AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous  pompom 
Pour commencer l'rp, n'hésitez pas à essayer la roulette à rp, et le 1er challenge rp. ey 

Partagez | 
 

 Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 12:48



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

Tu n'arrives pas a fuir son regarde meme si tu en a envie. Parce que t'est tétaniser, t'as juste la trouille, de te voir aussi paumé. Tu l'as étais tout le long de ta vie mais, jamais de cette manière, t'as l'impression d’être un autre. Tu ne cesse tes baisers dans son cou que pour lui répondre, au final t'aurais peu etre du te taire. T'en sais rien, tu ne sais plus quoi faire.

_ Je t'avoue que j'ai la trouille ... mais, j'fais avec ...

T'es con ou quoi de lui dire ça ?! Il le sais que t'as déjà eu peur de pas mal de chose mais, face a ça tu te trouve juste idiot de lui dire. Tu ne veux pas avoir de secret pour lui mais, sa t'aurais bien aimer ne pas le dire, garder ta peur pour toi en espérant qu'elle disparaisse dans la nuit. Tu l'écoute et tu t'marre a ton tour, c'est vrai que c'est pas super comme endroit.

_ P'tain ouais ... c'est pas franchement romantique comme endroit ... enfin ... j'sais pas si sa te se veux ... enfin ce qu'on fais ... enfin ... j'sais meme pas se qu'on fais ... je ... on bouge de la ?

Tu t'enfonce, alors tu tente de changer de sujet mais, ses mots sont dit. Parce que c'est vrai au final que tu ne comprend pas ce que tu fais et encore moins, pourquoi tu le fais. T'en a envie, ça c'est sur mais, c'est juste con. Comment tu peux avoir envie d'une chose pareille, personne de senser ne veux coucher avec son meilleur pote. Personne ne fait ça, tu n'as coucher qu'avec des femmes et la tu te retrouve comme un con a le désirer comme t'as jamais désirer personne sans en comprendre la cause. Puis tu te souvient que t'as jamais fais les choses comme tout le monde.

_ j'peu pas rentrer chez moi ... on loue une chambre pour cette nuit ... enfin .. enfin si tu veux ?

Tu te relève lorsque tu lui dis ça avant de lui tendre ta main pour l'aider. C'est rien de le dire, tu ne peux pas allez chez toi ce soir, et tu veux encore moins allez chez Nils. Tu lui propose ça parce que dans ta tête t'as pas envie de d’arrêter. Sauf que ce qu'il pense lui tu n'en sais absolument rien. A ses yeux tout peux se stopper maintenant, il peu simplement rentrer chez lui. En pensant a ça tu te trouve con d'avoir simplement proposer ça, comme si s'étais une évidence, sauf que sa ne l'es peu etre que pour toi.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 13:55

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

Je crois que je pourrais juste crever sur place, de la sensation que ça me fait lorsqu'il m'embrasse dans le cou, ça me fait un de ces effets. J'aimerai ne pas le montrer et résister à ces frissons qui partent du bas de mon dos jusqu'à ma nuque, mais j'y arrive pas. Merde, y a-t-il un de mes points faible que je peux encore cacher à Jonas. Quand il m'avoue qu'il à la trouille, je peux que le comprendre, même si son "je fais avec" me perturbe, moi aussi j'ai la trouille, j'ai jamais eu autant la trouille de ma vie pour quelque chose que j'ai envie de faire. Je suis tétanisé et ça me rassure qu'il m'avoue que lui aussi.

"Ouais... Moi aussi j'ai la trouille et pas qu'un peu !"

J'aurai mieux fais de pas terminer ma phrase, je serais moins passé pour un débile comme ça. Je le regarde et je souris encore plus quand je le vois rire, parce que merde il est tellement beau quand il rit. Toutes personnes normalement constituer ne pourrait pas dire le contraire et moi encore moins. Je le regarde rire au dessus de moi et l'espace de quelques instant, je le trouve juste parfait et ça fait du bien de rire. De juste rire en oubliant quelques instants qu'on est passé de meilleurs amis à parfait inconnus pour enfin terminer dans la relation la plus étrange qu'il soit, capable de nous foutre en l'air tout les deux. Et c'est à mon tour de rire quand je le vois bafouiller et se perdre dans ce qu'il essaie de dire et c'est pas un rire nerveux, non c'est un vrai rire qui fais vraiment du bien, je me moque un peu de lui, mais y a rien de méchant dedans, je le trouve juste adorable quand il est comme ça !

"Ouais, je suis d'accord, on bouge de là !" Je dis en me redressant sur mes coudes. "L'endroit et sympa et tout, mais absolument pas confortable !" j'ajoute pour plaisanter.

Et mon dos pourrait approuver mes dires, à rester allonger par terre, j'ai du m'égratigner, parce que je le sens me brûler à plusieurs endroit et mes articulations me font mal aussi. Heureusement que j'ai pas à le faire tous les jours ça, je suis pas fais pour vivre à la dure. Je le regarde se lever et j'attrape la main qu'il me tend pour le faire à mon tour. Et putain j'arrive pas à retenir le gémissement de douleur qui sort de ma gorge quand je me retrouve sur mes pieds, j'ai l'impression d'avoir cent ans tellement j'ai mal partout, mais je ne dis rien, je veux pas qu'il me prenne pour un gamin qui se plain tout le temps, même si c'est par moment un peu le cas...

"Oui... Définitivement oui, je... je veux pas rentrer chez moi ! Je préfère..."

Je finis pas ma phrase parce qu'elle est sûrement évidente, mais ce que je voulais dire c'est que je préférais définitivement rester avec lui, en faite, je m'en fous de l'endroit tant que je suis avec Jonas, c'est peut-être pathétique, mais après tout c'est peut-être aussi la dernière fois qu'on sera comme ça lui et moi, peut-être qu'après tout partira en éclats, alors tant que ça ne le fais pas, je veux profiter de lui. Et puis il n'y a pas un endroit où je me sens moins chez moi, que chez moi justement, c'est pour ça que je fais le mur, même dans ma chambre je n'arrive plus à m'y sentir bien, j'ai comme l'impression d'être en prison.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 14:44



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

C'est déjà ça, t'es pas le seul a etre terroriser. Au moins vous êtes perdus ensembles, vous vous comprenais. tu le soutiens et il fais de meme, et ça depuis tellement de temps que t'as arrêter de compter les années. Tu fais surement une connerie mais, cette fameuse bêtise un peu idiote, tu ne veux pas y mettre fin parce qu'elle est belle malgré tout. Tu trouve sa étrange, terrifiant mais, t'es déjà accro. A lui, a son corps qui te rend fou. t'as beau te sentir con t'es pas prêt d'y mettre fin.

_ Au moins on est deux !

Tu pose tes mains sur sa taille, te posant en face de lui et tu pose tes lèvres sur les siennes une autres fois. Tu te rend compte que sa commence a devenir une drogue, tu ne sais juste pas encore a quel point sa va te faire du mal, t'aimerais prier ,pour que sa te donne des ailes. Sauf que t'as jamais crus en dieu, alors t’espère juste. Tu ne le lâche pas. Tu continue d’embrasser son cou, puis tu te penche juste afin de prendre ton T-shirt traînant par terre, tu le jette nonchalamment sur ton épaule et tu lui souris.

_ Allez viens, avant qu'on trouve aucun hôtel ou ... dormir.

