AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous  pompom 
Pour commencer l'rp, n'hésitez pas à essayer la roulette à rp, et le 1er challenge rp. ey 

Partagez | 
 

 Paye moi une glace, stp.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Dim 21 Sep - 16:51



Tes secrets te ronges de plus en plus.

T'aimerais que tout soit, simple, ça ne l'est pas mais, tu fais comme si s’étaie l'cas. Tu mens a tout l'monde depuis tellement de temps que t'as a sensation de faire ça depuis ta naissance, meme si t'as du mal a savoir comment tu aurai pu faire a l'époque. Peut être que meme la tu faisans semblant d'aimer tes parents. Pour faire comme tout l'monde. Un gosse parfais. Cette journée part en vrille, t'aimes pas ça mais, alors pas du tout. T'oublies les larmes de Cindy. L'air vexé et un peu énerver de Nils. T'oublies et tu fais semblant comme souvent, semblant de ne rien voir, de comprendre aussi.

«T'aurai pu dire quoi comme connerie par exemple … ? Et pourquoi j'doit la laisser tranquille .. j'suis pas méchant la … si ? »

Tu ne la regardes meme pas quand tu sort ça, enfin si mais, pas tout d'suite, la seul Nils t’intéresse. T'en a marre d'essayer d’être sympas et qu'au final sa foire, que sa ne marche pas, tu passe encore pour le méchant de l'histoire alors que pour une fois tu tente d’être tout le contraire. Tu voudrais qu'il te l'dise ce qui se passe. Enfin ce qui se passe VRAIMENT. Toi t'es larguer, perdu, aveugle a en crever face a ce que ressens Cindy.

Tu t'colles a Nils, prolonge le baiser et t'oublie, comme un con, t'es qu'une pauvre merde parfois. Tu la voit se lever , elle s'sens de trop et ça tu peu le comprendre, t'as juste pas envie que se soit l'cas, tu n'aime pas la voir comme ça. Sa t'fait de la peine, tu l'sais que c'est ta faute ses foutus larmes, tu ne sais pas juste précisément pourquoi. Tu rond l'baiser. Tu tournes la tete vers elle, pour une fois tu ne pense pas qu'a ta gueule.

«Cindy re … »

mais elle est déjà loin. Tu coupes ta phrase. Te lève d'un bond et va vers elle, d'un pas calme mais, énergique. Tu ne veux pas faire encore plus de mal autours de toi, t'en a trop fait, déjà tellement trop et ce n'est sûrement pas prêt de s’arrêter vue ce que tu vie avec Nils. Tes parents tu va les briser. Tu va perdre plus d'un pote. Tu ne le veux pas mais, t'y peux rien, entre l'monde entier et Nils t'as choisis Nils. Malgré tout, la tout d'suite tu ne peux tout simplement pas la laisser partir, quelque chose t'en empêche.  T'aimerai que sa soit simple mais, sa ne l'est jamais vraiment avec toi. Elle s’écroule avec son vélo a quelques mètres de toi. Tu t'met a courir, tu n'sais meme pas ou est ton mec, tu l'oublie pour la première fois depuis longtemps, juste une fraction de seconde. Te penchant vers elle, tu l’obliges a relever la tete, doucement, sans être brusque.

«p'tain pourquoi t'es partit ? Je … ça va ? »

Tu restes humain, t'es souvent con, manipulateur, un putain d'enfoiré mais, ta quand meme un cœur. Parfois. Tu souris, sans t'moquer, juste parce que tu t'sens mal a en crever a cet instant précis, pour elle, pour Nils qui a l'air d'en savoir plus et puis aussi un peu pour l’imbécile que tu es, tu n'sais que foutre la merde autours de toi finalement.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Lun 22 Sep - 16:07





Il veut vraiment savoir quelle genre de conneries j'aurai pu sortir, vraiment ? Il n'en a pas une petite idée. Non parce que la connerie, j'ai bien faillit la dire et c'est tout simplement un mot : "Non" J'ai été à de doigts de dire à Cindy que non nous n'étions pas ensemble... Ce qui nous aurait sûrement donné l'air de deux cinglés. La trouille, le manque de confiance et le fait que je le sentais mal de le dire à Cindy comme ça aurait pu réellement me pousser à dire non. Mais je savais aussi qu'il m'en voudrait à vie, que ça risquait de l'énerver au plus au point. Alors la panique mélangé à tout ça, je l'ai quand même sortie ma connerie.

"J'aurai pu dire non... Et tu m'en aurais encore plus voulu..."

Je réponds simplement. De toute façon je continu de lui en vouloir un peu, même si je commence à me calmer, d'être aussi bête par moment. Alors j'oublis complètement de prendre des pincettes et de passer par quatre chemins.

Il me demande pourquoi il devrait la laisser tranquille et s'il est méchant et non il ne l'est pas. Je veux pas qu'il le pense, surtout qu'il accorde rarement un réel intérêt à comment se sent son entourage et je veux pas qu'il arrête complètement de l'être parce que je l'en empêche. Mais je le supplie quand même du regard de ne pas de poser de questions, de juste réellement m'écouter pour le moment et de faire ce que je lui dis. S'il pouvait comprendre "je t'expliquerais plus tard" je le ferais, mais je suis pas sûr de pouvoir lui faire comprendre autant en un regard.

"Non tu l'es pas bébé... Mais juste, s'il te plait !"

Je prends sa main et la serre rapidement avant de la caresser. Je veux pas qu'il m'en veuille. Mais je peux pas vraiment lui expliquer avec Cindy à côté. La pauvre, j'ai déjà mal pour elle. Alors si en plus j'expliquai ce que je pense savoir à propos de sa réaction. Je crois que je l'achèverais et qu'elle me détesterai à vie. Je suis déjà pas sûr d'être très haut dans son estime... Si les rôles étaient inversés, se serait le cas pour moi !

Je vois Cindy se lever et je m'écartes un peu de Jonas pour la regarder, s'enfuir presque... Sur le coup je ne sais pas vraiment quoi faire. La suivre, l'empêcher de partir, pour lui dire quoi ? Je vois pas ce que je pourrais faire pour arranger un peu les choses. D'un autre côté la laissé partir, je n'aime pas trop non plus. Elle a pas l'air bien et je culpabilise déjà assez, j'aimerai pas qu'il lui arrive quelques choses.

Et puis la décision vient d'elle même. Je vois Cindy tomber de son vélo et pour le coup c'est Jonas qui est le plus réactif et qui arrive le premier vers elle, mais je le suis, pour voir comment elle va. En espérant que c'est pas trop grave, qu'elle ne s'est pas fais mal. J'arrive prés d'elle et de Jonas déjà penché vers elle et je décale son vélo qui se trouve encore à moitié sur elle avant de m'accroupir à côté d'elle.

"ça va Cindy ? T'as mal quelques parts ? T'as rien de cassé ?"

