cas, même quand il te fait de la peine, tu arrives généralement toujours à lui trouver une excuse, à le pardonner. C'est une réalité, tu tiens à lui depuis bien trop d'années, t'es amoureux de lui depuis bien trop d'années et tu tiens bien trop à lui pour croire juste qu'il est con. A tes yeux, il est bien plus de choses et il l'a toujours été. Il est la personne près de toi depuis des années, qui t'as fais rire et consolé, celle avec qui tu as fais toutes ces choses complètement dingues, mais pour lesquelles tu t'es senti vivant, il est parmi tes meilleurs souvenirs, ceux qui te font sourire quand rien ne vas, il est la personne que tu aimes, sur toute cette foutue terre, c'est de lui que tu es tombé amoureux ! Il est tout ça pour toi.

« Si t'en es fière alors... Tiens tu n'auras qu'à mettre ça en épitaphe sur ta pierre tombale... Sa fierté aura été une partie de jambes en l'air avec son meilleur ami dans un bar... ça claque je trouve ! »

Ok, il a raison, il est vraiment temps que vous bougiez de là, tu commences vraiment à dire d'énormes conneries et en plus elles te font rire. Mais tu profites encore quelques instant, qu'il vienne se coller contre toi et pose ses lèvres dans ton cou, le sourire aux lèvres, tu passes tes bras autour du sien et tu profites juste, de cet instant de bien-être total qui te fais vivre. Tu le regardes en souriant et t'es presque sûr que tu dois avoir l'air d'un crétin complètement niais, mais tu le nieras en bloque s'il te le dit. Tu approuves d'un signe de tête, ouais il est temps que vous partiez, t'es épuisé, même si tu aurais pu rester là encore des heures avec lui, t'es sûr que tu aurais finis par t'endormir en plein milieu de ce bar. Alors tu te redresses pour lui faire montrer que vous pouvez y aller.

« Putain... Bébé tu n'y as pas été de mains morte bordel... »

Et puis tu éclates de rire, en bougeant, tu sens les membres de ton corps qui te lancent, qui se vengent de tout ce que tu leurs as fais, qui sont là pour te rappeler toutes les folies que tu as fais ce soir. Et toi, comme un con, ça te fais rire et tu peux pas t'empêcher de lui dire. Ouais, il est vraiment temps que tu partes, tu commences vraiment à devenir grave !
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Mes Infos

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» Tout ce qu'il faut savoir sur le commander
» « Parfois, il faut savoir lâcher prise et dire au revoir »
» Il y a un temps pour chaque chose, un temps pour vivre et un temps pour mourir, entre les deux il faut savoir en profiter et faire les bons choix
» Il faut savoir dire merci (gargote languedoc. )
» La forgemagie : tout ce qu'il faut savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La ville :: Central square-