Tu prend sa main et tu t'avance, tu te r'habille meme pas, tu t'en fou bien, tu crève de chaud en plus. Tu dis dormir mais, c'est juste parce que t'as peur de dire autre chose, t'as pas envie que sa le vexe que t'assume pas totalement ce que tu fais. Tu avance dans cette nuit qui te donne de frissons pour des centaines de raisons différentes, tu ne lâche pas sa main, tu te fou du regards des autres. Et sa t’étonne pas mal venant de toi, d'éprouver autant d'indifférence vis a vis de ton image. Tu flippe juste a l'idée de croiser quelqu'un du bahut mais, ce n'est pas le cas. T'es soulager. T'es pas sur de tes actes, tu ne veux pas que sa se sache, pour rien au monde.

Au final, tu rentre dans un hôtel qui n'as pas l'air en trop mauvais état, la femme a l'accueil te mate furtivement, faut dire que tu provoque un peu. mais, son regard se pose avant tout sur Nils, puis a nouveau sur toi, elle comprend. Elle n'as pas l'air gênée. Alors tu ne l'es pas non plus. Tu pose un léger baiser sur son épaule comme pour lui dire que tout va bien alors que t'en est meme pas sur. Tu lui mens surement pour la première fois de ta vie, pour ne pas le faire souffrir.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 15:25

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

ça ne me rassure pas vraiment qu'on est la trouille tout les deux. J'aurai aimé que l'un de nous deux ne l'ai pas, j'aurai préféré que se sois moi pour une fois, ça m'aurait rassuré de savoir que j'avais pas peur. Parce que la trouille elle peut nous amené à faire une connerie, si c'est pas déjà ce qu'on est en train de faire, et j'ai pas envie de faire de conneries, enfin si peut-être une, mais pas celle de tout foutre en l'air. Je me sens comme un gamin de dix ans comme ça, à avoir peur de tout, je me sens honteux et merdique, mais je peux au moins me dire que pour une fois Jonas n'est pas vraiment mieux que moi.

"Ouais..."

Commentaire qui ne sert à rien, je veux bien l'accorder, mais ça sort tout seul, comme incontrôlable. S'il y a quelques secondes, j'avais encore mal partout, quand il pose ses mains sur ma taille la douleur disparaît complètement et je sens juste ses mains sur moi et ma peau qui chauffe à l'endroit où elle se trouve. Je lui souris et il m'embrasse et je me sens juste bien comme jamais, je repasse mes bras autour de son cou pour le rapprocher de moi et je prolonge le baiser et je me sens con d'être aussi heureux pour ça, de même pas avoir envie de me protéger un peu pour dire de pas me brûler les ailes dans la chute. Mais mon coeur a décidé de ne pas écouter ma raison, alors je suis juste heureux comme un con et avant qu'il attrape son tee-shirt, je l'embrasse rapidement sur la joue et je hoche la tête pour lui dire que j'approuve l'idée.

"Je te suis !"

Je le laisse prendre ma main sans protester, mais en le suivant je peux pas m'empêcher de regarder tout le temps autour de nous, pour m'assurer qu'on croise personne et encore moins quelqu'un qui serait susceptible de nous connaître. C'est plutôt comique comme situation, lui il à l'air de n'en avoir rien à foutre et il m'impressionne de se foutre autant de ce que pourrait penser les gens. Mais ça me fais me demander s'il est conscient de ce qu'il fait. Il se rend compte qu'il est à moitié à poil dans les rues, à plus de trois heures du matin et qu'il tient un mec, son meilleur ami, par la main ? Est-ce qu'il est conscient de ses actes ? Ou est-ce que c'est juste moi qui continu à avoir peur de mon ombre, incapable de vivre sans penser aux conséquences ? Après tout, on croise absolument personnes dans les rues jusqu'à l'hôtel, alors je peux peut-être arrêter de m'en faire.

Mais une nouvelle fois arrivé dans le hall de l'hôtel, j'ai l'impression que je suis le seul à être gêné de la situation. Jonas à l'air à l'aise d'être à moitié à poil devant des inconnus, enfin dans un sens ça doit pas vraiment être la première fois que ça lui arrive, c'est même peut-être normal chez lui. Ce gosse et un cas et rien que cette pensée, me détend un peu. Et puis la femme à l'accueil elle a pas l'air plus perturbé que ça non plus et puis dans un sens, si elle travaille toutes les nuits, elle a du en voir d'autres des plus cinglés que nous, on doit même avoir l'air presque normaux malgré le fait qu'on ressemble un peu à des déchets ! Ce qui serait tout à fais logique puisqu'on sort des poubelles...

Bref, après ma réflexion plus que constructive, je décide finalement de prendre les devants parce que de nous deux, c'est quand même moi qui est l'air le plus normal... Enfin du moment que je ferme ma gueule évidemment.

"Bonjour... Enfin non désolé... Bonsoir... Il reste des...Enfin c'est possible de passer la nuit ici ? Enfin pas dans le hall..."

Ouais j'ai définitivement plus du tout l'air d'avoir tout mes neurones une fois que je parle alors que je suis complètement gêné, mais là c'est juste moi et ma connerie qui me gêne. Heureusement, la femme est pas méchante pour deux sous et elle me dit qu'il n'y a pas de problème, elle me donne la clé d'une chambre, une seule c'est bon hein ? Et je règle le prix de la nuit sans même le demander.  
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 15:47



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

Tu ne comprend pas pourquoi t'es pas plus gêné que ça par la situation, t'assume pas, mais, alors pas du tout ce que tu est entrain de faire, pourtant a l'heure qu'il est t'emmerde le monde, et les avis que tout ses cons pourrais avoir en te voyant ainsi. Tu saisi la clé, t'aurais aimer payer mais, après tout c'est fait, et tu n'as pas le courage de le persuader de garder son argent, sachant très bien qu'il n'acceptera pas. Tu souris quand tu le vois bafouiller, se sentir mal a l'aise. Tu trouves ça mignon.

Tu ne te fais pas prier. Tu serre la clé dans ta main libre, l'autre n'as toujours pas lâcher la sienne. Tu monte, tu remercie juste la femme en coup de vent, tu l'oublie vite, c'est lui que tu veux. T'as comme une pousser d’adrénaline. Le fait que t'as bu n'arrange rien de ce coté la. Tu ouvre la porte , une fois entrer tu ne fais meme pas attention a l'état de la chambre. Tu le colle contre toi, d'un coup. Passant tes bras autours de son cou, tu l'embrasse, encore et encore, t'en peux plus, tu te sens sombrer. Tu le pousse petit a petit, sans vouloir le brusquer pour autant, et des que tu est sur de ne pas lui faire mal, tu le fait tout simplement basculer sur le lit.

Tu te retrouve encore sur lui, malgré tout, tu garde encore ce coté a vouloir dominer. Tu passe a nouveau ta main sous son haut, tu explore. Tu t’arrête un peu sur son ventre avant de revenir vers son torse, tu ne lui enlève pas mais, tu fait en sorte de voir enfin comment il est fait sous ce foutu morceau de tissu. Tu te mord la lèvre inférieur. Tu le veux rien que pour toi. Ce mec te rend fou et tu ne t'en rend meme pas compte. Tu descend un peu et tes baisers se pose sur son torse, tu prend ton temps, tu mordille ces tétons, sa te rappelle la dernière fois, alors t'essaye de faire ça avec toute la tendresse que t'as. Même si tu n'es pas sur de savoir vraiment le sens de ce mot. Tu te stoppe. Juste un peu.

