AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous  pompom 
Pour commencer l'rp, n'hésitez pas à essayer la roulette à rp, et le 1er challenge rp. ey 

Partagez | 
 

 La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Ven 19 Sep - 13:15


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



H
ier est mort. Il faut avancer ou se laisser crever. C'est ça la vie, c'est toute ses connasses de questions qui t'font mal comme jamais, qui te donne juste envie de t'tirer une balle. sauf que ça , tu ne le peux pas, parce qu'il est la, et que meme si désormais ta vie part en vrille, meme si tu ne comprend plus rien a ce qui t'arrives, tu ne le lâchera jamais. ce soir tu sera fort, comme toujours vous l'faite a tour de rôle, il en a pris plein la gueule a cause de tes saute d'humeur de merde, et de ça t'en a marre, t'en peux plus. sa t'ronge, sa t'bouffe le cœur.

"parce que j'ai peur idiot ... j'suis terrifier pas par le fait de faire un choix, il est déjà fait ... c'est de l'assumer qui me terrorise, parce que j'me sens juste naze la tout de suite, de devoir me cacher encore et encore, comme si on faisais quelque chose de mal."

Tu ne sais plus quoi dire, tu va dire une connerie de plus, ou quelque chose de beau, juste beau, t'es plus sur de rien a l'heure qu'il est. Tu voulais juste oublier ce soir, lui faire l'amour et passez la soirée avec lui. Seulement ce n'est jamais aussi simple, surtout quand sa te concerne.

"bébé, p'tain arrête de dire ça ! Mon monde je l'aurai envoyez chiez un jour ou l'autre en plus, alors si c'est pour toi que j'dois l'faire sa ne me dérange pas, sa m'fait peur mais, j'me sentirai jamais coupable, j'veux juste vivre ce que j'ai a vivre avec toi mon cœur ... C'est pas ta faute, t'es pas coupable de m'aimer, encore moins de me l'avoir dit ... ! sa m'fait un bien fou malgré tout d'vivre ça avec toi ..."

Tu l'embrasse une nouvelle fois. Ton ton se veux sévère, t'y arrives pas vraiment, a cet instant précis tu veux juste etre le plus doux possible, le rassurer du mieux que tu le peux. Qu'il arrête de se faire du mal en se disant ça, encore et encore, il n'y est pour rien, absolument pour rien et sa t'tue qu'il crois autant le contraire.

"J'suis heureux quand t'es la Nils, c'est les autres qui m'font du mal, alors les autres j'ai besoin de leurs dire que je les emmerdes, j'ai besoin de leurs dire adieux au final, d'vivre ce que je veux avec toi sans devoir rendre des comptes ... et rien ne changera entre nous, parce que j'tiens trop a toi pour ça, pour que tu quitte ma vie, meme si l'monde entier veux nous séparer je ferais en sorte que sa n'arrive pas .. "

Tu t'sens plus fort quand il est la, moins con peu etre aussi. T'agis un peu a cause de ta putain d'impulsivité comme souvent mais, tout ça t'y a reflechi, tellement, que t'en a marres, marres d'attendre, de mentir, de jouer au con.

"Crois pas que j'agis sur un coup de tête si je leurs dit ! Depuis que tu m'a dit ce que tu ressentais j'y pense, la nuit comme la journée, le matin comme le soir j'y pense tout le temps ... Alors oui, je veux le faire, je vais le faire... si ce n'est pas ce soir sa sera demain mais, j'tiens plus , vivre dans le mensonge je l'est trop fait ..."

Tu ne mens pas la pour le coup, t'es plus que sincère, cette bombe tu va la lâcher dans vos vie, meme si sa doit vous faire du mal au final.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Ven 19 Sep - 18:01


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Pourquoi je souris comme un con quand il me traite d'idiot malgré tout ce qu'il peut me sortir après ? J'en sais rien, je craque sûrement, s'en est trop pour moi, je me renferme, je m'accroche à ce que je connais, à ce qui ne changera jamais. Parce que tout change trop vite pour moi... Mais qu'est ce que je peux y faire hein ? ça ne serait jamais arrivé sans moi tout ça, si j'avais continué à fermer ma gueule. Tout serait resté à sa place, bien rangé comme il se doit, sans scandale approchant, tout aurait été parfait du moins, dans le monde de nos parents... Ouais parce que j'ai beau essayé, j'arrive pas à culpabiliser pour avoir tout dis. Enfin si, je culpabilise... beaucoup trop, mais pour Jonas. Pour la merde que ça va apporter dans sa vie. Dans la mienne, je m'en fou bien, ça me donnerai presque envie d'y aller, de tout dire, d'avoir enfin la raison de le faire. Mais il y a Jonas et ça change tout, parce que je m'en fous bien de foutre le merdier dans ma vie, dans la sienne, c'est une autre histoire !

"Je suis pas idiot..." je râle sur le ton d'un gamin de cinq ans. "T'es loin d'être naze Jonas, au contraire... T'assumes beaucoup plus de choses que je pensais... Je... je pensais pas que tu serais capable de l'assumer ne serais-ce qu'un minimum un jour... je l'avoue."

Je baisse la tête en lui disant ça, je me sens un peu con, mais c'est la vérité. Je pensais pas qu'il l'assumerait un jour, je pensais qu'on continuerait à se voir en cachette, à l'abris des regards, jusqu'à ce que ça me bousille de devoir me planquer et que je craque. Mais, non il a pas fais ça. Il a vraiment voulu montré qu'il tenait à moi, à tout le monde, mais surtout à moi. Il a emmerdé le monde dans lequel on vit, pour moi, enfin nous. Et ça c'est pas naze, il m'impressionne au contraire. Ouais, c'est con, mais je suis en admiration devant lui et ce qu'il est capable de faire par moment. La façon dont il peut prendre soins de moi.

"D'accord j'arrête... Mais, tu l'aurais fais mais ça se... ça aurait pas été si... moins compliqué...alors que là... je... j'ai foutu... enfin non je... Désolé, j'arrête ! Je... j'arrête de dire ça d'accord, je me sens juste coupable c'est tout, je veux pas que tu sois malheureux par ma faute..."

Je détourne le regard, encore une fois honteux. J'arrive pas à m'enlever ça de la tête, c'est comme une obsession, qu'il puisse être malheureux à cause de ça, de moi. C'est la dernière chose que je souhaite. L'espace d'une seconde ça me traverse l'esprit de partir, de le quitter. Pas parce que j'ai peur de devoir assumer à mon tour, d'affronter nos parents où le reste. Non juste pour m'assurer qu'il aura plus à se prendre la tête, à avoir peur, à souffrir pour ça. Mais je le fais pas, parce que j'en ai pas le courage, non j'ai pas le courage qu'il m'en veuille. Alors je reste en priant de ne pas juste foutre sa vie en l'air, en souhaitant même le rendre heureux.

"Et tu veux vivres quoi avec moi Jonas ? C'est le truc le plus cliché au monde ce que je vais te dire... Te fous pas de moi ! Mais même nous deux on a pas réussit à se garder éloigné l'un de l'autre. Alors personnes y arrivera, j'en suis sûr."

Je redresse la tête, lui souris timidement espérant qu'il prendra bien ma connerie et l'embrasse doucement sur la joue. Il me donne un peu plus de courage, un peu plus d'assurance. Je commence à me calmer un peu dans ses bras, à me sentir mieux. Je suis toujours bien avec lui, il a ce pouvoir là sur moi. Moi j'essaie juste de sortir des conneries, pour le rassurer un peu aussi, parce que je peux rien faire de plus, juste tenter de rassurer ses peurs à lui aussi.

"D'accord mon amour... Je te crois ! Mais demain, s'il te plait, il est encore possible qu'on profite de cette soirée sans se soucier de nos parents, sans se poser des questions. S'il te plait mon coeur, ce soir, cette nuit on profite juste pendant qu'on a pas encore de problèmes, on profite juste de pouvoir faire ce qu'on veut pendant que nos parents sont encore dans l'ignorance total... S'il te plait, j'ai besoin de ça ! Demain... Si tu le veux toujours, on fera ce que tu veux, je te le jure ! Tout ce que tu veux !"

Je le regarde les yeux le suppliant. Je veux bien faire ce qu'il veut, le suivre jusqu'au bout du monde à pied ou en trottinette, je m'en fou je le ferais, il n'aura qu'à demander. S'il décide de parler à ses parents, je serais là, je ferais de même avec les miens. Je le laisserai pas seul. Mais j'ai vraiment besoin d'une soirée de répit, à l'avoir avec moi, à profiter encore un peu du calme avant la tempête.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Sam 20 Sep - 9:29


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
ou part en vrille, tout t'fais mal, beaucoup plus que ce que tu aurai pu l'imaginer, tu y tiens beaucoup trop a c'mec, tellement trop pour avoir la force de continuer de faire semblant, de mentir sauf que qu'en faisant ça, en lâchant ses mots destructeur tu va peut etre faire plus de mal que de bien. T'hésite. T'as peur des conneries que tu va dire. parce que oui la tout de suite tu ne peux pas faire autrement.

"Moi aussi j'pensais jamais pouvoir assumer un truc comme ça Nils, j'sais meme pas pourquoi j'en est tellement envie, j'devrais me mentir, continuer de fuir mais, j'capte plus rien tu m'rend complètement taré, incontrôlable, et la tout de suite j'ai envie que l'monde entier sache pour nous, parce que sa m'fait milles fois plus mal d'avoir cette sensation d'faire quelque chose de mal, de me cacher ..."

Tu l'embrasses, encore et encore, il est devenu une drogue, la plus violente et dangereuse que t'es jamais toucher mais, pour l'coup la tu ne regrette rien. sa question te coupe le souffle, une fraction de seconde, t'as du mal a le savoir toi meme en réalité mais, la les mots sortent tout seul.

" j'sais pas vraiment ... je ... quand j'croise les gens dans les rue j'ai pas forcement envie de leurs dire qu'on est ensemble parce que j'trouve ça con de dire ça, sa sonne toujours faux, etre en couples sa m'a jamais attirer mais, j'ressens pas ça quand t'es la, meme si parfois j'suis niais a en crever sa ne ressemble a rien de ce que j'ai déjà vue ... J'ai envie de tout vivre avec toi en réalité Nils, allez vers ce qui m'a toujours foutu la trouille, repousser mes limites pour quelque chose qui en vaille la peine, j'tiens a toi comme j'ai jamais tenu a quelqu'un, quand t'es la j'veux tellement de chose que j'crois souvent que mon cerveau va exploser ... que j'vais craquer parce que c'est trop d'un coup mais, non en fait .. j'reste parce qu'avec toi j'suis bien, juste bien ... j'peux pas donner un nom a ce que je veux vivre avec toi mon cœur, j'sais juste que sans toi j'peux pas vivre ..."

Tu blottis ta tête dans son cou, t'as pas honte de ce que tu viens de dire, tu ne pensais pas juste en avoir la force, le courage de lui avouer tout ça, les confessions sont plus que présente en ce moment entre vous mais, certaines sont plus dangereuse, difficiles, compliquer, que d'autres. Tu te colle contre lui, tu souris d'un air triste alors qu'en réalité t'es heureux, vraiment heureux.

" d'accord Nils, d'accord, ce soir on oublie tout, et on verra demain, ce soir ... ce soir j'veux t'faire l'amour jusqu'a ce que mes jambes ne puisse plus me porter, j'veux boire jusqu'a ne plus pouvoir marcher droit ... t'serrer dans mes bras et t'embrasser toute la nuit maintenant que j'tes dit tout ça ... la tout d'suite j'veux juste ça ..."