Je recommence, je repose encore milles questions à la seconde parce que je m'inquiète un peu trop. Je la regarde, de haut en bas, pour vérifier qu'elle n'a rien de casser, à première vu ça à pas l'air trop grave. J'attend juste qu'elle réponde pour en être sûr. Décidément, je suis pas vraiment sûr qu'elle garde un bon souvenir de cette journée... 
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 26
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations:
⇘ Situation:
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Lun 22 Sep - 19:16



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER


En ce moment, tu dois surement ressembler à une loque. Pas belle à voir. Tu fixes le ciel. Qu'est-ce que tu peux bien faire d'autre? T'es déjà assez ridicule comme ça. Tu cherches le plus de larmes que tu peux et renifles. Quel foutue journée! Et malgré, la Terre continue toujours à tourner. Si ça se trouve, t'aurais pu mourir là que personne n'aurait rien remarqué. T'as la gorge sèche à force de pleurer. T'aurais bien bu une limonade. Tu plaques une main sur ton visage et la laisse glisser puis retomber au sol.

Tu crois que c'est une hallucination, tu clignes les yeux plusieurs fois puis les plisses. Jonas. Il est venu à ton secours. Enfin secours... c'est pas comme si t'étais vraiment en danger de mort. Il se penche vers toi et tu sens ses mains passer en dessous de ta tête et la relever tout en douceur. Ton coeur s'est emballé, c'est la première fois que tu as une telle proximité avec lui. Normalement, ça, ça se passe dans tes rêves, dans des circonstances plus joyeuses où vous finissez par vous embrasser. Mais là, c'est différent, c'est la réalité. La dure réalité!
Il te demande pourquoi t'es parti, tu ne sais pas quoi lui répondre alors tu le regardes sans rien dire. Puis il te demande si tu vas bien. Tu hoches la tête. Là, il doit te prendre pour une attardée, vaut mieux lui répondre avec des mots.

"Ou.. oui, ça va..."


Il te sourit gentiment, tu le trouves vraiment mignon comme ça. Nils arrive quelques secondes juste après. Il a l'air vraiment inquiet et te pose plusieurs questions à la fois. Il s'inquiète vraiment pour toi. Il a l'air d'être un garçon vraiment adorable aussi, tu aurais pu bien t'entendre avec lui en d'autres circonstances, c'est dommage. Mais comme toutes les autres personnes qui sont plus ou moins sorti avec Jonas, tu vas le mépriser et te sentir de mauvaise humeur à ses côtés. Mais cette fois-ci, ce sentiment se renforcera parce qu'au fond de toi, t'as compris qu'entre eux, c'était bien plus qu'une simple amourette de 2 jours. Tu vas le détester de manière injuste mais tu n'y peux rien, c'est comme ça.

T'as pas envie de te relever tant que Jonas n'a pas enlever ses mains de ta tête. Tu en profites, c'est la rare fois que tu auras l'occasion qu'il te touche. Tu ne réponds pas à Nils, t'en as pas envie. En plus, ça te fera répéter ce que t'as déjà dit, il y a quelques minutes.

Sans vraiment que tu t'y attendes, tu sens ton estomac remonter, un haut-le-coeur te parcourt, tu détournes instinctivement la tête de Jonas et la dirige vers Nils. Le goût de ta glace te revient à la bouche avec une pointe d'acidité. Le tout te revient en bouche et là, c'est la débandade, tu vomis sur Nils. Oh putain! C'est pas possible! La honte. Tu ouvres grand les yeux et porte la main à la bouche. Ce genre de chose n'arrive qu'à toi.

"Dé... Désolé."


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
[/color][/color]

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Mar 23 Sep - 19:26



Tes secrets te ronges de plus en plus.

Parce qu'il se passe beaucoup trop de chose d'un coup, tellement que t'as la sensation que ton cerveau s'fait la malle, que tu t'casse mentalement de peur d’affronter tout ce qui t'entoure. T'aimerai te lever et t'en allez, tout simplement lorsqu'il te sort qu'il aurais étais capable de te sortir que non. Vous n’êtes pas ensemble. Putain d'essaye d'assumer, de lui donner ce qu'il veux, tu fou toute ta vie en l'air, tu fais surement le truc le plus cruel et le plus beau de toute ta putain de vie et monsieur ne trouve rien d'autre a dire que finalement, il aurais pu dire que t'as rien fait. T’aimerai t'casser d'ici mais, t'es pas d'humeur pour ça, tu passe l’éponge, tu t'dis de laisser tomber. finalement tu ne répond pas, et puis Cindy t'en empêche un peu, tout s'passe bien trop vite a ton gout la tout d'suite.

tu te retrouves face a Cindy avant que t'es l'temps de dire ouf, tu cours, tu ne sais pas quoi faire alors t'es la, juste la. tu la lâche pas, alors que tu pourrais très bien l'faire, parce que connement sa te ressemblerai d'en avoir juste rien a foutre de savoir si elle va bien ou non. sauf que t'y arrives pas, alors tu restes planter devant elle comme un con, Nils te rejoint quelques secondes plus tard. Elle a l'air de s'en foutre de lui, elle pour l'coup, et tu l'prend pas franchement bien. A tes yeux elle fuis, elle se sent mal a l'aise non pas pour la raison réel qui crève les yeux mais, que tu ne veux pourtant pas voir. Non pour toi, sa la fou mal d'voir que t'es avec un mec. C'est forcement ça dans ta tête.

C'est rapide , beaucoup trop une nouvelle fois pour que tu comprenne quoi que se soit. sa s'voit qu'elle ne se sent pas bien, vraiment pas bien meme mais, ça tu ne t'y attendais vraiment pas. Elle vomis sur Nils. Sur ton mec. Elle lui vomis dessus et toi tu perd la tête, bordel c'est quoi cette journée d'merde, qui part en vrille ?! Alors sa sort tout seul. tu lâche une bombe sans vraiment en avoir conscience.

"PUTAIN ! mais, tu pouvais pas te retenir ?!"

C'est meme pas sur toi qu'elle a vomis, elle a déjà assez honte comme ça, elle est malade, et toi c'est tout c que tu trouve a dire. Tu reste un con, envers et contre tout. S'en est trop pour toi, trop de stress, de pression, de peur et de doute, t'angoisses, t'as peur , t'en peux plus et tu t'lache sur Cindy en fait tu t'lacherai sur n'importe qui la tout d'suite, parce que t'en peux tout simplement plus, parce que cette pression doit redescendre et que malheureusement c'est elle qui trinque pour quelque chose qui ne la concerne meme pas. Tu te tourne vers Nils, et tu lui enlève son haut comme on le ferai a un gamin, sans meme lui demander son avis, sa te dégoûte sauf que la colère prend le dessus sur tes gestes, sur ton esprits, sur toute cette foutu situation. T'aurai aimer rester calme, zen, c'est impossible. Alors sont T-shirt tu le jette loin, comme si s'étais un simple torchon.

_ Désolé mais, t'étais pas regardable avec ça sur toi !