_ J'vais pas te perdre après ça ... ?

Les mots sorte sans que tu ne t'en rendes compte. Tu ne sais pas ce que sa signifie ce que tu fais, ce que sa va engendrer. Tu ne sais meme pas la manière dont tu seras avec lui le lendemain. tu ne pourras pas faire comme si rien ne s'étais passer, et puis de toute façon tu n'as pas envie de ça. Tu te connais, et tu sais aussi que tes réactions sont souvent étranges, il faut dire que tu en a une belle preuve en ce moment. Tu ne captes pas pourquoi et comment t'en est arriver la. ce que tu veux vraiment, ce que tu attend de lui.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 16:44

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

Je lève les yeux au ciel quand je le vois sourire, parce que je sais que c'est à cause de moi, à cause de moi et mon incapacité à parler correctement quand je suis gêné et surtout à mon incapacité à cacher cette gêne justement. Il m'énerve, parce que c'est en partie, non totalement à cause de lui si je suis comme ça, je l'aurai pas été avec quelqu'un d'autre, j'aurai pas fais ça non plus avec quelqu'un d'autre. J'ai même pas le temps de capter que l'hôtesse vient de donner la clé que Jonas l'a déjà pris et m'embarque déjà dans les couloirs jusqu'à la chambre. Il a l'air de savoir où il va, alors je le suis sans rechigner, je me laisse faire et ça me dérange pas.

La chambre aurait put être rose, bleu, jaune avec des pois violet que je n'aurais même pas pu le remarquer, parce qu'aussi tôt mis un pied dedans, Jonas me colle à lui assez brutalement, mais ça ne me dérange pas, parce qu'il n'y à que lui qui m'intéresse dans l'immédiat. Ses bras autour de mon cou, son torse contre le mien, ses lèvres avec les miennes, je m'en fou bien du reste ce soir, du moment que j'ai ça et je me sens tellement bien, c'est égoïste, mais je me sens tellement bien. Je pose mes mains dans son dos quand il commence à me pousser vers le lit et je le caresse, il est doux et chaud et c'est agréable.

Je le laisse me pousser sur le lit, mais j'amorti quand même la chute en me tenant sur mes avants bras, il est bien plus confortable que la ruelle sur laquelle je me trouvais il y a quelques minutes. Et Jonas se retrouve bientôt une nouvelle fois sur moi, il me domine un peu, mais ça ne me dérange pas, il est comme ça, à toujours vouloir garder le contrôle et il faut bien admettre que c'est loin de me déranger lorsqu'il est comme ça. Ma respiration s'accélère quand je sens ses mains passé sous mon tee-shirt, je me sens même trembler un peu quand il pose ses lèvres sur moi. C'est loin d'être la même chose que la dernière fois qu'il l'a fais, parce que je savais qu'il voulait me faire du mal, là je ne sais pas ce qu'il veut, mais je profite juste, parce que je suis un mec et parce que c'est bon. Après un moment, je l'attrape pour le relever vers moi, pour que son visage se retrouve en face du miens. Je le regarde quelques secondes et je l'embrasse avec urgences, je mordille sa lèvre et je descends mes baisers dans son cou, je le découvre de son menton jusqu'au haut de son torse, je l'embrasse.

"Je sais pas Jonas... Je sais pas non plus si c'est pas moi qui vais te perdre... J'en sais absolument rien ! Je sais juste que j'en ai pas envie, j'ai pas envie de te perdre, mais je sais pas si on est capable d'arrêter de se faire du mal..."

Je me stoppe totalement quand je l'entend parler, parce que la question est sérieuse, j'ai la même en tête. Je sais pas de quoi on est capable tous les deux ! Je sais pas si on est capable d'arrêter de se faire du mal ou si ça fonctionne juste comme ça entre nous. Si entre nous c'est de se détruire pour mieux se reconstruire après, jusqu'au point de non retour ou si on peut cesser tout simplement de se faire du mal. Je sais pas, j'en sais rien, je sais juste que je veux pas le perdre, mais que je veux pas le bousiller non plus.   
©clever love.


____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 17:06



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

Tu ne comprend pas ses frissons ,cette envie que tu ressens et que t'essaye meme pas de cacher. Au fond c'est ça qui te surprend le plus, de ne meme pas tenter de mettre fin a ce qui se passe. T'as la sensation de devenir fou, de ne plus etre toi, tu ne sais pas encore si tu est entrain de crever ou de revivre. Si tes ailes grandisse ou si elle sont en feu, tu ne sais plus rien, tu n'as jamais compris grand chose sauf que face a cette situation tu est perdus comme jamais tu ne l'as étais.

Tu comprend ce qu'il veux te dire, tu rêves de le rassurer, de lui parler des heures et de lui dire que tout ira bien. t'en a pas la force. Tu trouve pas les mots. Tu te tais un peu, et puis tu répond, sans trop savoir si tu va ta t'embrouiller ou non.

_ Tu me perdras pas ... j'sais meme pas ce que je suis entrain de faire mais ... mais peu importe ce qui arrives je serais toujours la pour toi ... j'crois pas ...

Tu ferme ta gueule juste une seconde. Tu veux arriver a lui confier quelques chose de beau, qui lui ferais comprendre a quel point il compte pour toi.

_ j'crois qu'on peux meme pas vivre l'un sans l'autre, que moi sans toi je ne suis rien, tu l'as bien vue tout a l'heure ... J'crois que t'es comme une drogue pour moi, que t'es celui qui fais que je tiens debout, celui qui me rend heureux ... Je sais meme pas pourquoi je te dit ça Nils, je te le dis juste parce que je tiens a toi, j'taimes plus que toute ma famille réunis, que tout ses mecs a qui je souris au bahut, que toute ses filles que je me suis faites, tu comptes milles fois plus qu'eux ... t'es ma vie ...et j'crois que c'est pour ça que j'ai envie de toi comme ça ... Parce que j'veux t'appartenir, j'veux te donner quelque chose que personne n'auras jamais venant de moi ... j'veux t'aimer comme tu m'aime meme si j'suis pas sur d'en avoir le courage, j'veux te désirer et ne pas avoir peur de ça... J'suis un connard Nils, j'suis qu'un pauvre con que t'as supporter toute ses années, je resterais ce mec a jamais mais, je veux pas te détruire, je veux qu'on partage juste des fou rires et non des larmes ... j'veux que ce soit comme avant mais, avec quelque chose de beau en plus, pour nous porter, pour nous donner envie de vivre vraiment ... J'ai surement l'air con avec mon discourt que je maîtrise meme pas, je trouve pas les mots j'crois ... je ... c'est égoïste mais, j'te veux aussi un peu rien que pour moi, ton corps je veux etre le seul a avoir le droit de le toucher, j'veux etre le seul a avoir droit a ça ... j'sais je devrais pas te dire ça pour le coup mais, j'veux pas te mentir... j'veux ... j'veux juste que se soit simple ... qu'on s'aime meme si je sais pas vraiment de quel façon ... j'veux juste ça Nils ...