Ta voix est douce, tellement que tu te surprend. tes mains se glisse sur sa taille, tu le sais que la violence va revenir bien plus vite que tu ne le voudrai mais, la , tu est juste tendre avec lui, descendant tes baisers dans son cou, arrivant au niveau de son torse petit a petit. ta main cherche la sienne. Et tu la serre, surement un peu plus que tu ne l'aurai voulu . Tu mordille ses tétons, t'oublie, tu le désire un peu plus chaque jours, sa t'rend taré, sa t'rend vivant.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Sam 20 Sep - 10:50


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Je sais ce qu'il veut dire, quand il dit que ça lui fait mal de se cacher et d'avoir l'impression de faire quelque chose de mal. C'est pareil pour moi, j'aime pas l'idée de devoir me planquer comme si c'était illégale et mal, alors que ça l'est pas ! Je sais que ça l'est pas et j'en ai pas honte. J'ai pas honte de Jonas en j'en aurais jamais honte de tout faire avec lui et que tous saches que c'est le cas. J'en suis même assez fière de tout ça, de l'avoir un peu pour moi tout seul, d'avoir réussi à faire ça.

"On fait pas quelques choses de mal et j'ai pas envie que t'es mal... Alors je veux bien aller le gueuler immédiatement à qui voudras bien l'entendre si ça peut te faire plaisir ! Enfin si tu me laisses me rhabiller je le ferais !"

Je souris, je finis même par rire de ma connerie. J'essaie par tout les moyens de le détendre de lui faire oublier tout le reste en faisant l'idiot, même au risque d'avoir l'air bête. Et puis il m'embrasse, alors j'arrête de rire, je savoure juste ses baisers et je passes mes mains autour de son cou, j'aime l'effet que chacun de ses baisers me procurent.

"Je sais que t'aimes pas ça, mais pourtant ça te vas tellement bien d'être niais, tu y arrives tellement bien ! En tous cas, moi j'aime beaucoup ! Je pourrais presque être amoureux de toi quand t'es comme ça..."

ça sors tout seul ce que je dis. Il le sait que je suis amoureux de lui, que je l'aime à en crever. Mais j'ai toujours du mal à lui dire parce que je sais pas s'il aime vraiment l'entendre, parce que comme il me l'a dit, il est même pas foutu de savoir s'il l'est de moi. Mais là j'avais envie de lui dire, j'en avais vraiment envie, parce que c'est le cas, que le moment est pas mal choisis et puis que merde. Je l'aime et là encore plus. Il se blotti dans mon cou et je frissonne, je souris connement et je lui caresse les cheveux

"Voilà Trésor, j'aime quand tu comprends vite ! Ce soir, je veux juste m'amuser et oublier ! Que tu me fasses l'amour autant de fois que tu le peux et pas dans dix jours, maintenant et enchaîner ensuite un nombre incalculable de verres pour me remettre de tout ce que tu m'auras fais et te traîner ensuite parce que tu ne sauras plus marcher droit ! C'est exactement ce que je veux."

Je l'agiche, j'en suis conscient et j'ai aucune honte de faire ça. Mais là, j'ai vraiment envie de revenir à la principale chose qui nous à fais venir dans ses toilettes ! J'ai pas envie d'autre chose ! Alors je passe mes mains sur son corps, le rapproche de moi et quand il commence ses baisers sur mon torse, qu'il s'attarde sur mes tétons, je gémis plus fort que je ne l'aurais pensé, trahissant le fait que j'ai vraiment envie de lui là de suite.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Sam 20 Sep - 13:35


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
aurais jamais cru que sa te mettrai dans un état pareil de tenir a lui comme ça, que sa t'rendrais aussi heureux et que malgré tout sa t'ferai autant de mal. pourtant t'es pas le moins du monde partager , tu l'veux pour toi rien que pour toi, ne plus jamais faire l'erreur de le lâcher, tu sera la pour lui peu importe ce qui peux arriver. Tu t'en fais la promesse.

"Non mon cœur et puis ... j'crois bien qu'au final tout l'bars va etre au courant dans pas longtemps qu'on est ensemble !"

Tu tente de déconner un peu, de détendre l'atmosphère , t'es pas sur d'y arriver mais, t'as au moins le mérite d'essayer. tu te colle un peu plus contre lui, tu descend de plus en plus tes baisers , la peur s'fais la malle, t'as envie de lui, ce soir et tout les soir, ds que tu le voit tu ne peux t’empêcher d'avoir envie de lui faire l'amour.

"J'aime bien quand tu m'dis ça bébé ... j'aime bien savoir que quelqu'un m'aime vraiment ! "

A ses mot tu reviens et t'empare de ses lèvres. c'est vrai au final, sa t'fou la trouille lorsqu'il te le dit parce que tu ne peux lui dire a ton tour mais, sa fait un bien fou de l'entendre, qu'on te les dise aussi sincèrement ses quelques mots, sans rien attendre en échange, autrement que pour faire comme tout l'monde.

"Avec plaisir mon cœur, t'es pas prêt de l'oublier cette nuit t'en fais pas !"

Tu a a peine le temps de finir ta phrase que tu redescend tes baiser dans son cou, t'aimes l'effet que tu lui fais. t'aimes le rendre comme ça. Tu te fou finalement a genoux devant lui, tu ne peux pas faire ça, tu ne peux pas. Alors pourquoi t'en meurt d'envie ? Pourquoi t'as autant besoin de fuir et de le faire a la fois ... ? Tu y va petit a petit , prenant son membre en main , recommençant a faire des va et viens. Lentement. Tu ne veux pas etre brusque comme souvent, étrangement ce soir t'as besoin d'un peu de douceur, peut etre parce qu'au fond de toi t'as conscience que demain ne sera pas calme, violent surement, alors la ta besoin de tout sauf de ça. Tu prend ton temps. Tu savoure ta liberté encore un peu.

"Je ... j'ai jamais fait ça je ... j'en est envie mais, j'aime pas m'dire que j'sais pas faire je ..."

Tu baisse la tête, t'as honte de ce que tu dit, déjà que tu ne sais pas comment t'y prendre t'en rajouter une couche. t'hésite. Tu ne devrais pas mais, c'est comme ça. Tu n'oses pas affronter son regarde, tu voudrais lui donner tout ce qu'il te donne, t'es juste pas sur d'en avoir le courage, la force d'assumer complètement ce que tu fais.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Sam 20 Sep - 17:06


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Je souris, comme un idiot. Parce que je suis amoureux de cet idiot. Responsable de mon humeur. Capable de m'envoyer au 36ème dessous et de me donner des ailes juste après. Je devrais lui en vouloir de jouer au yoyo comme ça avec mon coeur. Mais non. J'ai finis par lui faire vraiment confiance et par savoir que quand il me fait du mal, c'est pas vraiment volontairement. J'ai finis par le croire quand il me dit qu'il tient à moi, alors je sais qu'il fait pas exprès. Et puis je le connais, Jonas est juste Jonas et je l'aime pour ça.

"T'as l'air bien sûr de toi bébé quand tu dis ça... Tu te crois capable de me faire crier aussi fort ?"

Je le taquine, je rigole. Je joue sur le fait de le faire croire qu'il est pas si doué que ça pour me foutre en transe et me faire gueuler, alors qu'il est capable de me faire gémir, rien qu'en me frôlant du bout des doigts. Je sais que je le cherche un peu, que je finis par le regretter, mais j'aime bien. Je lui avoue pas, tout ça, mais j'aime bien, le taquiner jusqu'au point où il veut se venger. J'arrive pas à m'enlever de la tête qu'on est ami avant et j'aime ce mélange, quand on fait l'amour, de toujours continuer à ce chercher, même pendant l'acte. Tout ce mélange et ça rend juste les choses encore meilleures.

"Alors je t'aime ! Vraiment..."

Je sais pas ce qui me donne le courage de lui dire. Mais j'en ai envie. A ce point, je m'en fou qu'il ne me le dise pas en retour, qu'il ne le pense pas. En faite, je commence même à croire, que malgré tout, il m'aime... un peu au moins. J'ai finis par m'en persuader de ça et par le croire. Pas pour me faire du bien ou pour me venter. Mais j'ai finis par réaliser que ce qu'il fait avec moi, il a jamais fais ça avec personne d'autre, que je suis pas n'importe qui à ses yeux. Alors j'aurai jamais la prétention de dire qu'il est amoureux de moi. Je crois que c'est une chose qu'il se refuse de toute façon. Mais je sais qu'il m'aime un peu à sa manière et le connaissant depuis tant d'années, ça me suffit et ça me rassure aussi. J'ai pas besoin de plus... pour le moment...

"Je te fais confiance pour ça mon coeur... Je sais que tu ne me feras pas oublier de si tôt !"

Je m'en fou maintenant de le chauffer autant. Je l'aguicher et de lui montrer ouvertement que j'ai envie de lui, qu'il peut me faire n'importe quoi, n'importe comment, que je serais prêt du moment qu'il me donne du plaisir. Je m'en fiche de tout ça, j'ai plus honte, c'est Jonas. C'est pas n'importe qui, j'ai pas honte avec lui et puis je sais qu'il n'est pas en reste pour me faire tout et n'importe quoi. Qu'il aime me rendre complètement cinglé et qu'il y arrive merveilleusement bien. Et ça il me le prouve quand il se fout à genoux devant moi. Et l'espace de quelques secondes, je me demande ce qu'il fout et puis je me souviens de ce que j'ai fais quand j'étais chez lui et là je pourrais presque juré, trembler d'anticipation.

"Putain Jo'... Tu pourrais presque me faire jouir rien que dans cette position... avec le regard que tu me lances, alors n'est pas peur de mal faire... Mais te forces pas si t'en as pas envie, s'il te plait... Moi j'aime bien te le faire, mais je te forcerais jamais à..."

J'attrape doucement son visage entre mes mains pour qu'il me regarde et putain ce qu'il est beau ce mec. J'arrive pas à finir ma phrase, parce que c'est vrai, le voir comme ça, ça me fout dans un état pas possible. Alors j'essaie de le rassurer, de lui dire qu'il est pas obligé, je lui avoue aussi que moi j'aime lui faire. Ouais la première fois j'en étais pas sûr, mais j'aime l'effet que je lui fais, l'état dans lequel je le mets et je sais que je pourrais lui faire souvent, juste pour le rendre fou, parce que j'aime aussi le voir dans cet état. Mais je veux surtout pas qu'il se force, sa main sur moi, c'est déjà plus que je ne peux en supporter, je sens déjà les frissons qui me parcourent le corps et les gémissements de plaisir qui menacent de quitter mes lèvres.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 22 Sep - 4:52


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
'es accro, t'y peux rien, en réalité c'est la dernière chose que tu voulais dans ta vie, parce que sa fait mal, sa fou la trouille aussi. Parce que meme si la tout d'suite tu veux juste assumer, en sachant vraiment que tu ne le regrettera pas, malgré tout tu l'sais que sa va etre plus que dur pour toi d'encaisser tout ça, cette nouvelle vie. Tout change, absolument tout, tes repères s'casse tous les un après les autres et tu ne peux rien faire d'autre que faire avec.

"Bien sur que j'men crois capable mon coeur et j'vais tout faire pour y arriver en tout cas !"

Tout t'rend taré, te retourne le cerveau, sa part en merde en fait, ta vie et celle de Nils, sa s'casse la gueule mais, tu doit t'y faire, t'y habituer, sa va surement encore durée pas mal de temps. Tu ne peux pas le lâcher, c'est aussi simple que ça. d'un coté il y a ta vie, de l'autre Nils. Le choix est dur mais évident. parce qu'avec lui t'es vivant, pus rien n'es fade, t'as plus besoin d'fumer, d'boire ou de te piquer pour t’évader, la t'en a meme pas envie a part juste pour déconner, pour l'voir lui aussi dans un état un peu second. Il est la seul drogue dont ta vraiment besoin dans ta vie.

Tu n'sais pas quoi dire, te sentant con finalement de ne pas pouvoir lui dire en retour et de malgré tout l'attendre tout l'temps qu'il te balance ces quelques mots, sa t'donne des ailes, peu etre assez de courage pour tout affronter, t'aimes te dire qu'un jour tu lui rendra ces mots. Tu aura la force de changer au moins un peu, de t'dire que tomber amoureux c'est pas si horrible que tu aime l'imaginer. Tu reste agenouiller face a lui, l'air penaud, comme un gamin perdu qui n'sais toujours pas ce qu'il doit vraiment faire. Ces mots te rassure, te font du bien, t'es pas sur que sa suffise au final pour vraiment te mettre en confiance.

" je ... merci bébé , j'en est envie j'ai juste ... ben ... sa veux dire que j'suis gay si je le fais ? ...