Tu fouille dans la poche arrière de ton jeans, et t'en sort une clope, tu la fait glisser entre tes doigts, t'sort ton briquet et l'allume d'un geste détacher, tu leurs en propose meme pas. Ils t'font chiez en fait. Tu reste le con du bahut parfois, celui qui n'en a rien a foutre des autres, de ce qu'ils ressentent, t'as tenter de le faire tout a l'heure quand t'as couru vers Cindy mais, la non. Juste non. C'est trop d'un coup. parce que la phase de Nils tourne en boucle dans ta tête. Parce que t'as conscience qu'encore une fois tu sème la merde partout ou tu passe , et que c'est pas prêt de changer, que meme si c'est la dernière chose que tu souhaite les rendre mal tout les deux, tu le fais.

_ Bon la miss, t’arrête de chialer déjà de un, sa m'gave la et toi pauv attardé tu va lâcher ce qui ne va pas depuis tout a l'heure ! Qu'est ce qui se passe bordel ?!

c'est sortit tout seul. Putain elle t'as rien fait c'te fille et la voila entrain de subir ton humeur de merde. t'aimes pas ne pas comprendre, te sentir a part, te sentir paumé et con a en crever. Et puis Nils bordel, pourquoi tu lui a dit ça, ok tu veux savoir, t veux qu'il te le dise enfin ce qui ne va pas avec Cindy depuis tout a l'heure mais, t'as pas contrôler tes mots, t’aimerais les ravaler, sa se voit a ta gueule d'ailleurs. tu voudrais le serrer dans tes bras, lui dire que t'es désolé, a elle aussi d'ailleurs tu voudrais lui dire pardon mais, t'es trop orgueilleux pour ça, la colère et la peur face au monde a prit le dessus, le contrôle sur ton esprit devenu si faible.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Mar 23 Sep - 20:59





Il m'a pas fallut beaucoup de temps pour la rejoindre à mon tour, pour la bombarder de questions, pour m'assurer qu'elle aille bien parce que la pauvre, je me fais du soucis pour elle. Mais je me prends le plus gros vent de ma vie... Et je dois bien avouer qu'elle m'énerve, de une parce que je m'inquiète sincèrement pour elle et que je veux bien là comprendre, mais j'aime pas pour autant passer pour un idiot et de deux, j'ai beau ne pas être jaloux, enfin pas beaucoup, ça m'agace de la voir regarder Jonas comme s'il était la huitième merveille du monde. Même si je pourrais le faire aussi à ce moment précis tant il peut être adorable par moment et tant c'est comme ça que je l'aime. Mais bon toutes les bonnes choses ont une fin... Même si là, la bonne chose je la trouves pas vraiment.

Et c'est pas prêt de s'arranger d'ailleurs... Je reste toujours auprès de Cindy, qui m'ignore royalement, mais quand même prêt à aller chercher quelques choses si elle en a besoin. Je la vois se tourner vers moi et je m'approche encore un peu plus d'elle pensant qu'elle va parler. Je vois bien qu'elle est pas bien, elle est blanche et ça m'inquiète. Mais c'est pas vraiment des mots qui sortent de sa bouche, non à la place, elle me vomit dessus, tout simplement. Je me lève dans un bon et me recule d'eux. Mais c'est trop tard, j'en ai déjà plein le tee-shirt. Je jette un coup d'oeil rapide à Jonas avant de baisser la tête. Moi aussi je pourrais vomir à cet instant, tant ça me répugne. Je crois que je pourrais rire aussi, tant la situation devient n'importe quoi et tant je regrette de ne pas être resté chez moi à ne rien faire. Et je crois que je pourrais m'énerver aussi, mais ça je le fais pas. Même si, sans vouloir être parano, je me demande si ça n'a pas un peu été fais exprès. Parce que merde, il a fallut qu'elle choisisse ce moment là pour enfin se souvenir que j'étais là... Je l'aime bien... Mais je suis pas sûr que se soit réciproque pour le coup.

J'éloigne le plus loin possible mon tee-shirt de moi, pour éviter qu'il ne me colle au ventre et regarde autour de moi, espérant trouver l'idée de génie qui pourrait me permettre d'enlever ça. J'entends Jonas s'énerver sur Cindy, mais je proteste même pas, je suis pas pour autant d'accord, mais je suis trop obnubilé par cette chose sur mon tee-shirt. Il n'aura pas été là longtemps le Jonas adorable. En parlant de lui, au moment où je me dis que je vais sûrement aller m'acheter une bouteille d'eau pour la vider. Il s'approche de moi et tire brutalement sur mon tee-shirt qu'il m'enlève avant de le jeter aussi loin que possible. Je vois pas comment cette journée pourrait être plus calamiteuse. Me voilà maintenant à moitié nu en plein milieu du parc. Je passe mes bras autour de moi pour me cacher et regarde Jonas à la fois exaspéré, déprimé et un peu agacé par la situation, il faut bien le dire.

"Et d'après toi je suis plus regardable comme ça ?"

Je soupire. Je me sens con aussi à être là, à moitié nu en plein milieux d'un parc, dans le genre honteux. En plus c'est bien, on ne se donne absolument en spectacle là et on a absolument pas l'air d'abruti là. Et puis Jonas s'énerve et là c'est le pompom. La goutte d'eau qui fait déborder le vase. Je me retiens vraiment de partir. J'ai même pas envie de l'entendre là. S'il se mets à s'énerver, je sais même pas ce qui me retiens ici. Mais je reste... Et je m'énerve, parce que tout ça ne partais pas assez en couille comme ça.

"Laisse la... Attends, c'est moi que tu traites de pauvre attardé ? Va te faire voir Jonas ! Putain, t'es vraiment con quand tu t'y mets, tu peux pas la fermer trente secondes ta gueule ? Et je sais pas éviter de passer pour un enfoiré pour une fois ? Je te le dirais plus tard... Laisse tomber... Enfin plus tard, quand tu seras moins con, mais c'est pas prêt d'arriver !"

Je m'approche de lui, les bras toujours serré autour de moi et je lui lance un regard noir. Il m'énerve là, vraiment. Parce qu'il peut passer du mec le plus adorable du monde à l'enfoiré complet en une fraction de seconde. Parce qu'il s'énerve, qu'il m'insulte et que ça fait mal de l'entendre parler comme ça et puis surtout parce qu'il fait du mal sans s'en rendre compte parce que cette andouille et pas foutu de comprendre quoi que se soit, même quand je le supplie de la fermer. Et je suis pas décidé à lui dire ce qu'il y a. Même si Cindy m'apprécie pas vraiment, j'ai pas l'intention de balancer à Jonas, qu'elle est sûrement amoureuse de lui, alors qu'elle a passé la journée à n'avoir que des problèmes , qu'elle est déjà tombée de très haut aujourd'hui et que se serait le comble de sa journée si c'était le cas. Alors je ferme ma gueule, quitte à continuer à me prendre la tête avec Jonas. De toute façon le pauvre attardé que je suis n'est pas prêt de l'excuser pour ces mots.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 26
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations:
⇘ Situation:
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Mar 23 Sep - 22:22



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER


Qu'on te donne une pelle pour que tu creuses un trou et t'y enterres vivante. Une malédiction s'acharnait sur toi, autrement c'était pas possible. Récapitulons: tu apprends que le garçon que tu aimes est en couple avec son ami et que ça a l'air assez sérieux; tu te fais honte en tombant de eux parce que tu pleurais trop à cause de la nouvelle; et pour finir tu vomis sur l'un d'entre eux. T'es née sous la mauvaise étoile. T'as une vie de merde et tu peux rien y faire pour ça. T'as tellement pleuré que là t'as plu assez d'eau dans ton corps pour y arriver. Tu t'es excusée auprès de Nils mais tu doutes que ça serve à quelque chose. Non mais qu'est-ce qui t'as pris pour vomir comme ça? Même ton estomac est contre toi.