Tu te stoppe. T'en a surement trop dit mais, dans ta tête ce n'est pas assez. Tu tente comme tu le peux de lui dire tout ce que tu ressens, tu tente de lui dire que sans lui ... tu n'existe meme pas. tes mots se perdent entre eux. t'aurais voulus que se soit plus beau la manière dont tu lui dise tout ça, t'as pas conscience que ce que tu viens de dire, il y a peu t'aurais jamais pu le faire.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 17:50

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

Je le regarde me parler, je souris faiblement quand il me dit qu'il sera là pour moi et là je le crois, vraiment, je l'ai jamais autant cru de ma vie, je le connais par coeur, je sais quand il ment et quand il est sincère, je peux le voir dans ses yeux, parce que, sans prétention, je le connais mieux que toutes les personnes qu'il a put rencontrer. Je passe ma main dans ses cheveux, avant de lui répondre, d'essayer de pas me perdre dans ce que je vais dire, d'être compréhensible pour une fois.

"Moi aussi je serais toujours là pour toi Jonas, je le sais depuis que je suis venu parlé au petit con que tu étais il y a dix ans. Tant que tu voudras de moi, je serais toujours là pour toi, j'te le promet."

Cette promesse, je les enfreint une seule fois, une seule, quand je l'ai laissé partir, il y a six jours de ça et j'ai été comme l'ombre de moi-même pendant tout ce temps jusqu'à ce que je le retrouve, j'ai vu à quoi ressemblerai ma vie s'il avait pas été là et c'est vraiment à chier. Et il continu de parler et je le sens mon coeur qui tambourine dans ma poitrine, qui a envie de prendre le contrôle de mon corps et de me faire craquer comme une merde. Mais je le laisse pas faire, parce que je veux continuer à être capable de lui parler comme il l'a fait.

"Je crois que je suis pas non plus capable de vivre sans toi Jonas. Je l'ai voulu vraiment, désolé de te le dire, mais pendant un temps j'aurai voulu en être capable, mais moi je pouvais pas te quitter, il fallait que se soit toi qui le fasse parce que moi j'en serai jamais capable... Quand t'es parti la dernière fois, je t'ai pas retenu parce que je me suis dis que si tu quittais ma vie, j'allais arrêter de me faire du mal... Mais ça à juste empiré, j'ai pas dormi pendant tout ce temps, j'ai rien fais, juste le mur le soir, parce que je crois que dans le fond j'espérai que je tomberai sur toi, pour faire quoi, j'en sais rien, je l'espérai juste. Je suis définitivement pas grand chose sans toi, j'ai vu ce que ça donné et c'est pas beau à voir. Je veux même pas imaginé ce qu'aurait pu être ces dix dernières années sans toi, parce que j'ai beau cherché, j'arrive pas à trouver un bon souvenir dans lequel t'es pas ! T'as fais de ma vie une putain d'aventure avec tes conneries. C'est toi qui m'a appris à vraiment vivre, c'est toi qui m'a appris à avoir confiance en moi, c'est toi qui m'a fais rire quand je me sentais mal et que je pensais que personnes réussirai à me redonner le sourire. C'est avec toi que j'ai fais toutes mes conneries et je regrette aucune d'elle juste parce que c'était avec toi... Je peux pas me passer toi, définitivement. Je crois qu'à deux, on est capable du pire comme du meilleur, on est capable d'être meilleurs ensemble, mais aussi de se détruire mutuellement. Mais je veux pas te détruire, ça non, t'es la personne qui compte le plus pour moi, t'es mon meilleur ami, t'es le mec que j'admire le plus... Et je sais pas ce qu'on est, ni ce qu'on fait, ni où nos conneries vont nous mener, mais je veux continuer à faire les miennes avec toi !"

Je me stoppe dans mon monologue, je reprend mon souffle, je crois que j'ai oublié de respirer pendant que je parlais, parce que je suis à bout de souffle de lui avoir dis tant de conneries. Il vient de me sortir tout ce que j'avais besoin d'entendre, il vient de me montrer ce qu'il y a de meilleur chez lui et je pouvais pas ne pas lui répondre... Même si ça rime à rien ce que je viens de dire, comparé à ce que lui vient de me sortir, c'est tout ce que j'avais sur le coeur.

"Je suis définitivement rien qu'à toi, je veux être à personne d'autre, juste à toi !"

Je dis ça dans un murmure, comme si ma voix n'était plus opérationnel, mais c'est simplement parce que j'ai jamais été aussi sincère de ma vie. Il sait qu'il est ma faiblesse, il sait que je reviens toujours vers lui comme un aimant parce que je ne peux pas m'en passer, il le sait tout ça et maintenant il sait aussi que je suis à lui et que ça à toujours été un peu comme ça.

"Embrasse-moi"

ça sonne presque comme un ordre et s'en est un peu un, mais dans l'immédiat, j'ai vraiment besoin de ça pour pas sombrer, j'ai besoin de lui encore et toujours.    
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 18:17



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

Tu te rend compte qu'au fond, il a est a son tour ta faiblesse, tu pensais ne pas en avoir mais, c'est loin d’être le cas. sans lui t'es juste un pauvre type misérable, dont la vie a encore moins de sens, t'es juste un connard qui détruit, qui bois et hurle ça haine a ceux qui se trouve face a lui. T'es juste un mec qui ne veux pas faire d'effort, qui veux briser le monde entier pour se sentir supérieur. La tu n'as pas envie de ça, t'en a pas besoin pour te sentir important, te sentir libre.

_ j'crois qu'on est partis pour se supporter encore longtemps Nils, et le pire c'est que sa me rend heureux. Tu sais, j'vais faire des efforts, pour toi, pour que personne te fasse du mal et encore moins moi ... j'en est marre de ça ...

Tu n'arrive plus a empêcher tout ses frissons qui parcoure ton corps, sa fais peu etre trop d'un coup pour toi, de voir ta vie basculer ainsi en si peu de temps. malgré tout, tu ne veux pas revenir en arrière. Tu ne veux pas du mensonge qu'il a traîner depuis des années, tu l'admire t'avoir eu le courage de tout te dire quitte a prendre le risque de te perdre. Tu tu penche vers lui, et tu lui donne ce baiser. Tout est si simple quand t'y pense pour l'instant, tu connais tout ça.

_ B ... heu Nils, avoue j'embrasse bien quand meme !

Tu te met a rire comme un con, pas méchamment, tu le provoque juste un peu. Tas failli dire une connerie au début de ta phrase, t'as réussie a te rattraper. Parce que t'aurais jamais pensé vouloir lui dire ça un jour. Tu reste toi, tu ne changera pas complètement. T'as peur alors, tu tente de camoufler ça en rigolant, parce que t'en a besoin et peu etre que lui aussi.

Tu ne dis plus un mot, seul ton rire enfantin s'envole entre les murs de cette chambre que tu n'as meme pas prit le temps de regarder. Tu l'embrasse une nouvelle fois, t'aimes qu'il te le demande, sa te met dans un état que t'as du mal a comprendre. Puis sans que tu ne sache vraiment pourquoi, ta main vient sur sa taille et descend un peu plus chaque seconde. Tu prend ton temps, tu réfléchis pas vraiment, tu fais ça en tentant d’être naturel pour oublier tes doutes et tes angoisses. Tu pose ta main sur son entre jambe, et pour le coup t'es quand meme bien content qu'il est encore son jeans sur lui, parce que t'aimes pas que sa te fasse autant d'effet. T'aimes que les filles. T'es hétéro. Alors pourquoi tu le désire autant ...