Elle est conne ta question, beaucoup trop pour que t'arrive a ne pas baisser le regard une nouvelle fois. Que tu le veuille ou non sa t'fais flipper ça aussi, comme un con, oui surement mais, sa n’empêche pas que ta peur est bien présente. sauf que tu continue tes vas et viens, va falloir t'y faire au fait que la personne que tu désire le plus au monde soit un mec, ton meilleur pote en plus. Tu soupir. Ce soir tu t'es promis de ne pas te prendre la tête, alors t'essaye de tenir ta promesse du mieux que tu le peux. Tu te rapproche de son membre, t'oses meme pas le regarder. Tu le prend en bouche, juste un peu, pour voir ce que sa t'fais. Tu te recule. d'un coup.

Tu souffle un coup, sans faire de bruit, ou en tout cas le moins possible. T'en a envies, vraiment envies mais, la peur reste présente. Elle te poursuis comme une conne cette foutu trouille. Tu y va doucement, meme si la t'as flancher, tu veux l'faire. Tu lèche le bout de son membre, un putain de frisson te parcoure le dos, t'as jamais fait ça bordel, jamais , et la nouveauté parfois c'est pas franchement ton truc. tu ramène tes quelques force, t'as maigre volonté et tu le fais. tu le prend en main et le lèche de bas en haut, tu te surprend a aimer ça, tu pensais juste que sa allez lui faire du bien a lui, juste a lui mais, sa fini de t'exciter.

tu ne lutte pas plus longtemps, sa ne sert a rien, tu le regarde, une fraction de seconde mais, t'as pas la force de le faire plus longtemps. Alors tu prend son membre en bouche une nouvelle fois. Tu commence doucement, faisans de petit vas et viens, faut que tu t'y habitue quand meme a ça, t'y connais rien et t'as peur de mal t'y prendre, t'as peur de ça en plus du reste.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 22 Sep - 8:13


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Ce mec, je l'aime autant que je pourrais le détester. Il contrôle bien trop de choses en moi et ça me fais peur. Il contrôle mon humeur, mon corps, mes pensées. S'il a décidé de me faire chier, que je n'aurais pas l'esprit tranquille un jour, c'est le cas, c'est le cas, je me torture l'esprit toute la journée. S'il a décidé qu'il voulait que j'aille bien, alors je sais que j'irai bien, parce qu'il mettra tout en oeuvre pour ça aussi. Il est doué pour faire chier le monde. Mais il est aussi très doué pour le faire sourire. En tous cas moi il y arrive très bien. Il arrive très bien à me mettre du baume au coeur, à me faire oublier mes soucis quand je suis avec lui, à juste me faire aller bien. Et encore une fois ce soir, il y arrive malgré tout. J'aimerai être capable d'en faire autant pour lui. Ce type me rends bien trop fou.

"Si tu es aussi sûr de toi alors prouve le !"

Je le regarde un peu provocateur et lui mords doucement la lèvre inférieur. On est des cons, des cons qui passons notre temps à jouer avec le feu. Mais je crois que j'ai jamais autant aimé ça qu'avec lui ! La musique se fait entendre plus nettement, ce qui veux clairement dire que quelqu'un est entré dans les chiottes. Je regardes Jonas en souriant un peu, ça aurait du m'inquiéter ça, là ça me fais juste sourire, même si je sais qu'on va devoir être discret un peu. Malgré tout, je m'approche de lui pour murmurer à son oreille.

"J'adore la musique... C'est tout à fais sur ce genre de musique que je voulais qu'on me fasse l'amour !"

Malgré la vision bien trop érotique qui se trouve devant mes yeux, à savoir Jonas à genoux devant moi, mon membre entre les mains, ce qui est bien trop pour mon pauvre cerveau et mon pauvre coeur aussi... J'arrive quand même à le trouver attendrissant et mignon, ce qui est complètement contradictoire avec ce qu'il fait. Sa question elle te perturbe un peu tu sais pas vraiment quoi répondre là pour le coup...

"Non... ça veut dire que t'as peut-être juste envie de le faire avec moi... Et ça veut aussi dire que tu vas avoir beaucoup trop de pouvoir sur moi et ça, ça va finir par me tuer..."

J'essaie de le rassurer, de déconner un peu pour le détendre. Mais je suis pas sûr de m'y prendre très bien. J'en ai envie, mais je vois bien que lui ça le perturbe complètement. Mais au moment où je m'apprête à le forcer à se relever, pour lui faire comprendre qu'on s'en fou, qu'il est pas obligé de faire ça, je l'aimerais pas moins s'il le fait pas. Je pensais même pas qu'il en aurait l'idée et puis je suis déjà bien assez accroc de tout le reste chez lui. Ouais au moment où je voulais le relever. Je crois que mon coeur à dû louper un battement. J'ai poussé un cri de surprise bien trop aigu à mon goût et mon souffle s'est coupé. Putain, j'ai pas vraiment eut le temps de comprendre s'il l'avait vraiment fait ou non, parce qu'il s'est reculé. Mais son souffle chaud sur mon membre maintenant humide à cause de sa bouche, m'en a donné la réponse.

Je continus de le regarder, l'espace de quelques secondes je me demandes s'il va recommencer ou non. Mais il le fait et un long frissons me parcourt tout le corps lorsqu'il me lèche. Je gémis, la sensation est bien trop insupportable, c'est bien trop bon pour être légal. C'est la dernière pensée cohérente qui me passe par la tête avant que je ne sois plus obsédé que par la bouche de Jonas qui s'active sur moi et par les sensations que ça me procure. Je commence à gémir, à lâcher son prénom dans un soupir. C'est un peu maladroit, enfin, je suis pas réellement un expert, mais je le sens, mais putain, c'est quand même tellement bon. J'essaie d'être le plus discret possible pour ne pas trop me faire entendre, mais c'est bon. Je reste immobile, j'essaie, je pose juste ma main sur son épaule que je caresse doucement, comme pour l'encourager.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 22 Sep - 8:49


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
out ça va avoir raison de toi, d’ailleurs ta raison est partis un peu trop loin a ton gout et tu doit bien faire avec. Tu crève d'envie de lui faire l'amour, de le toucher, de l'embrasser, qu'il soit a toi pour cette nuit et toute les autres. Pourtant la tout d'suite, ton cœur est a deux doigts de lâcher, tu contrôle plus rien, ni ton corps, ni tes gestes, tes émotions elles, ne veulent plus rien dire tellement elles s'entrechoquent les unes contre les autres.

sa sert a rien de lutter, t'es fou Jo, tu va devoir faire avec, avancer, avec Nils. Lui faire confiance comme tu ne l'a jamais fais, et pour l'coup aussi avoir confiance en toi meme si la , t'y arrive un peu, a te dire que demain tu va devoir affronter tout ça, cette tempête que tu va provoquer dans vos vies, tu va devoir avoir assez confiance en ce que tu ressens pour lui pour trouver les bon mots.

" J'sais pas pourquoi j.. j'ai juste envie de toi comme mec je ... j'suis paumé Nils et au final toi aussi tu va finir par m'tuer ..."

Tu dit ça pendant que tu doute encore, avant de reprendre vraiment tes vas et viens, avant d'au final, ne plus pouvoir parler. T'as peur de tes propres mots, et la situation d'aide un peu pour ça, la fermer ta gueule deviens une obligation, normal, tu reprend tes vas et viens, t'aimes ça, t'aurais jamais que se soit l'cas mais, bordel qu'est ce que t'aime ça.

T'aimerai etre le plus doux possible mais, la situation ne t'aide pas vraiment, la musique, la peur, le stress, tout t'oblige a allez plus vite, toujours un peu plus et puis t'y prend du plaisir toi aussi. L'entendre gémir, dire ton nom, sa te rassure , au final tu t'y prend pas si mal, enfin tu crois. Tu l’espères. Surement un peu connement lorsqu'il pose ta main sur ton épaule, tu pose celle que tu a de libre dessus, la caressant doucement. T'as peur d’affronter son regard mais, t'as plus que besoin d'sentir qu'il est bien la.

Tout part en vrille. Tout fais mal, un mal que t'as jamais connu avant que t'aurai bien aimer ne jamais rencontrer. Tu pense a demain. Au regard de tes parents quand tu leurs dira tout. t'y pense comme un con, parce que c'est plus fort que toi, t'en chialerai presque de savoir que tu va tout perdre en une fraction de seconde. Que t'a pas la force de mentir. ton choix est déjà fait, c'est trop tard, depuis bien plus longtemps que le jour ou tu l'a embrasser dans cette foutu ruelle en pleine nuit en réalité. sa fait bien longtemps que t'aurai tout perdu rien que pour l'voir sourire cet idiot qui t'fou l'cerveau en vrac.

Tu a moins peur, t'as toujours des frissons mais, ceux de peur laisse place a ceux de plaisir, tu va plus vite, plus loin, a des moments tu l'sais que c'est brouillon, mauvais, que tu t'y prend mal mais, tu tente comme tu le peux de tout faire pour qu'il n'en garde pas un souvenir trop négatif. Tu veux bien décevoir tout l'monde mais, pas lui.


____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Lun 22 Sep - 15:27


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


ça fais un moment maintenant que j'ai compris que je pourrais pas avoir la vie tranquille, que mes pensées seraient toujours prises par quelques choses qui me pourriraient la vie et je pourrais jamais me sentir complètement léger. ça à commencé quand à cause de Jonas... Enfin, c'est pas sa faute, il y est pour rien, il a rien fait pour ça, il a juste été lui tout simplement ! J'ai juste compris que ça allait merder quelques parts quand je me suis rendu compte qu'il y avait que Jonas qui arrivait à me rendre vraiment bien, vraiment heureux. Quand j'ai réalisé qu'il y avait que le fais de le voir qui arrivé à me rendre heureux. Quand j'ai réalisé qu'il pouvait faire n'importe quelles conneries, je le pardonnerai. Quand j'ai commencé à avoir mal de le voir sortir avec des filles, coucher avec, en avoir rien à foutre et recommencer encore et encore. Quand ça a commencé à devenir insupportable, que ça m'empêché de dormir et que j'ai finis par ouvrir les yeux sur le fait que Jonas je l'aimais pas seulement comme un ami. Ouais, c'est vraiment là que j'ai compris que j'étais dans une belle merde. Mais à ce moment là, je pensais, j'étais persuadé que je serais tout seul dedans. Je sais toujours pas comment j'ai pu entraîner Jonas dans cette galère. Pire, comment il a pu vouloir me suivre. Pour quelles raisons ? Pour quelles raisons, il a voulu faire tout ça et pour qu'elles raisons il est maintenant prêt à se foutre dans la merde aussi.

"T'as le droit Jonas, d'avoir envie de quelqu'un sans pour autant être catalogué... Tu fais juste ce que tu as envie..."

Je tente de le rassurer comme je peux. J'arrêterai jamais de le faire, peut importe la situation, même si comme là, j'ai du mal à rassembler mes pensées pour en former une cohérente. Je serais toujours là pour lui s'il en a besoin, peu importe la raison. J'essaie d'être aussi bon que lui pour le rassurer. Parce que oui lui il est bon pour rassurer les gens, pas que moi, même si ce que je ressens pour lui aide la chose. Mais il est bon.

Et il est pas que bon pour ça. Parce que putain il va me rendre fou je crois bien. Il pose à son tour sa main sur la mienne et j'entre-mêle nos doigts ensemble et serre sa main quand il le fait. L'effet qu'il me fait est affolant, à la limite du supportable. Le fait que se soit juste lui, sa bouche, qui me fait ça, lui qui me touche, suffit à me rendre fou. Ses mouvements s'accélère, ça devient plus rapide, plus flou, mes gémissements s'intensifie, ils deviennent incontrôlable. Je me cambre sous ses vas et viens, je commence à être en sueur. C'est brouillon ce qu'il me fait, à certain moment la sensation est un peu étrange, mais putain ça n'en reste pas moins bon, peu importe comment il s'y prend, c'est juste Jonas, c'est lui. Alors ça suffit bien largement à me rendre fou et à presque me faire crier grâce à sa bouche.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Mar 23 Sep - 3:40


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
e prend pas la tête Jo. te prend pas la tête. Et bordel vie ! Alors c'est ce que tu fais, meme si c'est souvent loin d’être simple de se laisser allez, de dire merdes a toutes ses peurs qui t'ronge de l’intérieur. t'aimerais l'croire ce qu'il te dit mais, c'est tout simplement impossible. Tu le sais qu'on va te cataloguer, te mettre dans une case, une case ou t'aimais bien mettre les autres d'ailleurs, pendant des années et meme encore aujourd'hui, tu t'fou des gens, tu t'moque et t'en a rien a foutre de ce qu'il ressente. T'es qu'un pauvre con et cette réalité tu doit te la prendre dans la gueule pour tenter meme juste un peu de changer, au moins de tenter de l'faire.