Tu sursautes comme pas possible lorsque t'entends Jonas te crier dessus. Tu ne l'avais jamais vu aussi énervé. Tu baisses les yeux comme la soumise que t'es. T'es qu'un poids. Personne ne voudrait de toi. Jonas te prends pour une folle, Nils aussi même si tu ne doutes pas qu'il ait un peu compris ton comportement.

Tu fermes les yeux très forts et les écoutes se disputer. T'as l'impression que c'est à cause de toi que tout ça à commencer. Jonas ne comprend pas ce qu'il se passe, surtout ton comportement. T'as peur que Nils lui confie ses doutes sur toi. Tu flippes, oui parce que t'es pratiquement sûr que ses doutes sont justes, tu le ressens à la façon qu'il à de te regarder et de te parler. Comme s'il essayait de te ménager ou alors tu fais tellement pitié à voir...

Ils continuent de se disputer, tu gardes les yeux toujours fermés comme si en les rouvrant, tu sortiras de ce cauchemar. Soudainement tu sentis une goutte d'eau atterrir sur ta joue. Ce sont pas tes larmes, ni celles de personnes d'autres, à ton avis. Une deuxième suivit de plusieurs autres gouttes s'abattirent sur toi. Tu ouvres enfin les yeux et ils se portent automatiquement sur le ciel. Il est devenu gris comme cette foutue journée qui semblait avoir commencé. De l'agitation se fait ressentir autour, tu relèves ton buste, t'appuyant sur tes coudes, plus de la moitié des gens quittent le parc à cause du mauvais temps soudain. Jonas, Nils et toi, vous retrouviez pratiquement seuls, ici, au milieu de ce parc.

Tu supportes plus de les voir se disputer alors un cri sort de ta bouche instinctivement:



"ARRETEZ ! "



C'est seulement après avoir dit ça ou plutôt hurler, que tu te rends compte que c'était ridicule. Comme s'ils allaient t'écouter...

Il pleut de plus en plus fort, tes vêtements commencent à être trempés et tees cheveux aussi. Existe-t-il vraiment un Dieu? Pour que ce genre de chose arrive à ce moment là, c'est vraiment de la malchance. T'aurais dû rester cloitrer dans ta chambre à rêver aujourd'hui ou écouter ton horoscope avant de poser un pied dehors. Tu te relèves enfin et redresse ton vélo. Trop de choses se sont déjà passé pour que tu restes encore ici et t'as qu'une seule envie, c'est de rentrer chez toi. Tu te retournes vers Jonas et Nils, et t'excuses envers eux.

Tu pars, tu t'éloignes d'eux, tu prends la fuite. Tu fais rouler ton vélo à tes côtés et cette fois-ci, tu comptes pas monter en selle, il pleut trop. Tu marches sous la pluie tel la ratée que tu es.

CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Jeu 25 Sep - 18:36



Tes secrets te ronges de plus en plus.

Tu ne sais que gueuler, les long discourt t'y connais rien et ça meme si tu tente parfois d'en avoir avec Nils, de lui dire a quel point t'as la trouille de ses lendemains que tu ne comprend plus, oui tu tente de le faire mais, la , tout d'suite t'en est bien loin. Ton sang ne fait qu'un tour, le pire au final c'est que t'as plus que conscience que t'es entrain de faire une énorme connerie, que tu fou tout en l'air et que bien sur, tu fini d'faire du mal autours de toi, comme si t'en avais pas déjà assez fait.

T'es con Jonas, con comme jamais, tu détruit tout sur ton passage, t'es a bout de nerf, tu craque et tu leurs fait payer alors qu'ils non rien fait. Absolument rien a part peut être souffrir avant que tu t'foute en rogne. Cindy ne va pas bien, t'as tout fait pur l'aider, la consoler meme si t'es pas bien doué pour ce genre de chose, t'as tenter de décoincer Nils, de lui dire de ne plus avoir peur lui aussi mais, c'est peine perdu, et tu te retrouve finalement comme une merde a leurs gueuler -inconsciemment- toute la rage que tu contient.

_ Ben franchement, entre t'voir couvert de cette merde et torse poil le choix est vite fait, alors ouais la t'es plus regardable !

Tu sort ça d'un air détache, ta voix s'enraille, tu parle bien plus fort que tu ne le voudrais, tu ne te rend meme plus vraiment compte que t'es tout simplement entrain de crier depuis tout a l'heure, entrain de crier sur les toits que t'en peux tout simplement plus. Et puis les mots fussent, les mots font mal, ces putains de phrases que tu va lâcher tu les regrettes déjà, tu voudrais t'casser d'ici , dire merde aux monde entier une nouvelle fois, meme a Cindy, meme a Nils.

_ Oui c'est toi que j'traite d'attardé ! Pourquoi sa te dérange que j'dise la vérité ?! T'es meme pas capable de voir tout ce que j'fais pour toi ! T'es pas capable de lâcher prise quand on est tout les deux, j'en est marre … Putain Nils t'as honte de moi ou quoi ? J'te donne tout ce que t'as toujours voulu et après c'est moi le connard ???!!! Tu tu me donne rien …. RIEN t'entend ! T'es meme pas foutu d'assumer que tu m'aime en public bordel … Alors le con il te dit d'allez te faire foutre, ou plutôt d'allez te faire foutre par un autre que moi, si t'as pas envie d'moi ben casse toi, si t'es tout simplement pas capable de sortir qu'on est ensemble ben va voir ailleurs ! Et crois moi j'te courrai pas après, j'ai mieux a faire que te supporter et …

Mais la voix de Cindy te coupe, te coupe dans ton élan destructeur. En fait ses mots tu les a toujours pas digérer, tu fais tout ce qu'il a toujours voulu et dans ta pauvre tete, a tes yeux, alors que toi tu tente d'assumer du mieux que tu le peux, lui se cache, fui cette réalité. Sa t'met dans une rage que t'arrive meme pas a contrôler, tout les événements t'foute en l'air, te retourne la tete. Alors la , qu'on te gueule dessus, surtout que Cindy te gueule dessus c'est la dernière chose que t'es prêt a encaisser.