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 18:52

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

Je crois que je peux me faire à l'idée de devoir le supporter encore longtemps. A qui je veux faire croire ça ? Je crois que je pourrais le supporter à vie. Le pire comme le meilleur de sa personnalité. Ces qualités comme ces putains de défauts qui me rendent dingue et qui me donne juste envie de l'étrangler ! Ses manières, ses paroles, sa façon d'être, son rire, son petit air supérieur, sa manie de toujours me provoquer, le don qu'il a pour toujours de m'entraîner dans ces conneries, la façon dont il se fout de ce qu'on pense de lui, son assurance et j'en passe parce que ça devient vraiment con. Tout ça, je suis prêt à le supporter parce que tout ça je l'aime chez lui, même ses pires défauts, mais ce que j'aime le plus, c'est de savoir que j'ai une place privilégiée dans sa vie.

"On dirait bien ouais et je crois que je peux dire que moi aussi ça me rend heureux de continuer à avoir le petit con que tu es dans ma vie ! Je m'en fous du mal qu'on peut me faire du moment que t'es là tu sais..."

Je crois qu'il est définitivement temps que je me taise. Parce que j'ai passé des années sans lui dire quoi que se soit et maintenant le moindre truc niais qui me passe par la tête je lui balance. On dirait une fille merde... Je me sens pathétique, mais ça me donne juste envie de sourire. J'aime pas le mec niais que je suis à cause de lui, mais à cet instant, je suis bien trop heureux pour pouvoir m'en soucier et ça aussi c'est à cause de lui.

"Bon ok j'avoue, tu te débrouilles pas trop mal, c'est supportable !"

Je le regarde rire et j'attend qu'il se calme pour lui adresser un large sourire accompagné d'un clin d'oeil qui laisse clairement comprendre que je me fous un peu de lui là. ça pourra pas changé entre nous ça, j'aurai toujours envie de me foutre de sa tronche, de le taquiner, de le faire chier, de le provoquer, juste parce que j'adore l'énerver et c'est à mon tour d'être pris d'un fou rire incontrôlable qui finit par me donner des crampes au ventre et les larmes aux yeux.

Et j'arrête de rire quand il m'embrasse une nouvelle fois, je me contente juste de répondre à son baiser, encore et encore et j'avoue aimé le fait qu'il m'ait obéit et qu'il m'est embrassé sans protester, même s'il est bien meilleur que moi pour donner des ordres, ça me plait.

J'étais déjà pas très capable de réfléchir correctement, mais quand je sens sa main se poser sur ma taille et descendre, doucement, mais sûrement, je suis plus foutu d'avoir une seul pensé cohérente. Je sens que je deviens rouge, j'ai les joues en feu, je sens les putains de frissons qui me parcourent le corps sans pouvoir les maîtriser et surtout je sens l'effet monstre que ça me fait quand il la pose sur mon entre jambe. Mon souffle se bloque et je sais même pas si je serais capable de respirer de nouveau normalement, c'est pas humain d'être attiré autant par quelqu'un.

"Je crois que... J'veux..." Ce que je voudrais c'est qu'il me mette pas autant la tête en vrac. "Je crois que moi aussi, j'ai envie de toi..."

Je me sens con d'avoir oser dire ça, alors je détourne le regard et je contemple le plafond qui semble magnifique à cet instant.
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 19:17



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

T'aimes le voir rire, t'aimes aussi qu'il se foute un peu de toi parce que sa te rappelle les bons moments que t'as vécus avec lui. T'aimes son sourire, tu préfère milles fois le voir ainsi que comme il y a six jours, son visage, l’expression de terreur qu'il avais ce jour la, tu n'arriveras jamais a te la sortir de la tête, surtout que le seul fautif s'étais toi. Tu tente d'oublies et d'avancer. T'es pas sur de vraiment y arriver, tu sais juste que tu vie, que t'as peur mais, que pourtant t'es heureux a cet instant précis. T'as juste conscience de ça mais, c'est déjà bien.

Tu t'en doutes, non, tu le sais mais, l’entendre te le dire qu'il te veux, c'est une tout autres choses. Sa te fou dans un état pas possible, t'es gelé par moment alors que tu meurt de chaud a d'autres, tu fuis son regard puis sans prévenir tu le fixe, et t'arrive pas a faire autrement. Tu le trouve beau. Tu l'as toujours trouvais beau en fait, non la tu le trouve attirant, et c'est la que se trouve la différence. On peu admirer quelqu'un, et puis on peux le désirer, tu est perdus entre ses deux émotions.

Tu défais le bouton de son jeans, et tu ferme les yeux comme si tout ça n'étais plus de l'ordre du réel, tu perd la raison. Tu ne faisais que le toucher et la tu commence a le caresser petit a petit. Cette idée te met mal a l'aise parce que tout ses discours il restes malgré tout dans un coin de ta tête. Tu essaye de ne pas y penser, tu sais bien que ceux qui t'on dit ça sont des connards finis. Puis, tu fais glisser son bas, lentement, tu prend ton temps sans savoir pourquoi. Tu lui enlève complètement, et tu le pose en bas du lit, t'as pas envie de regarder. Tu le fais quand meme. T'es terroriser. Tu fais comme si ce n'étais pas le cas. Tu te mens juste un peu.

T'oses plu le toucher pendant quelques minutes qui paraisse aussi longue que des heures. Tu restes juste la, sur lui a ne plus pouvoir bouger, a meme te dire que tu devrais arrêter avant d'allez plus loin. Ton regard se pose sur son boxer, ou plutôt sur ce qui se trouve en dessous. Sa t'excite et tu déteste éprouver ça. Les filles t'excites. Pas les mecs. Nils est un mec pourtant, et il te fait plus d'effet que toutes les nanas que t'as sauter au court de ta vie. Tu capte plus rien.

_ Je ... p'tain pourquoi tu me rend comme ça ... ? j'suis pas gay bordel alors ... pourquoi tu ... tu ... fait cet effet la ?

Tu te parle presque autant a toi qu'a lui. T'as pas de réponse, peu etre que lui non plus. Tu veux allez plus loin mais, quelques chose te bloque, t'as besoin qu'il te touche a son tour parce que toi t'en peux plus.Comme si t'avais besoin de retrouver des forces pour ça, comme si t'avais besoin de temps, de t’arrêter pour faire une sorte de bilan qui n'arrange rien. Tu pèse le pour et le contre et meme la tu ne trouve aucune réponse.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 19:55

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

Je me sens mal aussi tôt que j'ai terminé ma phrase. Je sais que j'aurai pas du dire ça, parce que j'aurai du le garder pour moi. Parce qu'à ses yeux que lui le dises, ça à pas la même signification que quand c'est moi qui le dis. Parce que moi je suis le type gay amoureux de lui et que lui il est juste... paumé et encore un peu bourré sûrement et qu'il est peut-être pas complètement conscient de ce qu'il fait malgré tout. Alors ouais, je regrette ma phrase aussi tôt qu'elle est sortie de ma bouche, je parviens pas à le regarder, je détourne le regard même quand je sens que lui me fixe. Je sais que je dois être rouge et avoir l'air pathétique et je sais pas comment masquer ça. Et je me mets à penser à voix haute.

"J'aurai pas du dire ça putain..."