Tu va plus vite, toujours un peu plus, t'es pas sur d'y arriver mais, tu veux qu'il craque, tu veux au moins t'dire que t'aura reussie ça ce soir, t'avoir affronter tes démons et pas pour rien. Parce que oui, tu lutte contre tout ce qu'on ta fourré dans l'crane depuis dix huit putaisn d'années, tu lutte et sa fait un mal de chien, sauf que tu doit faire avec. Tu souffre comme t'as surement jamais soyfert depuis que t'es avec Nils mais, étrangement tu est pret a accepter tout ça , si c'est pour lui. Tu ne peux pas non plus le laisser faire face a tout ça seul.

Si il ne t’avais rend dit, si tu l'avais repousser il aurai forcement du l'faire un jour ou l'autre. Seul surement. Et cette pensé te serre le cœur, de l'voir tout perdre alors que toi t'aurai pu continuer ta petite vie sans t'en soucier. Sa t'fais pas mal parce que tu perd tout toi aussi maintenant, qu'il aurai pu rester comme un con dans sa merde au final. Non sa t'fais mal de te dire que t'aura pu lui infliger ça. Il t'aimes, tu le sais, et rien que pour ça tu ne peux pas lui infliger , tu tiens trop a ce mec, beaucoup trop pour jouer avec ce qu'il ressens. Même si inconsciemment tu le fais un peu, a ne pas pouvoir lui rendre ses quelques mots, qui reste bloquer dans ta gorge, qui t'brule, te glace le sang a certains moments.

Flanche pas, affronte tout ce qui se passe, pour lui, pour ... vous. Tu doit l'faire meme si tout s’écroule, meme si la terre entière s’effondre, tu devra lever la tête et dire merde a tout ceux qui ne comprenne pas, a tout ceux qui ont accompagner ta vie jusque la. Sa main tu la serre, surement un peu trop fort, tu t'accroches a lui comme a une bouée de sauvetage. Tu est toujours aussi brouillon mais, tu te débrouille un peu mieux, parce que ta peur a décider de s'faire la malle, elle reviendra, tu le sais, tu te connais asse pour savoir se genre de chose mais, la tu pense juste a Nils et a l'envie que t'as de l'faire céder sous tes vas et viens.

L'entendre , le sentir se cambrer, rien que ça, sa te retourne la tête, rien que ça te donne envie de tout oublier et de ne pus te soucier des autres. C'est toi qui le rend comme ça, juste toi, et ça, rien ne peux l'égaler. Rien ne peux te rendre aussi taré que ce mec, il aura peu etre raison de toi un jour, peu etre qu'il va vraiment t'boussiler en réalité mais, c'est un risque que tu prend. Tu doit choisir entre les regrets ou les remords, et comme souvent, tu t'en fou d'faire du mal a la terre entière, d'faire valser l'univers, si c'est pour lui t'es prêt a le faire.

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Mer 24 Sep - 5:10


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Pour le moment, parce que ça risque de changer bien vite tout ça... Mes parents ils ont jamais eut à se plaindre de moi. Je les ai toujours respecté, je leurs ai toujours obéis aussi. Ou du moins je suis assez malin pour qu'ils soient persuadé que je l'ai toujours fais. Et j'aime assez cette situation. Les laisser dans leur petit rêve de la famille parfaite qu'ils ont toujours voulu avoir. Enfin surtout ma mère. Son rêve a déjà été un peu tâché avec ma soeur qui, de ce que je m'en souviens, était bien décidée à ne pas se laisser faire par la dictature et le bourrage de crâne de ma mère. Elle n'en a fait qu'à sa tête, elle en faisait même exprès pour énerver ma mère et elle a terminait de l'achever en partant faire le tour du monde avec un motard, couvert de tatouage. Elle a bien faillit la faire mourir ce jour là... Mais on dirait bien que finalement c'est moi qui en aurais le privilège... Et si c'est pas le cas, alors j'ai peur qu'elle ne fasse tout pour m'envoyer le plus loin possible de la ville. Ça j'en ai rêvé, mais maintenant que j'ai quelque chose qui me retient, plutôt quelqu'un, j'en ai pas envie... Et c'est sûrement ça qui me fout le plus la trouille. C'est pas de leur dire, c'est plutôt les conséquences et ce que ça va entraîner... Je suis presque sûr que ma mère va pas me foutre dehors... Elle est capable de pire...

Bref, j'ai demandé à Jonas d'oublier ce soir, de pas penser à demain, de juste penser à ce soir, de profiter de notre soirée de liberté, pendant laquelle on peut encore faire ce qu'on veut sans se soucier de rien. Alors il est temps que je fasses pareil. Et ça, c'est pas vraiment difficile à faire vu ce que Jonas est en train de me faire. Putain, je l'aurais jamais cru capable de ça et surtout, j'aurais jamais cru que ça pourrait me rendre aussi dingue. Enfin, c'est con, j'aurai du m'en douter tout chez lui me rend dingue, je deviens fou lorsqu'il me frôle à peine, alors pourquoi j'ai eu la connerie de penser que ça, ça ne me ferait pas complètement péter un câble. J'ai aimais le lui faire la dernière fois chez lui, mais je pensais pas aimé autant qu'il me le fasse. Mais pourtant, sa bouche, ses vas et viens me font gémir, crier. J'ai oublié le fait qu'on était dans un lieu public et qu'il y avait un paquet de monde qui pouvait m'entendre, j'en ai plus rien à foutre d'ailleurs. Ils peuvent bien entendre que ce mec me rend complètement cinglés, ils peuvent bien entendre que je suis entièrement à lui, je m'en fou.

« Jonas... Putain c'est bon... Bébé je t'en supplie arrête, je vais pas tenir là, j'vais craquer, tu vas me tuer... »

Je me retiens, je fais tout pour, mais ça en devient douloureux, je le préviens qu'il ait le temps d'arrêter. Je sais même pas comment j'arrive à articuler plus de trois mots parce que c'est à peine si je serais capable de me souvenir de mon nom tant il est en train de me rendre fou. J'en peux plus, je vais vraiment finir par céder, mais je tiens bon, je serre encore un peu plus sa main que je n'ai pas lâché, quitte à lui faire un peu mal. Il aura ma peau et tout ce qui va avec, il arrivera à me rendre dingue, non pire il y est déjà parvenu.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Mer 24 Sep - 16:00


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
'as pas envie de te prendre la tête, d'avoir peur une fois de plus et connement c'est le cas, la t'as envie de te foutre des baffes, des claques qui resterai graver sur tes joues comme pour te dire que t'es qu'un pauvre con. T'arrives meme pas a lâcher complètement prise, a vivre. Parce que bordel Jonas vie, emmerdes ton monde comme t'aimes si bien le faire, ferme les yeux, et regardes ce monde dont tu rêves, vie tes rêves meme si il font mal, donne lui ça a Nils putain, c'est pas grand chose de simplement ne plus pensé a ce qui déchire , a ce qui brûle ton pauvre corps. Seulement rien n'est jamais aussi simple, rien n'arrives a t'faire oublier que demain tu sera sûrement dehors, peut être meme pire, enfermer dans ta chambre comme un animal parce que t'as eu le malheur de couchez avec ton meilleur pote. T'as eu le malheur de tenir a Nils bien plus que tu en a le droit.

Le droit … bordel, c'est pas une question de droit la. Pourquoi il ne comprendrons jamais ça tes connards de parents, ta putain de famille qui te donne la rage contre le monde entier, parfois tu craque, t'envoie tout valser mais, jamais devant eux. Devant eux t'es sage. Un gosse parfais. Il sont cons au point de croire que la perfection existe, et surtout que toi tu l'est, toi Jonas Moriarty le pire connard de l’univers a certain moment. Qui n'sais meme pas gérer correctement ses colères, ses mots, qui ne sais meme pas comment arrêter de souffrir sans faire du mal aux autres. Ton monde tu l'emmerdes parce que demain sera douloureux comme jamais, demain sera la pire journée de ta vie mais, tu doit faire avec. Pour Nils. Et peut être aussi pour toi, cette vie tu lui aurais tourner le dos un jour ou l'autre , alors le faire main dans la main avec lui, sa t'fais peur mais, au moins t'as pas la sensation de le faire pour rien.

Ta gueule tu ne peux meme pas l'ouvrir la tout d'suite mais, sa vaux mieux parce que tu te connais un minimum, tu serais encore capable de tout gâcher . Encore une fois. Une fois de plus, une fois de trop. Tu veux qu'il aille bien, tu veux l'voir sourire et aussi un peu péter les plombs quand tu lui fais ce genre de chose, tu veux tout sauf le laisser indifférent. Il gémis, et toi sa fini de t'rendre taré, sa fini de te donner envie d’arrêter de pensé a ce que tu fais vraiment. Sa tourne en boucle dans ta tête. Tu est entrain de sucer ton meilleur pote Jo .. un mec .. putain arrête, arrête tant que tu le peux encore Tu te dis ça jusqu'à ce que tu te souvienne de la promesse que tu lui a fais. Ce que tu lui a demander, ce que vous êtes maintenant, ne t'autorise meme plus a te torturer avec ce genre de connerie. C'est ton mec. Sa reste ton meilleure pote, le vrai et seul ami que t'es jamais eu en réalité, le seul qui te connais vraiment, qui te supporte, qui t'aimes a en crever aussi , envers et contre tout, il reste ça mais, désormais il est aussi milles fois plus.

Quelqu'un rentre. Quelqu'un sort. Parce qu'il dérange, parce que Nils gueule , comme tu voulais qu'il le fasse juste avant, assez pour que plus personne ne puisse rentrer ici sans se sentir mal a l'aise, meme plus que mal en fait. Tout l'bars va être au courant, vous allez bien avoir l'air con quand vous sortirai mais, t'aura sûrement la force de sourire comme un idiot et de leurs avis a eux, a ses putains d’inconnus, tu t'en foutra. Leurs avis tu t'en fou, ils ne changera rien dans ta petite vie. Si seulement s’étaie le cas tout le temps … Tu va plus vite, et il te lâche ça, et toi comme le pire des idiots sa ne te donne qu'envie d'insister un peu plus. Tu veux qu'il craque, oui t'en meurt d'envie la tout de suite, de te dire que t'y sera arriver, et puis meme toi t'en serais capable, la peur, le stress, tout ce transforme, et tout t'excite encore plus que d'habitude.

Alors, quand il te dit ses quelques mots mêler a d'autres gémissements qu'il ne peux meme plus retenir, tu prend complètement son membre en bouche, sa t'ferai presque mal  mais, tu t'en fou, tu joue avec ses nerfs, aussi un peu pour ne pas pensé au tiens a deux doigt de lâcher. Tu deviens fou. Tu joue avec ta langue sur son membre , tu va a son extrémité pour mieux le reprendre complètement en bouche, tu ne l'a jamais fait mais, sa viens d'instinct, peu être parce qu'on te la un peu trop fait que qu’inconsciemment t'as compris ce qui fais du bien ou non, ce qui fou mal et ce qui fini d'achever la personne en face de toi. Et cette personne n'est autre que Nils, et lui tu veux tout faire, absolument tout pour qu'il aille bien, tu veux le voir céder, t'as meme pas envie de te retirer lorsqu’il le fera, cette pensé te dégoûte un peu, beaucoup meme sauf que t'y peux rien. Tu le désire comme t'as jamais désirer personne et ça c'est plus fort que toi.