Nils et toi, vos disputes sont courantes, petite comme grandes, tu sais se qui lui fait mal et connement, comment te faire pardonner ses mots qui t'aurai aimer garder pour toi. Même si la tout de suite, tu lui en veux, tu lui pardonnera tout, tu oubliera et tu t'en voudra de lui avoir crier dessus, c'est comme ça entre vous depuis des années, alors que Cindy meme si t'as rien contre elle, tu ne la connais pas, elle n'est rien pour toi meme si c'est dur a dire, c'est juste une putain d'inconnue. Alors tu te tourne vers elle, juste une fraction de seconde pour lui cracher ta haine .

_ TOI TA GUEULE !

Pas moyen de faire marche arrière, c'est trop tard cette bombe est lâcher, tu la renvoyez chiez et en beauté. Tu viens d'lui casser le cœur sauf que t'en est meme pas conscient, tu viens de bousiller une personne de plus sur cette foutu terre et meme si tu l'sais que t'aurai mieux fait de fermer ta grande gueule, tu ne pense pas une seule seconde du mal que t'as pu lui causer a Cindy. Alors tu la regarde s'en allez, sous cette pluie battante. Cette pluies …. Bordel , tu ne t'en rend vraiment compte que maintenant mais, il c'est mit a pleuvoir et pas qu'un peu. Tu jure un coup, t'es trempé. Tu te tourne alors vers Nils d'un air fatigué, fatigué de tout ce qui se passe.

_ Court lui après si tu veux mais, moi j'ai déjà donner …

tu meurt d'envie de lui dire que t'es désolé mais, tout est encore a chaud, meme la pluie qui te glace maintenant le corps, qui t'fou des frissons, meme ça ne te calme pas, au contraire meme. Sa fini de t'faire dire que c'est une putain de journée de merde.



made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Ven 26 Sep - 5:36





Cette journée devient vraiment de la merde, pire que ça même. ça semblait pourtant bien parti... Pas de parents chez moi, je pouvais enfin sortir un peu sans que personnes ne s'en aperçoive, croiser Cindy, que j'ai tout de suite trouvé sympathique et pouvoir voir Jonas aussi, que j'ai toujours envie de voir. ça semblait annoncé un bon moment. Je sais toujours pas à quel moment il y a eut un truc pour que ça merde à ce point... Pour que j'en vienne à regretter d'être sorti de chez moi, pour que j'en vienne même à regretter d'avoir vu Jonas. En faite, j'ai une vague idée du moment où ça a merdé et ça m'emmerde parce qu'en y réfléchissant, je crois que je peux blâmer personnes... Moi peut-être. Mais personnes d'autres, Jonas il a juste voulu me prouver qu'il tiendrait parole, qu'il assumerait en public, mais le problème, la faute à pas de chances, c'est qu'il l'a fait devant la mauvaise personne. Et moi, parce que je sais ce qu'à pu penser Cindy à cet instant précis, j'ai juste voulu limiter les dégâts que ça pouvait lui causer, j'ai juste voulu lui éviter d'avoir trop de peine. Mais à cause de tout ça, j'ai juste merdé en beauté, cet andouille est maintenant persuadé que c'est moi qui n'assume pas mais qu'est ce que j'aurais pu faire à la place ? Ne pas me soucier des sentiments de Cindy, je suis pas comme ça... Et je reste toujours bloqué sans pouvoir dire à Jonas la réelle raison de mon comportement. J'aimerai m'excusé, auprès de lui, auprès de Cindy, mais encore une fois, il part trop loin. Qu'est ce que je peux le détester quand il est comme ça, injuste et cruel. Oui il l'est là, il ne sait même pas à quel point, à cet instant précis, il peut me faire du mal. J'ai l'impression d'être en plein milieu d'une injustice. J'ai juste voulu faire au mieux pour tout le monde et je me retrouve figé comme un con à regarder le type dont je suis fou amoureux, me balancer les pires horreurs du monde...

"Je... Tu..."

Je crois que je pourrais craquer, mais ma raison décide de me préserver, de ne pas m'humilier un peu plus, mon coeur ne fonctionne de toute façon plus, il a trop mal, alors c'est mon cerveau qui parle.

"Tu la veux vraiment la vérité Jonas ?? Le seul moment où j'ai honte de toi, c'est maintenant Jonas... Parce que tu te comportes en véritable enfoiré, t'es complètement aveugle, je passe mon temps à m'arranger pour que tu passes pas pour le pire des connards, à rattraper tes bourdes pour que tu ne blesses pas plus les gens et tout ce que tu trouves de mieux, c'est de t'en prendre à moi... Tu comprends rien, putain t'es vraiment qu'un abruti bordel... Je me suis excusé pour avoir sortie cette connerie ok ? J'ai paniqué sur le coup, je savais pas quoi dire, pour un tas de raison, mais certainement pas parce que j'ai honte d'être avec toi. Et je fais rien pour toi... T'es sérieux, t'arrives à te regarder en face quand tu te dis ça ??? J'ai passé ces dix dernières années à penser à toi avant de penser à moi. A couvrir tes putains de conneries, à être là pour toi quand t'en avais besoin, peut importe le moment. Je t'ai aidé à caché à tes parents quand t'aller t'envoyé en l'air avec n'importe qui alors que ça me bousillé juste de faire ça. J'ai pardonné absolument toutes les conneries que tu as pu me faire, même les pires parce que j'ai peur de ce qui pourrais t'arriver si j'étais pas là... Tout ça pourquoi ? Parce que je t'aime, comme le con que je suis... Tu vois, je t'aime, ça me dérange pas de le gueuler en plein milieu de ce foutu parc... Parce que je l'assume complètement même si là je préférerais que ça soit pas le cas. J'assume d'être amoureux de toi, même si ça me fout la trouille tout les jours. Parce que ouais c'est le cas, la vérité c'est que je passe mon temps à me demander si t'es pas en train de te foutre de ma gueule à moi aussi, c'est vrai tu passes ton temps à le faire avec les autres, pourquoi se serait différents avec moi ? Pourquoi Jonas ? Bordel... T'es un putain d'égoïste de merde... Je... T'as mieux à faire... T'as sûrement raison alors, je devrais sûrement aller me faire foutre, comme tu dis, par quelqu'un qui en aura quelques choses à faire..."

Je crois que je lui en ai jamais autant voulu de ma vie. Une fois mon monologue terminé, je suis à bout de souffle, les point serré contre mon corps. Je me retiens presque de me jeter dessus pour le frapper, j'en meurs d'envie à cet instant précis, pour lui faire autant de mal qu'il peut m'en faire à cet instant précis. Je contiens mes larmes, mais elles menacent fortement de couler tant je suis en rage et j'ai mal. Et l'eau qui commences à couler sur mon visage, qui s'intensifie de secondes en secondes, ce n'est pas mes larmes, mais la pluie. Putain il manquait vraiment plus que ça. Je lève la tête vers le ciel et je reste comme ça quelques instants, les bras ballant. Je crois que là, on peut pas faire pire, la pluie commence à tremper mes cheveux, mon visage, mon torse... Putain, je suis à moitié à poil sous la pluie et je ne peux même pas remettre ce putain de tee-shirt parce qu'il est plein de vomi et maintenant jeté en boule à plusieurs mètres de moi.