Et puis je le sens s'affairer sur mon jeans et je jette un coup d'oeil rapide pour regarder ce qu'il fait et quand je m'aperçois, qu'il me l'enlève, je détourne une nouvelle fois le regard, je veux pas voir ça ! J'ose pas le regarder me l'enlever, j'aurai l'impression d'abuser de lui et aussi j'ose pas le regarder me regarder, parce que même s'il m'a déjà vu dans cette tenue, en boxer et tee-shirt, c'était pas vraiment dans le même contexte. Alors ça me fout mal à l'aise, parce que je me dis que j'aurai du me taire, parce que toute la confiance que je peux avoir quand je suis avec Jonas, ça fait très longtemps qu'elle s'est barré et parce que je me suis jamais senti aussi vulnérable et tendu et perdu qu'aujourd'hui. Je change d'avis toutes les trente secondes, j'essaie de me laisser aller, de pas penser au fait que c'est peut-être une connerie, de pas penser à demain, de pas penser qu'on peut encore se détruire et la seconde d'après je suis pris de doute, persuadé que je ferais mieux de tout arrêter, que se serait bien mieux pour tout le monde, bien plus prudent, plus raisonnable et plus sage. Et encore la seconde d'après, je change une nouvelle fois d'avis, parce que je sens sa main contre moi qui me caresse et je sens ma respiration que s'accélère et qui devient bruyante et je voudrais une nouvelle fois ne plus me prendre la tête.

Je me décide à le regarder seulement quand je l'entends parler. Je comprends ce qu'il dit, mais je sais pas trop comment réagir, ni quoi dire, ni quoi faire. Il reste au dessus de moi, l'air paumé alors je l'attrape pour le pousser doucement de sur moi et le faire basculer de l'autre côté du lit puis je me redresse et je viens m'installer à califourchon au dessus de lui, en prenant soins de garder une certaine distance entre nos deux corps pour pas trop le toucher. Je le regarde et je passe ma main dans ses cheveux.

"Désolé... T'es pas obligé tu sais... On peut juste dormir ou faire ce que tu veux... Je, j'veux pas que tu te prennes la tête pour ça..."

Je le regarde et j'essaie de lui sourire, pour me montrer rassurant, parce que j'ai aucune idée de quoi faire d'autres. De ce qu'il faut faire dans ces moments là. Et puis je descends mes yeux vers sa bouche, son cou, son torse, j'ai honte parce que je suis clairement en train de le mater. Je me penche vers lui, toujours en gardant mes distances et je l'embrasse doucement sur la joue, au coin de ses lèvres, dans son cou, que j'explore, j'essaie juste d'être rassurant, mais je sais pas vraiment si je m'y prend de la bonne façon. Puis je commence à descendre sur son torse, je fais comme lui, je l'embrasse, timidement, je passe le bout de ma langue à quelques endroits et je m'attarde un peu plus sur ses tétons que je caresse avec celle-ci. Je sais pas vraiment ce que je fais, j'essaie de le rassurer, de lui dire que c'est rien qu'on peut tout arrêter, qu'il est encore temps, mais je sais pas vraiment si c'est la meilleure manière de lui faire comprendre.   
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mar 26 Aoû - 20:10



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

Non, tu ne veux pas t’arrêter et c'est justement ça qui te tracasse. Qui te met dans cet état. Tu l'écoute. Tu ne trouve pas les mots, pas tout d suite, alors tu te laisse faire. T'aimes qu'il prenne un peu le dessus, qu'il ne t'oblige pas a etre celui qui guide. Parce que pour une fois t'en a pas envie, de dominer la situation.

_ Non, t'en fais pas Nils, je ... c'est réciproque ... si je n'écoutais que mes envies je ... sa fais longtemps que tu n'aurais meme plus ton boxer mon vieux mais, j'ai pas l’habitude de ce genre de chose, c'est juste ça... j'ai pas changer d'avis, j'ai envie de toi c'est juste que .. sa me fou la trouille d'avoir envie de ça ... parce que t'es mon meilleur pote, que j'ai jamais fais ça avec un mec et que j'aurais jamais pensé en avoir envie, qu'avec toi ce n'est pas pareil que toutes mes autres fois ... c'est juste ça Nils ...

Cette fois c'est toi qui tente de le rassurer. Tu lui dis ce que tu a sur le cœur, sans passer par quatre chemin, t'es meme peu etre un peu brut dans tes paroles, tu ne sais pas trop quoi pensé. T'as jamais appris a épargner les gens, quand tu pense quelque chose, tu le dis. c'est juste qu'avec lui tu essaye de le faire sans que sa ne le blesse.

_ j'suis pas la pour dormir, j'te veux ... laisse moi juste le temps de me faire a cette idée ...

parce que oui, tu ne souhaite que ça. Ça et rien d'autre. La seule chose dont tu a besoin c'est un peu de temps, rien que quelques minutes. Tu te sens misérable. Ton cœur se serre. Tu te mord la lèvre encore une fois. T'y peu rien, tu ne résiste pas. Ses caresses, ses baisers, tu retiens meme un léger gémissement lorsqu'il s'attarde sur ton torses et tes tétons. T'as la sensation que pour la première fois depuis que tu le connais, c'est lui qui te domine.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 1:45

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

Je reste là installé à califourchon assis au dessus de lui, je ne le touche presque plus, juste je caresse son torse du bout des doigts comme pour le réconforter quand il parle. Et puis quand il me dit que s'il s'écoutait, je n'aurai déjà plus de boxer, c'est la fin pour moi, je pique un fard, je deviens rouge, gêné et j'enfoui ma tête dans son cou en murmurant un "mon dieu" et en riant un peu de sa façon d'être toujours aussi cash, malgré tout. Je reste là sans bouger, à profiter de son odeur et je l'écoute se livrer encore une fois.

"Moi...Moi non plus j'ai jamais fais ça avec un mec Jo' et ça me fait bizarre aussi... Et malgré tout, ça me fout un peu la trouille aussi d'être là comme ça avec toi... d'avoir autant besoin de toi..."

Je change pas de position quand je lui parle, je reste le visage enfoui dans son cou, parce que je me sens un peu plus confiant, un peu plus rassuré comme ça, parce que je suis pas sûr de pouvoir le regarder directement en lui disant tout ça. Mes mots sont un peu étouffé par sa peau proche de mes lèvres quand je lui parle, mais j'essaie d'être assez clair, de pas m'embrouiller pour une fois, d'être capable de pouvoir le rassurer autant qu'il me rassure sans montrer que je perds tout mes moyens comme un gamin.

"Tout ce que tu veux... Ouais... J'crois, j'crois que moi aussi j'ai besoin de me faire à l'idée que... je suis comme ça avec mon meilleur ami..."

J'aurai pu continuer encore ce que j'étais en train de faire, parce que j'aimais l'idée d'avoir un peu le contrôle sur lui l'espace de quelques instants et j'aimais aussi le fait que ce que je puisse lui faire était en train de lui plaire. Mais je me stoppe quand même, pour le laisser se faire à l'idée, comme il me l'a dis. Je pose juste ma tête sur son torse, en faisant toujours attention de pas l'écraser et je caresse juste du bout des doigts chaque parcelle de peau que je peux atteindre, pour le rassurer et aussi un peu parce que je peux pas m'arrêter de le toucher.    
©clever love.


____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 4:02



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

Sa t'amuses un peu de le voir aussi gêné, tu trouve sa mignon aussi. Tu ne t'en veux pas de le mettre dans cet état,ce n'est pas bien grave a tes yeux. Tu te rend compte qu'il est tout aussi perdu que toi, tu ne sais pas si sa t' rassure ou si sa t’inquiète encore plus. D'un coté t'aimerais qu'il puisse te guider mais, rien que le fait d’être en position de faiblesse te terrifies encore plus. Tu écoute chacun de ses mots, tu commence a apprendre a vraiment le faire, sans tenter de tout ramener a toi comme avant.