____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Ven 26 Sep - 6:18


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Ce type est en train de me tuer à petit feu... Je suis maintenant persuadé qu'il aura ma peau, en plus d'avoir ma raison. Il a réussi à faire en sorte que je ne me soucis même plus du monde qui m'entoure. Je me fou d'être dans les toilettes d'un putain de bar, je m'en fou de gueuler son prénom pendant qu'il me fait du bien, qu'il me rend juste fou. Je me fiche complètement que tout le monde nous entendent. Ils peuvent bien nous entendre d'ailleurs, ils peuvent bien m'entendre gueuler à quel point c'est bon ce que Jonas me fait avec sa bouche, à quel point ce type me rend fou et à quel point je l'aime. A cet instant précis, je me dis que j'aurai pas honte, non j'aurai pas honte de sortir de ces foutus toilettes, la tête hautes et totalement satisfait par les soins de mon petit-ami. Non, j'en aurais pas honte de sortir complètement démonté et que tout le monde sache à quel point Jonas est un bon coup, à quel point il arrive à faire de moi une vraie loque humaine lorsqu'il me touche et à quel point je suis complètement accroc à l'effet qu'il me fait. Ouais, à cet instant précis, je me dis que tout le monde peut bien le savoir, je m'en fou.

"Putain bébé... Je t'en supplie, j'ai pas envie de..."

J'aurai presque envie de pleurer tellement ça fait mal de me retenir, tellement c'est dur de pas juste succomber au plaisir et me laisser aller. Mais je continu de le faire, de gémir sous ses vas et viens parce qu'il me rend fou. J'ai pas envie de me lâcher alors qu'il a encore sa bouche autour de moi, je tiens bon, mais cette enfoiré insiste. Pire, j'ai l'impression qu'après lui avoir dis d'arrêter, il accélère juste, il y porte encore plus d'intérêt pour me faire complètement perdre les pédales. Et je les perds les pédales, je veux pas, parce que je suis pas sûr qu'il le prenne bien, parce que moi ça ne m'a pas dérangé quand il l'a fait. Mais lui je le connais... Mais putain j'arrive plus à y penser à ça, j'arrive plus à me souvenir de comment je m'appelle, ni de où on est, j'arrive juste à sentir ce qu'il me fait et c'est bien trop pour ma raison. Je craque, complètement, j'essaie de me séparer de lui, mais je suis pas vraiment sûr d'y parvenir je craque juste complètement. Je me libère.

"Putain... Je... Je suis désolé... Mais putain..."

La tête levé vers le plafond, je suis à bout de souffle, il vient de me tuer, de me faire vivre le truc le plus intense et le plus fou de toute ma vie, il vient juste de me faire perdre la tête. Mais je n'ose même pas le regarder en face, parce que maintenant, j'ai peur qu'il m'en veuille. Je reste la tête levé, je soupir, j'en gémis encore de ce qu'il vient de me faire.
©clever love.


____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Ven 26 Sep - 9:39


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



P
éter les plombs, tout envoyez valser et en avoir rien a foutre, juste s'en foutre des gens, de leurs regards et de leurs avis, Nils est tout ce qui t'importe désormais meme si a certain moment sa t'fais mal de te dire que t'es si seul. Avant tu pouvais faire semblant , tu pouvais te mentir en regardant toutes les personnes que t'avais a tes pieds, tu gouvernais ton petit monde mais, la tout change, tout s’écroule, t'es seul putain Jonas, tellement seul que sa t'brise le cœur. Tu l'étais aussi avant en réalité sauf que maintenant cette réalité tu te la prend dans la gueule. Tu ne veux pas y penser a tout ça mais, c'est vrai, t'as plus que Nils a partir de maintenant.

Tu ne lui laisse meme pas l'temps de se retirer, tu ne lui laisse meme pas le temps parce qu'au final meme si ça aussi sa t'fou une trouille monstre tu veux allez jusqu'au bout de ta connerie, t'es capable de mal réagir meme si t'en a envie mais, tu ne peux pas faire autrement , tu veux voir ce que sa fait. L'entendre gueuler comme ça, sa fini de t’achever, sa fini de t’exciter, de te rendre complètement fou. Fou de lui, de l’état dans lequel il peut te mettre a certain moment. Tu va plus vite, plus loin, tu fait attention a tes gestes, encore plus qu'avant en sachant très bien que sa va l'faire céder. Et c'est ce qui arrive. Il se libère dans ta bouche, et tu te décide enfin a te retirer.

Tu passe ta main sur ta bouche, bordel t'en a partout, sa fini de te faire peur mais, en meme temps c'est bon a en crever comme situation. Tu soupir, et un sourire se dessine sur tes lèvres, au final t'étais bien obliger d'y passer , t'étais bien obliger d'lui faire ça un jour ou l'autre alors autant que sa soit maintenant, que t’arrête d'y penser et d'en avoir peur. C'est fait. Et c'est milles fois moins répugnant que ce que tu a pu t'imaginer. tu serais meme capable d'y devenir accro a ça aussi.

_ Je .. p'tain tu te contenez depuis combien de temps pour lâcher tout ça ?

C'est la seule chose que t'arrive a sortir, et tu dit ça en rigolant doucement, tas pas envie d’être gêner, d'avoir honte de quoi que se soit, quitte a t'foutre un peu de lui de toi aussi d’ailleurs. Il est encore a bout de souffle, il en gémis encore et sa ne te faits que rire un peu plus, tu ne peux pas le nié, t'es plutôt fier, fier de pouvoir le mettre dans un état pareil rien qu'en le touchant. Tu t'essuie la bouche avec le revers de la main comme tu le peux, tu fais ça pendant quelques seconde, t'en a encore un peu mais, c'est déjà mieux que tout a l'heure.

Alors tu te relève enfin. Tu te pose face a lui et de ta main qui est … propre et tu l'oblige a te regarder dans les yeux. Ces yeux … meme ça sa te rend fou, tu pourrais le regarder pendant des heures sans t'ennuyai, sans te lasser une seule seconde. Tu te colles un peu plus contre lui, et tu te décide enfin a l'embrasser, tu t'en fou d'en avoir encore un peu , sa t'fais meme marrer et lorsque tu rond le baiser tu ne peux pas t’empêcher de lâcher une connerie de plus.

_ Désolé bébé, fallait bien que je partage, ta bite en contient trop pour une seule personne !

T'es pas le mec le plus romantique au monde c'est sur mais meme lorsque tu lui sort une truc comme ça, t'arrives a faire en sorte que sa se voit, se ressente qu'avec lui ça n'a rien a voir avec tes anciennes conquête si on peu dire ça ainsi. Il est tellement plus, et tu ne veux pas qu'il en doute une seule seconde.


____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Ven 26 Sep - 16:07


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Il le fait exprès. Il en fait exprès de me rendre dingue. Je le connais pourtant, par coeur même, je sais comment il fonctionne et je me rends compte de l'erreur que j'ai faite, seulement après l'avoir fait. Seulement après l'avoir supplié d'arrêter. Et évidemment il fait tout l'inverse, il me provoque juste un peu plus en faisant tout pour me faire perdre la tête, il s'acharne pour me faire craquer et y arrive parfaitement malgré tout mes efforts pour ne pas le faire. Et j'ai beau m'en vouloir, putain quel soulagement et surtout quel pied. y a-t-il une chose qui ne me rende pas dingue chez lui ? Certainement pas celle-là en tous cas... Merde comme si je n'étais pas déjà assez accroc de sa bouche.

Il vient de m'achever, mais je suis incapable de le regarder. Parce que j'ai peur de sa réaction, mais aussi de la mienne, je suis pas sûr que mon coeur puisse tenir de le voir après ça... Alors je reste la tête levé, j'essaie désespérément de reprendre mon souffle, de ne pas avoir l'air d'une loque, de ne pas lui montrer qu'il vient totalement de me rendre fou. Mais je crois que c'est peine perdu. Je crois qu'il l'a vu et surtout entendu qu'il avait réussi à me tuer. J'ai un éclat de rire quand je l'entends parler, ce mec n'a aucune classe, il ne changera jamais, mais ça m'amuse autant que ça me gêne, parce que putain, il sait pas à quel point j'ai lutté.

"Depuis trop longtemps... J'ai cru que j'allais crevé... J'étais pas sûr que tu sois prêt à... accepter ça..."

Ce mec me tue et je me tue de ma connerie, alors je me mets à rire comme un con. Je crois que j'aurai pas pu rêver mieux en matière de sexe... Enfin, j'ai pas vraiment d'autres expériences que Jonas, mais j'en recherche pas vraiment. Parce que putain ça me démolis à chaque fois et j'ai l'impression que c'est toujours encore meilleure que la fois d'avant. ça me fous juste en transe de coucher avec lui et de continuer à rire en même temps, de se charrier perpétuellement. C'est juste bon de mélanger tout ce qu'on est l'un pour l'autre. De transformer ça en jeu, même si ça ne l'est pas, non ça ne l'est pas, pas pour moi et je me force à croire que pour Jonas ça ne l'est pas non plus, parce qu'il me l'a dit. Mais c'est juste bon de rendre les choses plus légères et de rire comme les gamins que nous sommes.

Je le sens se relever et s'approcher de moi, il prend mon visage dans l'une de ses mains et me force à le regarder, alors j'ouvre enfin les yeux et baisse la tête pour le regarder... Et putain, ce mec est tellement canon, mais dans l'état dans lequel il est, il est juste dangereux pour ma santé. Je souffle quand je pose mes yeux sur lui, j'en perds ma respiration. Je me mords instinctivement la lèvre en le regardant, ce type pourrait faire ce qu'il veut de moi, j'en suis bien trop accroc pour lui refuser quoi que se soit. Je le lâche pas des yeux, j'en serais incapable tant il est beau et lorsqu'il s'approche de moi, pour venir m'embrasser, je perds juste encore un peu plus les pédales parce que putain, ce que j'aime ça, peut importe qu'il me fasse partager ce qu'il a eut en bouche, je m'en tape, c'est même loin de me déplaire. Il lâche enfin mes lèvres et je peux pas m'empêcher de me les lécher distraitement en riant malgré tout de sa connerie.

"T'es le mec le moins classe du monde... Mais putain ce que t'es beau comme ça !"

Je m'étonne de mon franc parlé, de ma vulgarité même, mais là, il vient juste de me perdre. Tout chez lui m'attire et son petit sourire satisfait juste après m'avoir rendu complètement fou, me fais perdre encore un peu plus pied. Alors violemment presque, j'attrape sa nuque pour le forcer à revenir vers moi et poser ses lèvres sur les miennes, je l'embrasse brutalement, passionnément, avec envie, mélangeant tout ces putains de sentiments que j'éprouve pour lui, passant mes bras autour de son cou, mes doigts dans ses cheveux. Bordel je vais finir par me rendre malade de l'aimer autant ce mec.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Ven 26 Sep - 19:34


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
'est sûrement fou, tu perd pied, ton mode s’écroule, cède sous ton maigre poids, sous les tonnes de conneries que ta fait depuis que t'es né parce que putain qu'est ce que t'en a fais. T'as fumer bien plus tôt que tu ne l'aurai du, tu te pique parfois aussi, sans meme savoir pourquoi, juste pour faire comme tout l'monde juste pour avoir l'air cool au yeux de quelques cruches sans cervelle, et puis tu couche, des qu'une fille te plaît tu arrive a la foutre dans ton lit. Oui, t'en a fais plus d'une de connerie mais, ce que tu vie avec Nils en réalité se n'en est pas une, bien au contraire.

T'as jamais étais comme ça avec quelqu'un d'autre, t'as jamais tenu a une personne comme tu tiens a Nils. Entre vous deux t'as beau être celui qui impose, qui domine, il peut aussi le faire il n'en a juste pas forcement conscience, de tout se que tu ferai pour lui, meme si t'es pas sur de le faire de la meilleure des manières. T'as beau faire comme si tu jouer avec lui, t'as beau lui gueuler dessus, si il quitte ta vie, tu t'effondre, tu deviens faible au yeux du monde entier, comme ces quelques jours ou t'as cru le perdre a jamais.