Je lui dis même pas de se la fermer quand il gueule après Cindy, j'en ai plus le courage et puis à quoi bon, il m'a déjà pas écouté quand je lui ai demandé d'attendre que je lui explique le comment tu pourquoi j'étais distants avec lui, alors pourquoi il m'écouterait maintenant ? Non à la place, je reste là sans bouger, je continu de me faire tremper par la pluie qui me gèle jusqu'aux os, je suis frigorifié, mes muscles sont tendus au possible et je reviens à la réalité seulement quand je vois Cindy partir.

"De toute façon, j'ai quoi de mieux à faire ? Rester devant toi à t'écouter me cracher ta haine au visage... ?"

Je le regardes droits dans les yeux, mais je détourne bien vite le regard finalement, j'ai pas envie qu'il puisse voir à quel point il me fait mal, à quel point je suis en train de tout retenir. J'enfonce mes points dans les poches de mon jeans, maintenant collé à ma peau et je lui tourne le dos pour partir dans la même direction que Cindy. Mais je lui cours pas après, je me contente de marcher, je me laisse enfin aller, je laisse ces putains de larmes de rage coulé le long de mon visage et j'avance en marchant. De toute façon, je lui courrais après pour lui dire quoi ? Que je suis désolé d'être tombé amoureux de Jonas moi aussi ? Ou bien je pourrais lui dire que je suis désolé pour cette journée, mais ça servirait à quoi ? Elle préférerait que se soit lui qui lui cours après. Moi, j'ai bien vu qu'elle me méprisé, qu'elle m'en voulait et je peux la comprendre après tout... Alors non, je lui cours pas après, si on se retrouve à la sortie du parc, je lui dirais ce que je veux lui dire, sinon, à quoi bon ?

Je soupire, je laisse tout couler, de toute façon avec la pluie, ça ne se verra pas. J'ai mal de laisser Jonas, j'aurai voulu rester avec lui, ne pas le lâcher après qu'on se soit hurler autant d'horreur, mais je peux pas, j'ai ma fierté aussi et je veux pas craquer devant lui, je lui en veux à en crever et s'il n'est pas foutu d'ouvrir les yeux sur tout ce que j'ai fais pour lui, tant pis, s'il n'est pas foutu de me courir après comme il dit, très bien, j'irais me faire foutre par quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui ne me foutra pas autant en l'air à chacun de ses mots...
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 26
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations:
⇘ Situation:
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Dim 5 Oct - 9:09



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER


Il fait froid, t’as froid mais tu continues à avancer à petit pas vers la sortie de ce parc. La pluie est accompagné d’un vent assez froid pour te faire trembler. Foutu pluie, foutu vent ! Tout est contre toi aujourd’hui : les gens, la nature, ton propre corps…
Tu les entends toujours se disputer et se cracher des reproches au visage. Comment en étiez-vous arriver là ? Comment une si belle journée avait-elle pu tourner au cauchemar ? Plus tu y penses plus  tu te sens une pointe de culpabilité t’envahir. Ils avaient l’air d’aller bien juste avant leur rencontre avec toi. Tu sèmes le malheur partout où tu passes. Si ça se trouve c’est aussi à cause de toi qu’il pleut car il te semble qu’à la météo de hier soir, la jolie fille avait annoncé qu’il y aurait beaucoup de soleil aujourd’hui. Ses prévisions étaient aussi fausses que sa poitrine.
Tu souffles, t’espères que ta mère t’as préparé un bon chocolat chaud que tu puisses boire après ta douche puis aller te morfondre durant des heures dans ta chambre.
Soudain, tu ne les entends plus hurler et une part de toi en ai soulagée , mais tout au fond toi, enfoui dans les profondeurs de tes entrailles, une autre part adorait les entendre se disputer. Tu te retournes pour voir ce qu’il en ait et voit Nils emprunter le même chemin que toi et il semble venir dans ta direction. Tu ne sais pas quoi faire. Continuer à avancer ou l’attendre ?
Tu décides de l’attendre. Tu dois lui parler. Tu sais qu’il a découvert tes sentiments envers Jonas et t’as pas très envie que ce dernier l’apprenne surtout après comment ça s’est passé il y a quelques minutes. T’attends qu’il arrive près de toi et tu remarques qu’il a l’air mal en point. Quoi de plus normal quand on vient de se disputer avec la personne que l’on aime.

« Désolé pour tout et surtout pour le vomi… »


Tu baisses la tête tellement t’as honte.

« Je suppose que tu sais pourquoi je pleurais. »

Tu cherches une approbation dans ses yeux mais avec la pluie et ses cheveux qui lui retombent à moitié sur le visage, c’est assez difficile.

« J’aimerais que tu gardes ça pour toi, s’il te plait. Et si possible, oublies. »


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Ven 10 Oct - 10:14



Tes secrets te ronges de plus en plus.

Tu le sais qu'il a raison, que si il y a bien un con entre vous deux c'est toi, que t'es le fouteur de merde, le connard fini, la pourriture et lui il te sauve, il te fait te sentir vivant, il a cacher tes connerie pendants des années mais, t'as tellement peur, de tellement de chose que les mots sortent tout seul, qu'ils sont douloureux ces mots bordel , pour toi comme pour lui mais, tu n'y peux plus grand chose désormais. ce qui est dit est dit.

Tu veux rétorquer quelque chose mais, t'en a pas la force parce que ses derniers mots tourne en boucle dans ta tète, parce que ça toi meme t'en a peur. t'as jouer avec lui. Pendant des années, tu tiens a Nils mais, tu la un peu trop souvent considérer comme un simple jouet. Tu doutes de toi, de ce que tu ressens, t'as trop peur pour y voir clair.

_ Nils ...

ta voix se bloque. t'as l'impression de t’étouffer, de parler tout seul, dans ta pauvre tête qui t'ordonne de te taire, ferme la ta putain de gueule Jonas parce que tu va juste dire des conneries. T'y arrive pas. sauf que lui le fait avant toi, il te tourne le dos, ton cœur se fend, parce que tu sais qu'il a raison de le faire, de te fuir. T'es juste une boule de haine, de rage et surtout de peur.

Le temps s’arrête. Et toi tu te sens mourir, loin de lui, comme si tu le perdrai une nouvelle fois. Le sol s’effondre sous tes pieds, tu n'en peux tout simplement plus. T'aurai envie de gueuler a son ombre d'allez se faire foutre, de sortir de ta vie parce que toute cette souffrance t'es pas prêt a l'encaisser. T'es encore moins prêt a te passe de lui. Tu va morfler dans les deux cas. Un silence s'impose, seulement brisé par la pluie qui se fracasse contre le sol. Et toi tu reste la. Les bras ballants, la gorge serrer et ds regrets pleins la tête. Tu ne le voit pas allez vers Cindy. Tu ne le voit plus alors que t'aurai juste envie de ça. Tu voudrai courir, lui dire que t'es désolé, que tu ne jouera jamais avec lui et que toute les merdes que tu lui a balancer tu ne le pense pas. T'es tellement paumé qu'au final t'en est meme pas sur.