_ T'es mignon quand tu rougit ! ...

Oui c'est la seule chose que tu trouves a dire face a ça. C'est aussi un peu de la provocation, tu ne peux pas t'en empêcher, sachant très bien que ce n'est pas ça qui va faire en sorte qu'il soit moins gêné. t'as aussi besoin de lui dire ouvertement qu'il t’attire, comme pour te l'avouer. Tes frissons ne te quitte pas, ton corps est trop proche du siens pour ça. Sentir ses lèvres dans ton cou, ses caresses sur ton torse, tu n'en peux plus, tu n’arrive tout simplement pas a résister. T'envoi voler tout ses discours qui tourne en boucle dans ta tête. Tu passe ta main dans ses cheveux lorsqu'il pose sa tête sur ton torse. Tu touche son cou, le haut de son dos. Et au final, tu prend doucement son corps dans tes bras pour qu'il revienne face a toi, avant de t'emparer de ses lèvres.

Tu pose tes mains dans son dos. Tu l'embrasse, une fois puis deux. Tu ne peux plus te passer de lui. Tu fais une connerie, surement la plus folle et la plus belle de toute ta vie, t'aimerais avoir la force de tout arrêter mais, c'est tout simplement impossible, ton corps ne t’obéis plus et ça depuis déjà un bon moment. Ta main se glisse lentement sur sa cuisse, un autre frissons te parcoure le dos. Tu hésite, tu a peur, t'aurais presque envie de laisser quelques larmes couler mais, tu ne veux pas, tu a déjà trop donner de ce coté la, alors tu fais ce dont tu crève d’envie depuis tout a l'heure meme si l'idée de ce fait te rend fou. Tu passe ta main sur ton boxer, d'abord du bout de doigts. Tes caresses s’intensifie, t'aurais envie de dire quelque chose, meme une connerie mais, tu n'y arrive pas. Alors tu continue, lorsque tu commence  sentir l'effet de ton geste sur lui, sa te bloque, juste un instant.

Tu prend conscience de ce que tu fais un peu plus chaque seconde, chaque seconde ta peur grandis mais ton envie aussi. t'aimerais te justifier, avoir une excuse, une raison. Tu n'en a pas. C'est juste comme ça. Cette fois c'est a toi de devenir rouge surement comme tu ne l'as jamais étais, c'est a ton tour d'enfouir ton visage dans son cou, couvert de honte. Tu as honte de le désirer. Honte de ne pas comprendre tes gestes. Honte de voir que ton corps se crispe ainsi pour que ton envie ne se manifeste pas autrement que par tes mots ou tes gestes.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 5:11

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

Espèce d'enfoiré... Je le pense pas vraiment, mais c'est un enfoiré quand même et ça. Il sait comment me mettre encore un peu plus mal à l'aise, il le sait, il en profite et il s'en amuse même et ça changera jamais, mais je crois que je veux pas que ça change ! Même si je le déteste un peu de prendre un malin plaisir à me voir embarrasser, j'aime bien quand il m'embête, ça à toujours été comme ça entre nous, on s'est toujours comportés comme de vrais gosses et je veux vraiment pas que ça change. Je reste le visage enfoui dans son cou, parce que je veux pas qu'il puisse voir que je suis encore plus rouge et le profite que mes mains sont sur lui pour le pincer.

"Tais-toi ou je te frappes !" je dis comme un gamin, faisant semblant de bouder.

Même si j'avais voulu lui en vouloir, ne serais-ce que deux secondes, je crois que j'aurai tout simplement échoué lamentablement. J'aurai craqué au moment ou il aurait passé sa main dans mes cheveux comme il le fait là ou quand il m'aurait pris dans ses bras pour m'embrasser, comme il le fait là. Je me redresse un peu sur mes bras, une main toujours posé sur son torse et je répond à son baiser avec envie, comme s'il ne me resté plus que ça à faire avant de crever et je ne lui dirais jamais, même sous la torture, parce que ça lui ferait bien trop plaisir, mais ouais, il embrasse bien ou alors c'est tout simplement parce que je suis accroc à lui et que j'arrive pas à lui trouver un seul défauts dans l'immédiat que je pense ça, mais il arrive à me faire perdre la tête rien qu'en m'embrassant.

Pendant le bref instant où mes lèvres quittent les siennes et où je plonge mon regard dans le sien, j'ai le temps de voir à quel point il est paumé, à quel point il aurait aimé pouvoir garder le contrôle ou au moins comprendre un minimum ce qui lui passe par la tête. Et même si ça me fais chier de le savoir, je peux que le comprendre. Merde pourquoi fallait-il que se soit aussi compliqué pour moi ? Pourquoi ça pouvait pas juste être simple ! Je dois aimer me faire du mal... Je vois que ça, c'est vrai quoi, il faut aimer ça ! J'ai pas trouvé plus fou que d'être dans une famille purement chrétienne et d'être attiré par les mecs, de tomber amoureux de mon meilleur ami, hétéro, qui s'est sûrement envoyé en l'air avec la moitié des filles de la ville, lui aussi chrétien et la personne la plus compliqué que je connaisse, parce que la personne la plus adorable, mais également la plus détestable que j'ai jamais rencontré, paumé, qui n'est même pas sûr de la connerie qu'il est en train de faire. Ouais, j'aurai pus définitivement faire plus simple pour éviter de me brûler les ailes.

Et puis je reviens rapidement à la réalité quand je sens ses caresses sur moi, directement sur ma peau, sûrement à l'endroit le plus sensible et le seul capable de pouvoir me trahir si j'avais osé dire que j'appréciais pas. Je ferme mes yeux à cette sensation, je sens juste sa main sur moi, le reste n'existe plus, j'ai l'impression que je respire même plus et je le sens ce gémissement qui quitte ma gorge sans que je puisse le retenir. Immédiatement je plaque ma main sur ma bouche, je me sens honteux, idiot d'avoir gémit devant lui. Et je vois qu'il est aussi rouge que moi et ça me fout encore plus mal. J'ai envie de m'excuser, mais à côté je sais même pas pourquoi je le ferais, parce qu'après tout, il l'a cherché, c'est un mec, il sait qu'il m'attire et il sait ce que ça provoque.

A la place, même si je me sens toujours aussi bête de pas avoir pu résister, je décide de lui enlever à mon tour son pantalon, je me redresse sur mes genoux, je dégrafe le bouton et je le fais lentement glissé le long de ses jambes, profitant de les toucher du bout des doigts sa peaux douce. Il n'y a pas de raison pour que je sois le seul qui se sente mise à nu, même si une fois son jean à terre, il l'est plus que moi, parce que lui, n'a plus son tee-shirt. J'en profite de le regarder de haut en bas, parce que je me suis jamais autorisé à le faire et je le trouve foutrement beau ce type.     
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 5:44



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

Au fond rien n'as changer. Tu l'emmerde toujours autant avec tes conneries, tu le provoque meme si tu le fais avec plus de douceur qu'il y a quelque temps. Il répond a tes pics idiots, tu le sens te pincer et tu ne peux t’empêcher de lâcher un cri de douleur, plus provoquer par la surprise que par autre chose. mais, t'oublies tout bien vite. Tes idées se brouille et tu ne contrôle plus rien, absolument rien.