_ J'étais pas sur non plus pour le coup mais, bon fallait bien que je le fasse moi aussi ! Par contre … je … pour le reste j'suis pas encore prêt … tu m'en veux pas d’attendre encore un peu ?

Tu voudrais qu'il te fasse l'amour mais, sa te bloque, rien que d'y penser sa te repousse, sa t'fait comme un haut le cœur qui te fait honte. T'as honte de ne pas pouvoir encore lui donner ça. C'est con a dire mais, c'est beaucoup trop tôt, trop pour que t’accepte certaines chose, et puis t'es comme une gamine qui serai face a sa première fois, t'as la trouille de ne pas assurer, t'as peur d'avoir mal aussi, oui c'est con a en crever surtout venant de ta part sauf que t'y peu tout simplement rien.

_ Ouais je sais mais, en meme temps c'est vrai! Et oui je suis beau, je sais, je sais mais, t'en fais pas t'es pas en reste non plus !

Tu le trouve beau Nils, sûrement un peu trop pour que se soit normal. Il a l'art de tout le temps te faire craquer sauf que ça, t'as du mal a forcement lui dire ouvertement, que t'as jamais trouver quelqu'un aussi attirant que lui. Tu souris comme un con et puis il t'embrasse, c'est brut, presque animal, c'est violent et pourtant ce n'est pas que ça, tu y répond a ce baiser avant de venir passer tes mains dans ses cheveux, t'oublie que t'en a encore partout, la tout d'suite tu t'en fou de tout.

_ Tu veux que je finisse de t'faire crier bébé ?

Tu lui dit ça d'un air plus que pervers en réalité, tu meurt d'envie de finir ce que tu a commencer, de lui faire l'amour jusqu'à ce qu'il n'est meme plus la force de faire un pas devant l'autre, qu'il meurt de honte en sortant d'ici pendant que toi tu sourira comme un con. A moins que sa ne soit l'inverse.


____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Sam 27 Sep - 1:51


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


C'est bon quand c'est léger entre nous, quand on se donne l'impression de juste s'éclater ensemble, de juste prendre notre pied et qu'il n'y a rien de plus. On sait tous les deux que c'est pas le cas, il sait à quel point je l'aime et moi je sais qu'il tient à moi et qu'il aurait jamais pris le risque de faire ça avec moi si c'était juste pour s'éclater. Et ça se voit dans tous le reste que c'est pas juste ça. Mais je sais que de prendre tout ça comme une simple histoire de cul quand on fait l'amour ça doit le rassurer un peu, du moins c'est ce que je pense, ça doit le rassurer de ce dire qu'il a pas totalement changé pour un mec, pour moi et de pas trop avoir à réfléchir à ce moment à comment il tien à moi. Et moi aussi j'avoue que ça me rassure, je sais comment je tiens à lui, mais quand on est comme ça tout les deux, quand il me fait perdre la tête à ce point, quand il me touche, il y a tellement de choses qui se passe dans ma tête, tellement de sentiments que j'aurai du mal à pas simplement craquer, à pas simplement lui lâcher tout ce que je ressens pour lui, à pas lui répéter à quel point je l'aime pendant des heures. Parce que ouais, je l'aime, il le sait, mais étrangement, ces trois mots là, j'ai toujours du mal à lui dire. Parce que je sais pas si c'est son cas et parce que j'ai pas envie de finir par lui foutre la trouille. Et je sais que si c'était trop doux entre nous, si les sentiments étaient trop présent pendant qu'on fait l'amour, ces trois mots menaceraient de quitter mes lèvres à chaque fois qu'il me touche, qu'il m'embrasse, à chaque fois qu'il est en moi et à chaque fois qu'il est sur le point de me faire craquer.

"Tu dis ça comme si je t'avais obligé... C'est pas le cas hein ? J'ai rien fais qui aurait pu te faire croire que... Non parce que ça me dérangeais pas d'être le seul à savoir quel goût pouvait avoir ta queue... Et t'en fais pas mon coeur... Je suis pas pressé et puis j'aime trop que tu me fasses l'amour de toute façon..."

Je lui souris et l'embrasse sur le bout de son nez. Je le trouve vraiment trop adorable à ce moment là, c'est vraiment contradictoire de l'entendre parler comme un gamin pas sûr de lui après ce qu'il vient de faire ! Dans mon cas, je me choque par moment à parler si vulgairement, on peut même pas dire que c'est à cause de l'alcool pour le coup, je n'ai bu qu'un verre et ça commence à remonter à un moment, l'effet est passé maintenant. Mais je préfère dire ça sur le ton de la plaisanterie, ne pas l'inquiéter. Parce que même si j'aimerai savoir, même si j'en ai vraiment envie de lui faire l'amour, de savoir l'effet que ça fait. Je m'en fiche qu'il soit pas prêt, je peux le comprendre et puis l'effet que ça me fait quand lui me fait l'amour est déjà bien suffisant !

Je souris quand il me dit que je suis beau moi aussi et je fais ce truc que je déteste chez moi, c'est de baisser le regard comme une gamine de quinze ans, parce que j'aime un peu trop entendre ça dans sa bouche, j'aime un peu trop recevoir un compliment de lui. Mais je me reprends vite, j'ai toujours autant envie de lui, j'ai toujours autant envie qu'il me fasse l'amour, alors je l'embrasse avec passion, avec tout ce que je ressens pour lui, pour lui faire passer le message.

"Putain ouais Jonas... Fait le, j'en crève d'envie que tu le fasses ! Et puis... Je vais pas te laisser dans cet état là, ça serait criminel à ce point !"

Je lui dis avant d'embrasser son cou, de le mordiller à certains endroits en glissant doucement ma main vers son sexe encore gonflé, que j'effleure doucement pour juste le rendre fou.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Sam 27 Sep - 9:37


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



A
quoi bon avoir peur une fois encore, a quoi bon se poser une nouvelle fois toute ses questions qui t'brise le cœur et t'empêcher d'avance … Tu le regarde, plongeant ton regard dans le siens. Tu le trouve beau Nils, beaucoup trop beau, il est a toi, autant que tu est a lui finalement, vous êtes ensemble et c'est ça qui compte, depuis bien plus longtemps que tu ne peux l'imaginer, il a toujours étais la et au final c'est ça qui compte, c'est pour ça que t’envoie tout valser pour lui. C'est pour ça que demain tu va devoir affronter le regard de ta mère, ce regard de dégoût que t'as toujours eu tellement peur d'affronter. Avec un peu de chance tu ne fera pas aussi face a ton paternel, qui si oui te gueulera dessus que tu n'est qu'un monstre, une erreur de la nature que qu'il comptera bien te soigner au plus vite. Tu le sais qu'ils seraient ben capable de t'enferme dans ta chambre pendant des jours et des jours, jusqu'à ce que t'oublie Nils. Sauf que ça c'est tout simplement impossible. Tu te laissera crever si sa arrive, t'es pas assez fort pour affronter ce genre de chose, pour y faire face, non t'es faible Jonas, tellement faible a certain moment et quand tu flanche, quand plus rien ne va c'est vers Nils que tu te dirige, c'est lui qui fait en sorte que tu t'en sorte sauf que si t'en est privée, tu sombre juste, tu te transforme en fantôme.

T'as jamais appris a grandir seul, tu t'es d'emmerder avec tes ordres que t'as jamais compris, et pendant des années t'as tenter d'attirer l'attention de tes parents , de faire les pires conneries au monde pour simplement qu'il te regarde quitte a ce qu'il s’inquiète. Sa n'a servi a rien. Mais, cette vie la est devenu la tienne, une putain de vie qui n'a plus de limite, avec le temps t'a appris que si jamais tes parents apprenez tout ça, sa ne changerai rien, en plus d’être invisible tu deviendrai un monstre. Cette vie est la tienne, tu y a étais trop longtemps dans cette démesure pour savoir comment t'en défaire. T'es piéger dans un cercle sans fin, dans un truc que tu ne contrôle et que tu n'a d'ailleurs jamais vraiment contrôler. Putain pourquoi tu te dit tout ça Jonas ? Pourquoi meme la tu continue de te péter le cœur, de te briser avec des conneries qui sont la et que tu ne peux désormais plus esquiver. C'est comme ça, et c'est trop tard pour y mettre un terme. Tu ne va pas devenir un gamin sage comme une image, tu ne va pas tourner le dos a Nils alors ce qui t'a toujours terrifier, demain tu va y faire face, et meme si sa va finir de te bousiller, tu va devoir le faire.

Tu l'embrase , encore et encore comme pour te rassurer, comme pour connement te dire qu'il est le bon choix a faire. T'as encore peur et ta peur te fait douter sauf que tu ne devrais pas, au fond de toi tu le sais que tu ne peux pas faire autrement et qu'il est la meilleure chose dans ta vie. Alors tu souris, tu ne laisse rien paraître, intérieurement tu crève de peur mais, extérieurement tu continue de jouer au con, a celui qui contrôle tout. Tu ne veux plus quitter ses lèvres, ses bras, tu veux qu'il te serre contre lui et te dise que tout ira bien. Qu'il te mente. Parce que tout n'ira pas bien, t'en a conscience, sûrement trop meme.

_ Non bébé, tu m'as obligé a rien t'en fais pas ! Tu sais bien que j'fait toujours ce que je veux, et puis elle a plutôt bon goût ta queue sa aurai était dommage que j'en profite pas !

Tu ris comme un idiot. Avant de venir embrasser son front, t'es doux par moment, tendre a en crever meme quand tu lui sort une connerie pareille mais, si t'arrive a l’être c'est aussi parce que sa ne dure jamais très longtemps, parce que c'est aussi rassurant que sa soit violent par moment, que sa soit juste du cul entre vous. Tu le sais que ce n'est pas que ça mais, c'est rassurant de faire comme si s'était le cas.

_ Hé ben t'es pressé dit donc mon cœur, ma bite t'as manqué a ce point ?

Tu ris de plus belle et tu penche un peu la tete en arrière pour lui laisser un meilleure accès a ton cou. Rien que le fait qu'il t'embrasse la, qu'il mordille ta peau comme il le fait, rien que ça, sa peut te mettre dans un état que t'as du mal a contrôler. Et lorsqu'il frôle ton membre sa fini de t'achever, tu ne te rend vraiment compte que maintenant que tu meurt d'envie de lui faire l'amour, alors tu ne te fait pas attendre. Tu te colle un peu plus contre lui, et c'est désormais toi qui se met a embrasser son cou. Un frisson te parcoure le dos et tu pose tes mains sur ses fesses que tu écarte avant d'y frotter ton membre , tu le frôle juste, tu joue avec ses nerfs mais, finalement encore plus avec les tiens.Il va te rendre fou. A moins que ce ne soit déjà le cas.