Tu restes la. Dix minutes. Peut etre vingts. Les gens partent. Seul face au monde tu regarde l'horizon et cette vie elle te parais vide, fade, cette vie t'en veux pas. T'as pas envies de vivre mais, sa t'y penses pas, sa fait trop mal. Trop d'un coup a encaisser. Tu saisi ton téléphone. Les noms défile sous tes yeux. Un seul attire ton attention, juste lui et c'est peut etre aussi a ce moment que tu comprend que t'as toujours était seul.

_ Pardon mon amour. Pardon de ne pas t'avoir couru après. Pardon de t'avoir dit tout ça, de t'avoir fait du mal comme je l'est fait. Je ne suis qu'un con et je le sais mais, jamais je ne me foutrait de ta gueule Nils. Jamais. je tiens a toi et que tu en doute sa me pète le cœur ... Fait attention en rentrant, j’espère que Cindy va bien , dit lui que je suis désolé si tu est encore avec elle ...

t'envoi ton putain de message. Tune bouges pas, tu regrettes tout, sauf ce que tu vis avec lui. Tu regrettes d’être aussi con, et tu te demandes comment il veux bien encore de toi après tout se que tu lui a fait subir.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Lun 13 Oct - 12:47





J'avance à grands pas, aussi rapidement que me le permet ce temps de merde. Oui il ne manquerait plus que je glisse avec ce sol pour parfaire cette putain de journée... Je ne pense qu'à une seule chose tout de suite. M’éloignai de lui, de ce qui me sert de petit-ami, je ne me retourne même pas dans sa direction, je m'en fou... j'essaie... à qui je veux faire croire ça. J'explose, j'en pleurs tellement je suis en colère contre lui. Pourquoi a-t-il fallut qu'il gâche tout encore une fois ? Mais il n'est pas le seul responsable... Non même encore là, j'arrive à lui trouver des excuses en me disant que mes propos ne l'ont pas vraiment aidé à avoir la bonne réaction. Mais je me suis excusé pour ça et je lui ai également promis de lui expliqué, ça aurait du lui suffire. Il n'avait pas besoin de me cracher sa haine au visage. Je le hais là tout de suite. Je le hais autant que je l'aime. Mais je me hais encore plus. Je me déteste de voir à quel point tout ce qui peut me dire me touche, je me déteste d'être aussi malheureux quand on s'engueule, de m'en vouloir autant quand je n'y suis pour rien, de m'en rendre malade. Je me hais d'espérer qu'il me rattrape alors qu'il ne le fera pas et surtout je me hais de savoir que malgré sa connerie, je sais que je n'aurai aucun mal à retourner vers lui, à lui pardonner. Mais malgré tout, je me dis, je me le jure que je ne laisserai pas faire les choses aussi simplement. Il m'a envoyé me faire foutre après tout... Mais à quoi bon, peut-être qu'il n'aura même pas le courage, ni l'envie d'ailleurs, de s'excuser... Cette pensée me transperce le cœur, j'essaie de ne pas m'y accrocher, mais malgré tout je me dis que c'est une idée logique. C'est Jonas après tout, Jonas et son putain d'orgueil.

Mes larmes de rages continuent toujours de quitter mon visage, je remarque presque trop tard que Cindy s'est arrêté en chemin, tournée vers moi et qu'elle attend que je la rejoigne. Pour quelle raison, je n'en ai aucune idée, mais malgré tout je le fais, prenant bien soins d'essuyer mes yeux malgré tout en me disant que la pluie doit bien couvrir le reste. Une fois postée devant elle, je l'écoute me parler. Je réalise aussi qu'elle ne m'avait pas parlé autant depuis que Jonas nous a rejoins. Elle me dit qu'elle est désolé et j'accepte ses excuses, elle n'a sûrement pas fais exprès de vomir... Par contre de se tourner sur moi pour le faire, c'est une autre histoire...

« Oublie... C'était peut-être la partie la plus supportable de ces dernières minutes. »

Mon ton est plus sec que je ne l'aurai voulu, je suis énervé, mais elle n'y est pour rien, je le sais. Alors j'essaie tout de même de me radoucir.

« Je sais oui... Et crois moi pour ça je suis désolé aussi... j'aurai préféré que... que ça se passe pas comme ça ! Enfin que tu ne sois pas obligée d'assister à ça... Vraiment je le suis ! Je crois que je peux comprendre un minimum ce que ça fais et puis même Jonas ne cherchait pas à faire mal... En tout cas pas avec toi... »

J'essaie de m'expliquer et puis finalement je m'embrouille dans mes explications. Je sais que je n'ai pas à m'excuser d'être amoureux de Jonas, ni même de sortir avec. Mais je sais exactement ce qu'elle peut ressentir et j'aurai au moins voulu ne pas avoir à me montrer comme ça devant elle. Alors j'essaie, comme je peux, de lui expliquer que ce n'était pas voulu, pour aucun de nous deux d'ailleurs. Elle me demande de ne rien dire et là j'hésite quelques secondes...

« Tu sais que c'est exactement parce que je n'ai rien dis qu'on s'est engueulé... Mais ton secret sera bien gardé... Je ne dirais rien... Il le découvrira dans quelques années, comme une illumination... Par contre désolé de te le dire, mais je crois pas que je vais oublier... »

Son secret je le garderai aussi longtemps que possible. En espérant que Jonas finisse par lâcher l'affaire et puis peut-être que de toute façon notre dernière conversation avait lieu aujourd'hui... Ce qui réglerait au moins le problème de Cindy... Par contre, je suis bien loin d'oublié. Mais après tout je n'y vois pas trop de problème à le savoir, à part le fait que je me sente horriblement mal pour elle.

Je reste planté devant elle. Les mains dans les poches de mon jean qui tiens à peine sur mes hanches à cause du poids de l'eau qui commence à l'alourdir. Mes cheveux sont collé à mon visage, recouvre mes yeux et je suis toujours torse nu et frigorifié. J'aurai au moins du avoir l'intelligence de piquer la veste de Jonas avant de le planté là. J'aurai au moins pas tout perdu... Je continu de pester intérieurement contre lui, lorsque je sens mon téléphone vibré contre ma cuisse. Je le sors malgré la pluie... Jonas ? J'hésite à le lire, j'ai peur en me disant qu'il n'a peut-être pas encore vidé son sac et qu'il me réserve encore quelques horreurs. Mais je finis par le lire son message, détournant enfin mon regard de Cindy. Je lis son message et je ne sais pas si j'ai envie de hurler sur mon téléphone ou de me laisser aller à pleurer une nouvelle fois... Mon amour... Je dois vraiment être un débile, mais c'est les seuls mots que je retiens de tous... Il m'avait jamais appelé comme ça. Putain, je suis vraiment pire qu'une gamine !