____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 28 Sep - 7:52


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Je passe mes mains dans ses cheveux, je caresses son visage, je le regarde. Et putain ça fais mal. ça fait mal de l'aimer autant et de s'en vouloir autant de l'aimer. Je le regarde dans les yeux, je la vois sa trouille qu'il essaye de cacher derrière tout le reste. Et putain, je me sens vraiment comme une merde de lui infliger tout ça. Je voudrais revenir en arrière, je devrais vraiment partir finalement. Le laisser là, lui faire du mal, mais lui sauver la vie en quelques sorte. ça serait tellement plus simple pour lui, pas pour moi, mais je m'en fiche tellement de moi. J'arrive à ne penser qu'à lui, à lui et à tout le merdier que je provoque dans sa vie. J'aurai jamais cru que je mettrais autant le bordel quand je lui ai tout lâché, je pensais pas non plus le faire quand je suis revenus vers lui, ce soir où on a couché ensemble pour la première fois. J'ai pas pensé à tout ça quand j'ai agis, quand je l'ai laissé faire faire avec moi ce que je n'aurais jamais cru possible, quand je l'ai laissé s'engager. Mais ce soir, je me prends en pleine gueule l'étendue des dégâts de ma connerie. Maintenant qu'il m'ait dis qu'il allait tout balancer à ses parents et que du coups je balancerais tout au miens. J'ai le coeur serré et la boule au ventre. Mais pas parce que j'ai peur de le dire, non j'ai peur de ce que je pourrais entendre. Alors connement, j'espère qu'il changera d'avis, que la nuit lui portera conseils et qu'il se défilera. Parce que oui, j'ai peur de ce que je pourrais entendre, j'ai peur de ce qu'il pourrait se prendre dans la tronche Jonas, de ce que ses parents seraient capable de lui faire et j'ai peur qu'il ne le supporte pas. J'ai par contre pas peur de ce que mes parents peuvent me faire à l'exception de m'interdire de voir Jonas. Non, j'ai peur de ce qu'ils vont dire. Je la connais ma mère, c'est pas la faute de ses gamins, j'aurais beau lui hurler que tout est pas faute, que c'est moi qui suis amoureux de Jonas, j'aurai beau lui dire que c'est moi qui l'ai entraîné là-dedans et elle a beau l'adoré pour le moment. Quand elle entendra tout ça, Jonas n'aura plus de nom à ses yeux, parce que moi je reste son fils, j'ai été bien élevé par elle, alors à ses yeux c'est impossible que je finisse comme ça, non ça ne pourra être que la faute de Jonas et je suis pas sûr de pouvoir supporter tout ce que je pourrais entendre sur lui, parce que j'ai jamais accepté une seule fois qu'on puisse en dire du mal. Alors oui j'espère un peu qu'il change d'avis, même si je serais incroyablement fière de voir qu'il tient assez à moi pour ça et même si je le suivrais quoi qu'il fasse. Mais je préfère encore une fois penser à lui avant tout.

Mais j'oublis, j'oublis tous quand ses lèvres sont sur moi, parce que merde ce type me contrôle et merde il peut faire ce qu'il veut de moi. Il me possède, je suis tout à lui et malgré la peur qui me bouffe, je foncerais tête baissé pour lui. Alors mes doutes, je les gardes pour moi, je les ranges dans un coin de ma tête et je me concentre sur lui, uniquement sur lui sur ce qu'on s'apprête à faire ensemble, sur son corps contre le mien. Juste lui, il n'y a que lui.

"Hum... Dans ce cas alors, si l'envie te reprend un jour... Bordel Jonas, t'as vraiment aucune classe... Et évidemment qu'elle a bon goût, non mais regarde moi !"

Je lèves les yeux au ciel, je me pleins de sa façon de parler, mais je suis pas mieux. C'est le parfait mixte entre le meilleur ami et le petit-ami (et ces deux mots me perturbent toujours autant) qui me rendes complètement schizophrène. Qui me donne envie de l'entendre dire autres choses que des horreurs, mais qui me font en dire aussi parce que ça me fait rire.

"Tu sais pas à quel point putain... J'attends depuis trop longtemps, alors arrête de parler et dépêche toi bébé ou je répond plus de rien !"

Je m'en fou d'avoir l'air un peu en manque là de suite, parce que je sais que s'il me cherche, je pourrais lui dire que pour le coup, c'est pas vraiment moi le pire, que lui il est toujours excité, qu'il n'a eut le droit à rien et que s'il me cherche, il n'aura que sa main pour se soulager. Mais ce type est quand même bien décidé à me rendre fou. Il s'attaque à mon cou, je me colle contre le mur et l'attire contre moi pour le sentir un peu plus. Une de mes mains autour de sa taille, l'autre dans ses cheveux, je le serre contre moi et écarte les jambes quand je le sens se frotter contre moi. Je gémis de frustration, caressant et griffant légèrement son dos, le suppliant d'arrêter de me faire languir et de vraiment me faire l'amour.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 28 Sep - 8:32


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
u fous tout en l'air Jo, absolument tout, ta vie, la sienne aussi sûrement. Comme un con tu te dit que lui il aurai forcement du tout affronter un jour ou l'autre alors que toi non, si tu ne tenais pas autant a ce mec, si cette fameuse nuit tu l'avais renvoyé chiez, tu aurai pu continuer ta petite vie, continuer a sauter toute les filles du bahut, continuer a fumer et a boire sans qu'on ne te dise rien. Tu aurais grandis et au final on t'aurai enfermer dans une vie dont tu ne veux pas. Mais, tu t'en serais contenter, t'es comme ça, t'es faible sauf aujourd'hui, tu veux faire valser le monde, pour lui, rien que pour lui parce que bordel, c'est ta seule chance de faire quelque chose de beau dans ta vie. Tu défi le monde, ton monde , celui qu'on t'as créer et ou on t'as enfermer depuis que t'es gamin.

Tu le sais que demain tu va regretter au moins un peu, tu l'sais que tu va avoir peur comme t'a jamais eu peur, affronter ses mots qui vont te bousiller. Seulement, t'es bien décider a les subir le moins longtemps possible, tu t'en ira de cet univers pourri jusqu'à l'os en tenant la main de Nils, tu leurs dira merde a tes parents et meme aux siens. Tu leurs dira leurs quatre vérité, a quel point ils sont, aveugles, que dans cette histoire les seul monstre se sont eux. Oui tu le sais aussi ça, qu'on te traitera de monstre demain. Et meme si sa t'fait mal au cœur, quand tu a embrasser Nils pour la première fois t'as eu la sensation d'en être un, un démon, le diable en personne avec ses putains d'envies , ce désir incontrôlable que t'as envers ce mec. Un mec. C'est ça qui te bloque et putain sa fait un mal de chien.

Et puis, t'as grandis. D'un coup. T'as affronter tes peurs, ses dictâtes qu'on ta fourré dans le crane depuis que t'as vue le jour. Au fond t'y peux tout simplement rien, si c'est un homme qui doit te faire cet effet, te mettre dans un état pareil, si c'est Nils a qui te souhaite faire l'amour et a personne d'autre alors qu'il en soit ainsi. T'es pas un monstre, t'as rien fait de mal pour une fois dans ta putain de vie, alors oui tu va assumer, demain tu va rentrer chez toi la tete haute pour faire des adieu a contrecœur a ta familles parce que leurs pauvre cervelle sont ronger par la connerie.

_ T'en fais pas bébé, l'envie va me reprend bien plus vite que tu ne peux l'imaginer ! Et ouais, absolument aucune mais, c'est pas nouveau !

Tu te colle un peu plus contre lui, et tu commence des petits va et viens, tu ne rentre meme pas en lui, tu fini de l'exciter, qu'il te supplie presque, c'est un peu sadique a dire mais, rien ne t'excite autant que le voir dans un état pareil, le sentir se colle contre toi pour que tu lui fasse l'amour.

_ Hé ben putain, t'es bien soumis quand tu t'y met toi ! Va y appelle moi maître pour voir !

Et t'éclate de rire comme le con que t'es parce que oui tu reste con sur pas mal de chose malgré tout, on ne change jamais vraiment. Tu lui sort ça en déconnant, tu t'moque un peu de lui mais, c'est jamais bien méchant, a force c'est devenu un jeu un peu étrange entre vous deux. Tu continue de l'embrasser et viens blottir ta tete contre son cou au moment ou tu rentre un peu en lui, juste un peu.

T'oublie tout dans ses bras, hier et demain n’ont plus d'importance, seul aujourd'hui compte, cet instant que tu grave dans ta mémoire. Tu ne le lâchera jamais, meme si parfois vous allez ne plus en pouvoir l'un de l'autre, meme si tu lui pète le cœur, meme si tu va flancher certain moments, tu ne le lâchera pas, t'en a pas la force. Tu tiens trop a lui pour lui dire adieu un jour.



____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 28 Sep - 10:35


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


On est dans la merde, dans la merde et jusqu'au coup. Mais peut-être que ça devait arriver finalement... Que c'était écrit, que c'était le destin qu'on termine comme ça. Qu'on se retrouve forcé à envoyer chier le monde à deux. Qu'il décide pour nous d'envoyer chier le monde et que moi je le suive parce que ça à toujours été un peu comme ça et qu'on s'apprête à faire en quelque sorte le bouquet final, même si je préfère croire que tout ne fais que commencer.C'était peut être même écrit qu'on finisse ensemble, peut être... Après tout, il est mon premier coup de foudre, amical bien sûr, parce que le gosse que j'étais ne savais pas ce que c'était d'être amoureux, mais j'ai été immédiatement attiré par le petit con qu'il était. J'ai immédiatement voulu le suivre dans ses conneries et malgré tous les problèmes qu'il m'a attiré, malgré toutes les souffrances que j'ai eu à cause de lui. Je regrette pas une seule de ces foutues années passées avec lui et un seul de ces moments qu'on a put vivre ensemble. Et pour lui, je sais qu'il était bien loin d'imaginer tout ça il y a encore quelques temps, que peut-être même il finira vite par regretter tout ça. Mais j'aime me dire que je suis la seule personne, après ses parents, à qui il ait vraiment tenu dans sa vie. La seule personne qui lui faisait regretter de me faire du mal, la seule personne avec qui il peut être lui, être gentil, se laisser aller. Ouais, je sais que je rêve surement un peu de me dire tout ça. Mais après tout, on est inséparable depuis tellement d'années, on se supporte depuis tellement d'années, que c'est peut être pas si bizarre, ni si étonnant que ça. Et puis tout ça, je sais au moins que ni lui ni moi ne voulons que ça change. Je sais que tous les deux on est incapable de se lâcher. Qu'on est toujours attiré l'un par l'autre même quand on ne le voudrait pas, qu'on finit toujours par se retrouver qu'on le veuille ou pas. On est des aimants, des opposés attirés l'un par l'autre. des bombes qui s'apprêtent à exploser dans peu de temps. On est capable de se faire autant de mal que de bien. On est des putains d'égoïstes et on s'apprête juste à foutre le bordel dans la vie de nos parents. Je suis un putain d'égoïste qui a foutu le bordel dans sa vie. Alors le faire pour mes géniteurs, je m'en fiche bien. De toute façon, je le ferais pour lui, parce qu'il est plus important et puis que s'il le veut vraiment, je lui dois bien ça, pour tout ce qu'il a fait pour moi.

Mais ce que je veux le plus au monde, c'est le voir heureux Jonas, le voir sourire, vivre vraiment, être bien. Alors je me concentre sur cette soirée. Cette soirée que j'ai promis de rendre mortelle. Cette nuit, je ferais tout pour le voir ce putain de sourire coller sur ses lèvres. Pour avoir le petit con que j'aime, le voir s'éclater. Le voir me faire l'amour aussi et ça l'avantage, c'est que j'ai pas à attendre bien longtemps.

"Putain Jonas, je ne vais plus jamais pouvoir penser à autre chose que ta bouche autour de moi..."

Ouais, je sais dors et déjà qu'il va me falloir un effort sur humain maintenant pour ne pas penser à ça quand je serais seul... J'avais déjà eut du mal à me concentrer sur autre chose que moi en train de le faire et au fait que j'avais adoré le faire. Mais là, il a juste trouvé une nouvelle façon de me torturer, sans même le vouloir. Et putain, il en a vraiment pas besoin, parce que là, c'est juste ce qu'il fait, me torturer. Et je sais qu'il aime quand je suis comme ça, quand j'ai tellement envie qu'il me fasse l'amour que je perds tout contrôle et toutes limites, collant mon corps au siens assez désespérément.

"Vas te faire voir Jonas et je te jure que si tu te dépêches pas, tu vas te retrouver seul avec ta main pour te soulager..."

J'en serais bien incapable de faire ça, mais putain vaudrais mieux pas pour lui qu'il me cherche. Parce que là, j'en peux vraiment plus. Mais je sais qu'il est pas en reste, je sais que s'il veut vraiment me chercher, il va me trouver. Je penche la tête sur le côté pour lui laisser un meilleur accès à mon cou et quand il rentre enfin en moi, je gémis fortement, à la fois de plaisir, mais aussi de frustration. Il va me faire perdre la tête, me faire craquer, me rendre complètement dingue.

"Putain bébé s'il te plait, arrête de me torturer et prends moi..."

Ok, il a eut ce qu'il voulait, je me retrouve à le supplier encore une fois, d'une vois un peu trop implorante et un peu trop douce à mon goût, alors que j'ai juste envie de lui gueuler dessus.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 28 Sep - 12:57


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
'es rien sans lui et sa t'fait un mal de chien de te le dire. De voir a quel point t'es faible. Tu ne sais plus vraiment quoi pensé, pourquoi tu pense aussi, tu te détruit avec ses foutus question alors tu te colle contre lui, t'as mal, putain qu'est ce que t'as mal et sa se voit. Sauf que tu tente comme tu le peux de ne rien laisser paraître, tes parents eux n'y verrai que du feu mais, Nils il te connais mieux que personne, t'as meme pas besoin de parler pour qu'il te comprenne, alors oui sa se voit que t'as peur, que tu déconne pour cacher ça. Tu joue avec tes propres nerfs. Tu luttes. Pour lui. Pour tout ce qu'il est pour toi et ce qu'il sera toujours envers et contre tout.

_ Putain j'aurais jamais pensé que tu me sorte ça un jour n’empêche, meme en parlant de quelqu'un d'autre en fait … mais, j'vais pas m'en plaindre hein !

Tu t'empares de ses lèvres a la fin de ta phrase, c'est con, très con meme mais, t'aurais jamais pensé qu'un jour il te dirais un truc pareil, meme en parlant d'une fille. T'as beau lui avoir parler de toute les filles que t'as sauter, tu parle de cul assez naturellement, sa viens tout seul dans la conversation mais, que sa soit lui qui le fasse, lui qui te chauffe un peu au final, sa t'fait bizarre mais, comme tu la dit, t'es loin de t'en plaindre.

_ Déconne pas bébé, si tu m'lache toi aussi t'aura juste ta main pour t'faire du bien !

Tu souris, en reviens dans son cou, tu joue, avec ses nerfs et avec les tiens aussi, bien plus que tu ne le voudrais d'ailleurs. Et lorsqu'il te supplie ton sourire continue de s'élargir, t'adores ça, sûrement trop mais, t'y peux pas grand chose. Alors tu lui donne ce qu'il veux, parce que toi aussi t'en peux tout simplement plus, toi aussi t'en crève d'envie, alors tu rentre en lui, d'un coup, donnant un coup de rein violent et tu t'marre, tu ris comme un con, c'est peut être aussi un peu nerveux.

C'est la dernière fois que t'as le droit de lui faire l'amour, vraiment le droit, demain , la prochaines fois que tu lui fera, t'aura encore ses mots qui tournerons en boucle dans ta tete, meme si tu ne le veux pas, que t'aimerai juste t'en foutre, sa restera, sa se gravera dans ton cerveau jusqu'à ce que t'es assez de force pour les chasser a jamais ses connards de mots.

_ j'te lâcherai jamais Nils …

Tu lui dit ça dans un soupir, dans un murmure. Tu t'en persuade aussi , t'en a besoin de te le dire, que tu fais le bon choix, que meme si demain tu va morfler t'aura pas de regrets. Qu'entre le reste du monde et lui, c'est lui qui en vaux la peine. Alors tu t'accroches a ça pour trouver encore un peu de force, la force de continuer a rire, a le provoquer, la force de ne pas fondre en larme aussi.

Tu arrêtes tes baisers dans son cou et tu te blottis le plus possible contre lui, t'es déjà en sueur, ton corps se colle au siens, vous ne fait plus qu'un. Et étrangement tu te dit que sa a toujours était le cas. Tu pose tes main contre le mur pour avoir un meilleur appuie, tu le regarde, plongeant ton regard dans le siens, t'as meme pas peur d'affronter son regard alors que tu est en lui. Tu l'embrasse , d'un coup, c'est sauvage, violent, animal, et tu commence tes vas et viens, tu va vite des le début, tu veux le rendre complètement fou.


____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 28 Sep - 13:59


Jonas & Nils > La vie est courte, il faut savoir en profiter


Je n'aime pas ce que je peux voir dans les yeux de Jonas, j'aime pas y lire la peine et la peur, ça me bouffe juste totalement. Mon cerveau me hurle d'arrêter d'être égoïste, de faire comme je l'ai toujours fais, de penser à lui avant de penser à moi et de partir. Ouais, qui l'eut cru, qui aurait pu penser que se serait moi qui aurait envie de partir avant lui ? Mais putain, je veux pas le lâcher parce que je l'aime pas, je crève d'amour pour lui, non, je veux me casser pour le protéger, pour éviter ce que je lis dans ses yeux. Si je lui fais plus de mal que de bien, il le vaut mieux. Pourtant, je reste un putain d'égoïste, je le lâche pas, de toute façon comment je pourrais vu la... position dans laquelle on se trouve. Je prends juste son visage entre mes mains, je le caresse doucement, je plonge mon regards dans le sien, sans le quitter des yeux, je lui montre que je sais qu'il va pas bien. Je ne sais pas quoi faire d'autre... J'ai pas envie de gâcher ce moment. Alors je l'embrasse, avec tout l'amour que j'ai pour lui, avant de faire comme lui, de faire comme si tout était normal...

"Quoi ? T'as le droit de me sortir les pires horreur et je n'aurai pas le droit de dire que je suis accroc à toi ? Mais c'est pas juste..."

Je me renfrogne comme un gamin et d'un coup je m'en veux un peu d'avoir parlé comme ça... Je me sens un peu con et du coup je rougis, c'est vrai que ça me ressemble pas vraiment quand je parle comme ça. C'est pas vraiment moi, mais moi je serais plus du genre à être niais, enfin plus romantique que lui déjà et vu que lui ne l'est absolument pas, que lorsqu'on couche ensemble, ça n'a jamais rien eut de doux ou de romantique. Je m'adapte, ça ne me gêne pas, je sais que tout ça c'est plus simple pour lui, qu'il y a au moins une chose qui reste dans se qu'il a l'habitude de faire...

"Peut-être bébé... Mais moi j'aurai eu ta bouche avant, alors je pourrais bien le supporter, toi par contre..."

Je lui adresse un clin d'oeil et ouais, je sais que pour une fois c'est moi qui ait l'avantage... Pas un gros avantage, parce que je crève quand même d'envie qu'il me fasse l'amour et puis il sait que je me casserais jamais, il l'a compris que j'étais trop accroc de lui, qu'il pourrait faire tout de moi. Mais j'aime quand même lui rappeler. Il vient enfin en moi et j'ai le souffle coupé, je pourrais gueuler, mais ma voix se coupe. C'est trop bon pour que je ne perde pas les pédales, il m'énerve à rire comme un con, mais je m'en préoccupe pas, le reste m'accapare bien trop l'esprit.

Il me dit qu'il ne le lâchera jamais et j'ai comme l'impression que mon coeur se brise dans ma poitrine. Alors que moi j'y pense, il me sort ça. Comme s'il avait deviné le fond de ma pensée. J'ai envie de lui hurler à cette instant que je l'aime à en crever, que je n'aurai jamais envie de le lâcher moi non plus, mais que ça me tue de voir que je suis en train de le bousiller, de lui faire du mal.

"Je... Tu passeras toujours avant tout le reste Jonas..."

Je lui dis ça plutôt qu'autre chose, parce que c'est vrai, il passera toujours avant tout, avant moi. Il restera toujours ma priorité, mais je n'arrive pas à lui sortir que je ne pourrais jamais le quitter... ça me bouffe, ça me bousille, mais ça me tuerai encore plus de lui faire du mal.

L'avoir collé contre moi, son regard plongé dans le mien, alors qu'il m'encadre de ses bras, c'est juste la vision la plus érotique que je n'ai jamais vu. Putain qu'il est beau ce type, que j'aime me dire qu'il est mon meilleur ami et qu'il est à moi. Il commence ses coups de reins, violemment et rapidement, je ne le quitte pas du regard, j'en suis bien incapable, mes gémissements commencent à se faire entendre dans la cabine, je me cambre sous ses coups tant c'est bon. Je l'aime ce type, plus que tout.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    Dim 28 Sep - 14:46


Crazy Time ◈ Nils & Jonas
Pourquoi prendre la vie aux sérieux au final
on en sortira jamais vivant !


 



T
u ne veux pas qu'il se sente coupable, putain c'est a dernière chose que tu veux mais, tu te doute que c'est le cas, c'est plus fort que lui, comme le fait que c'est plus fort que toi d’être mort de trouille meme si tu te le dit encore et encore que tu fais le bon choix. Tu trembles et tu ne t'en rend compte que maintenant, tu le sais qu'il la vue que tu ne va pas bien, que t'en peux plus, que tu crève d'envie de tout arrêter et de fondre en larme dans ses bras mais, que tu ne le fera pas, tu continue de jouer au con parce que t'es encore libre, encore quelques heures, un derniers soir que t'as besoin de savourer.

Tu ne sais meme pas ce que tu fera plus tard, ce qui est sur c'est que tu va fuir mais, putain pour allez ou ? Tu ne lui a pas dit mais, t'as demander de l'argent a tes parents le soir meme ou t'as poser tes lèvres sur les siennes, ou tu lui a fait l'amour parce que t'as tout de suite compris que sa ne serais pas juste une fois, que tallez y être accro, inconsciemment tu le savais. Alors t'as prit ce que t'as pu a ton père, tas rassembler tes affaires, t'as tout ranger, jeter ce dont tu n'avais plus besoin pour avoir un peu plus de thune, il ne le sais pas et finalement peut être qu'il ne le sera jamais que t'as tout de suite compris que t'as vie allez a jamais changer ce fameux soir.

_ Si ta l'droit bébé, va y continue au contraire, j'aime bien t'voir comme ça !

Tu souris, tu l'embrasses, tu te mens a toi meme pour survivre, tu luttes contres tes propres démons et ton sourire t'aides aussi un peu a le faire. Mens au monde encore un peu Jo, juste un peu. Mens avant que tu n'en est plus le droit, plus le pouvoir et encore moins la force. Tu t'colle, tu te blottis contre lui. Tu donne l'air de dominer ton monde mais, tout t'écrases, tout t'affaiblis. Il est la seul personne qui te donne envie de t’accrocher, d'faire une connerie pareil, tu ne peux sacrifier tout ça que pour lui, seulement lui.

_ Salaud … pour la peine je te sucerai plus jamais si c'est pour que tu t'en serve contre moi !

Tu ris, tu embrasse le bout de son nez comme on le ferai a un gamin. Tu meurt de chaud, t'essuie les gouttes de sueurs qui perle sur ton font comme tu le peux mais, tu abandonne vite. Parce que tu ne tiens pas. Tu va vite, trop vite pour faire désormais attention a ça. T'entend son dos se cogner contre le mur, tu gémis a ton tour parce que bordel, c'est juste trop bon pour fermer ta gueule. Tu voudrais parfois que sa soit doux, tendre mais, t'arrives pas a l’être, t'as peur malgré tout de ce que tu lui donnes. T'es encore partager, la seul chose dont tu est sur c'est que tu tiens a lui. Que tu lui donnerai ta vie les yeux fermer si il te le demander.

_ toi aussi bébé … le monde je … je l'emmerde parce qu'il ne te vaux pas une seule seconde …

A tes yeux c'est ça, depuis le début, peu importe qui serais entrer dans ta vie, peut importe comment, il n'aurais jamais valu Nils. Il est le mec le plus incroyable que tu connaisse et tu ne veux jamais que sa change, tu le veux , a jamais. Qu'il te rende taré, après tout ce n'est pas grave, tant qu'il est la, vraiment la, t'es prêt a en encaisser bien plus que tu ne peux l'imaginer. Tu ne peux meme pas soutenir son regard, penchant la tete en arrière, tu meurt sur place, ou alors tu renais, t'es sur de rien, peut être les deux en meme temps, oui au final avec Nils c'est un peu ça, vous vous détruisez pour mieux vous reconstruire.


____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Mes Infos

MessageSujet: Re: La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas    

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est courte, il faut savoir en profiter - Jonas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tout ce qu'il faut savoir sur le commander
» « Parfois, il faut savoir lâcher prise et dire au revoir »
» Il y a un temps pour chaque chose, un temps pour vivre et un temps pour mourir, entre les deux il faut savoir en profiter et faire les bons choix
» Il faut savoir dire merci (gargote languedoc. )
» La forgemagie : tout ce qu'il faut savoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La ville :: Central square-