« Ce mec va me faire péter un câble... » Je parle plus pour moi-même qu'en m'adressant à Cindy, mais je relève finalement la tête vers elle. « Il est désolé... De s'être énervé contre toi... C'est pas toujours un connard, mais par contre le courage, il a du mal... »

Je sais qu'elle serait encore prête à le défendre, je l'ai entendu me parler de lui avant qu'il arrive. Elle le voit comme monsieur perfection. Zéro défaut. Mais c'est un abruti, moi je le sais et finalement je suis bien la personne la plus pathétique, puisqu'en le sachant, j'ai quand même réussi à être amoureux de lui. J'attrape mon téléphone et je lui réponds. Un message qui ne ressemble à rien, un mélange de toute la haine et l'amour que je lui porte, incapable de savoir si j'ai envie de l'envoyer chier ou de le retrouver au plus vite.

« C'est facile un pauvre sms Jonas... T'as le courage de me dire des merdes en face, mais pour t'excuser c'est un pauvre message... Ramènes toi, j'ai besoin de ta veste, je veux pas crever d’hypothermie avant de rentrer chez moi... Et ça fait sûrement de moi le plus gros des abrutis... Mais je suis toujours amoureux du connard que tu es. »

J'envoie le message, sans même le relire. Il a pas finit d'en chier, j'ai pas oublié tout ce qu'il m'a sorti, mais malgré tout, j'ai toujours besoin de lui.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 26
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations:
⇘ Situation:
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Lun 20 Oct - 5:54



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER


Son ton est sec, cassant, glacial comme les gouttes qui s'abbatent sur vous. C'est compréhensif après tout ce qui vient de se passer. Mais cela te rassure quand il te promet de ne rien dire à Jonas, c'est un bon type. Cela te fait un petit pincement au coeur lorsqu'il te fait comprendre que t'es en partie la cause de leur dispute. C'est sûr qu'il pourra pas oublier la fille qui est amoureuse de son copain et qui lui a vomi dessus et sans oublier emprunter de la monnaie.

Tu commences à trembler, le vent et la pluie ne font pas bon ménage et tu te demandes qu'est-ce que tu fais encore là. Tu t'apprêtes à reprendre le chemin mais t'y arrives pas. T'as l'impression que toute cette situation est de ta faute et que même le mauvais temps, c'est toi qui l'a provoqué. T'as le sentiment que tu dois faire quelque chose pour arranger les choses. Mais quoi? T'es totalement impuissante face tout ça. Tu regardes Nils prendre son portable et lire un message surement. Il finis par te dire que Jonas était désolé de s'être énervé contre toi. Cela t'arrache un fin sourire, ça te touche qu'il ai pensé à s'excuser même si t'aurais qu'il te le dise en face mais ça va, tu te contenteras de ça.
T'éternues. Faut vraiment que tu rentres sinon t'auras la fièvre le lendemain matin. T'empoignes ton vélo et jettes un coup d'oeil au loin. Tu reportes ton regard sur Nils et lui dit:

-Je vais y aller, encore désolé pour tout. J'espère que ça s'arrangera entre vous deux.

Tu te retournes vers la sortie du parc et t'en vas. Sous cette pluie battante, tout cette scène ressemble à celle des films dramatiques qu'on voit au cinéma avec une musique qui te déprime dès les premières notes. Faut croire que ça n'arrive pas seulement à l'écran mais dans la vie réelle.

CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    Mar 21 Oct - 22:58



Tes secrets te ronges de plus en plus.

T'es plus qu'un pauvre con. Un salaud. l'méchant de 'histoire mais, t'arrive meme plus a savoir quand tout a commencé a merder, a partir en vrille, quand tout est devenu si douloureux. Un message, un simple message et t'es capable de rien d'autre. perdu sous une pluie battante, l'coeur en miette, t'as meme plus envie de le recoller, a quoi bon de toute façon tu le savais au fond de toi qu'en étant avec lui sa aller etre douloureux a en crever, sa aller te foutre en l'air , te retourner le cerveau, te rendre fou.

Le regard vers le ciel, fatigué, juste fatigué de tout ça, du fait que rien ne soit jamais simple avec toi meme lorsque tu ne souhaite plus que ça. Un bruit. Un tintement. Ton portable qui sonne. pas besoin de réfléchir des heures, tu sais que c'est lui qui te répond et tu t'attend a t'en prendre plein la gueule malgré tes excuses. Il t'en veux et tu le sais, il va finir par en avoir marre de toi un jour ou l'autre, un jour il va faire ses valises et s'en allez d'ici, de ta vie, te laisser en plan comme un con.

Tu le lis, sa t'fais mal et connement pas autant que tu ne l'aurai pensé. Parce que malgré tout, il t'aime, et toi aussi surement, t'es pas sur de comment tu tiens a lui, de la manière mais, tu sais que c'est le cas, envers et contre tout tu tiens a lui, et peu etre que ça sa vaux tout. Absolument tout. T'as merder, tu le sais, tu fera tout pour te faire pardonner. Même si ta fierté va en prendre un sacré coup une fois de plus. Tu ne répond pas. le laissant dans un silence pesant.

Mais, tu va vers lui sans vraiment savoir ou il est. Pas loin surement. t'avances, trempé, les mains dans les poches, et puis après de longues minutes, tu les voit enfin. T’avances vers eux, Cindy est entrain de partir, tu ne sais meme plus quoi faire. Alors tu marches juste. L'air ailleurs. Ton orgueil en prend un coup, en pleine gueule mais, t'es bien obligé de faire avec. C'est ça ou le perdre, alors le choix est vite fait. Tu l'vois et comme un con tu cours vers lui, t'as trop peur qu'il disparaisse, alors tu lui saute au cou et t'as plus la force de le lâcher.

_ Pardon !

Puis le silence. Une fois de plus. Tu ne voit pas Cindy. Le monde importe peu désormais. Il y a lui, seulement lui, que tu serre contre toi, tu regrettes tout ce que tu lui a balancer a la gueule tout a l'heure, tu veux juste etre sur qu'il aille bien, l'serrer dans tes bras si fort que tu aurais peur de l'étouffer. Blottis contre lui tu retiens tes larmes, ta rancœur, tes doutes, tes remords et t colère. Tu ne pense qu'a une chose, et c'est que tu tiens a lui, et désormais c'est ça qui compte, ça et rien d'autre.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Mes Infos

MessageSujet: Re: Paye moi une glace, stp.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Paye moi une glace, stp.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Bataille à la Couronne de Glace [Récit à compléter]
» [BIONICLE] Votre Toa de glace préféré
» Glissade sur la glace (Brrr!) et nom du perso [Résolu]
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
» La Citadelle de la Couronne de Glace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La ville :: Seaside streets :: Espaces verts-