Tu souris lorsqu'il pousse un léger gémissement, sans trop savoir pourquoi. Cette situation, si quelqu'un t'avais dit que tu la vivrais, tu ne l'aurais jamais crus, tellement de chose se sont passé en si peu de temps, tellement de chose ont changer. Tu le laisse faire lorsqu'il t’enlève ton bas a son tour, cette fois t'es mis a nus dans tout les sens du termes. Tu te décolle un peu de lui, te sentant bloquer sous lui. T'as pas envie que vos membres se touche, sa va bientôt finir par arrivé mais, tu ne te fait pas a cette idée. Tu ne sais meme pas comment tu va réagir face a ça.

Tu pose l'une de tes mains sur sa joue, tu tente d'affronter son regard, tu y arrive mais, seulement une maigre minutes, tu enfouis alors a nouveau ton visage dans son cou. Ton autres mains est remonter sur le bas de son ventre mais, tu n'y eux rien, t'as envie d'allez plus loin. Tu a besoin de voir ce que sa va te faire. Si tu en auras simplement la force. Tu recommence tes foutus caresses a travers son boxer, tu t'étonne a aimais autant ça. Tu te mordille les lèvres toutes les trente secondes. Tes caresses s’accélère, tu n'arrives meme plus a ouvrir les yeux de peur d’affronter son regard. Tu couvre son cou de baiser, t'es a deux doigts de craquer, de tout arrêter, tu va trop loin. Sa te fait peur de te voir ainsi.

Sauf que tu n'y arrive pas. Tu va peu etre flancher a un moment mais, ce n'es pas tout de suite. Tu appui plus, tu a moins peur, enfin tu crois. Tu viens a le prendre en main meme si son boxer t'en sépare encore. Tu deviens fou.

Tu le fait a nouveau basculer. Tu te remet sur lui. Et sans autre forme de procès tu lui enlève son boxer. Comme ça, sans vraiment y réfléchir, seul tes envies te guides. Ton souffle est court, saccadé, tu a peur, non t'es carrément terrifié. Tu reviens vers son membres et un frissons te parcoure, tu le frôle juste. Rien que le fait de le touche a cet endroit te fait perdre tout te moyens. Bordel , qu'est ce que tu est entrain de faire ?! Pourquoi et comment t'en est arriver la ? ... C'est pas humain de tenir a ce point a quelqu'un.

Tu t'empare de ses lèvres, parce que t'as besoin de lui. T'as besoin qu'il te rassure, qu'il te dise que tout ça ce n'est pas grave, au contraire. T'aimerais que ton esprit arrête de te tourmenter. Tu rêve de lui parler, simplement de le regarder en face. Tu n'en a pas le courage. Tu ne peux meme pas décrire l'état dans lequel tu te trouve tellement tu le trouve irréel.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 6:22

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

C'est rassurant de voir que tous n'a pas complètement changé, de voir qu'on est toujours capable de se chamailler et de se taquiner comme des cons, comme on l'a toujours fais, sans gêne, ça reste naturel, on réfléchit pas ça au moins, on se prends pas la tête pour ça, c'est juste normal pour nous. J'arrive pas à m'empêcher de rire quand je l'entend crier, je pensais pas lui faire mal, mais je suis assez fier de moi quand il réagit comme ça. Je suis pas aussi doué que lui pour ça, mais moi aussi j'aime le provoquer !

"Chochotte !" je murmure pour le taquiner gentiment en le pinçant une dernière fois pour terminer de l'embêter.

Je le vois gigoter sous moi, gêné une fois que je me retrouve sur lui alors qu'on est maintenant tous les deux en boxer. Alors je reste debout sur mes genoux, pour éviter que nos corps se touchent de trop. Parce que je veux pas le mettre mal à l'aise, c'est la dernière chose que je veux après être responsable du fait qu'il soit complètement paumé et pas sûr de ce qu'il fait. Et puis je suis pas sûr que j'en ai envie non plus moi, c'est peut-être un peu trop d'un coup, j'ai jamais été aussi proche de quelqu'un, j'ai jamais eut ce genre de rapport, était dans cette position avec qui que se soit et même si j'en ai envie, plus que tout, surtout avec Jonas je sais pas si je serais capable d'aller jusqu'au bout. Si je vais pas prendre peur d'un coup.

Pour le moment, j'ai pas encore assez peur pour tout arrêté, pour passer à côté de ça. Et surtout pas passer à côté de ses mains qui recommence à me toucher. Je sais pas s'il est conscient d'à quel point il me rend fou, de combien c'est dur de dissimuler un tant sois peu à quel point ça me fait de l'effet et à quel point j'aime ce qu'il est en train de faire, juste pour pas le gêner, s'en est presque douloureux. Et puis je me sens dans ça mains et là je peux tout simplement plus me retenir, c'est juste impossible et une nouvelle fois, je laisse échapper un nouveau gémissement, bien plus sonore que le premier. Mais je n'ai même pas le temps de me sentir gêné une nouvelle fois. Jonas me pousse et me fais basculer sur le côté, pour reprendre la position qu'il avait au départ et se mettre au dessus de moi et je crois que c'est dans cette position que je le trouve le plus beau. J'ai pas le temps de m'en rendre compte, que mon boxer n'est plus sur moi, qu'il me l'a enlevé et j'arrive pas à contrôler le cri qui sort de ma bouche, le frisson qui me parcourt tous le corps et mes yeux qui se ferment violemment, quand il me frôle à peine, à même la peau. C'est pas humain d'être autant attiré par quelqu'un.

Pour tenter de me calmer, je le touche moi aussi, je passe mes mains dans son dos, que je découvre, je descends jusqu'à ses reins, sa taille, je les passe sur ses cuisses et puis je m'arrête sur ses fesses... Ce mec n'a rien à envier à personne, il est décidément foutu comme un dieu et ça me déprime de me dire ça. J'attrape ses lèvres pour l'embrasser une nouvelle fois, c'est un peu plus brutal que ce que j'aurai voulu, mais je tente de me calmer, je passe ma langue sur ses lèvres pour demander l'accès à la sienne, je crève d'envie de l'embrasser comme jamais. Ce type va me rendre dingue.    
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 7:00



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

T'aime te dire qu'au final rien ne change. Que tu continue de le provoquer et qu'l continue de le faire a son tour, t'aimes te dire que c'est ton meilleur pote et que sa ne changeras jamais, peu importe se que tu t’apprête a faire, tu ne veux pas qu'il sois distant par la suite, ou meme que toi tu le sois. Parce que tu n'en sais rien de ta future réaction. Tu ne te stoppe pas, cette fois meme son gémissement ne te trouble pas, peu etre que tu tente de t'y faire bien que se soit loin de te laisser indifférent.

_ Je chuchote peu etre pas mais, c'est quand meme moi le plus discret !

Tu le taquine, t'y peu rien, t'adores ça. Tu viens l'embrasser, mordillant sa lèvre inférieur au passage, tu joue avec sa langue, tu prolonge le baiser. T'aimerais que tout ça ne prenne jamais fin, presque pour ne pas affronter la suite, le fait de se poser toutes ses questions, parce que tu le sais que tu va te torturer l'esprit.

Tu retiens un gémissement quand il arrive aux niveau de tes fesses, sa te fais quand meme bizarre que ce soit lui qui fasse ça, t'as jamais étais quelqu’un de timide, gêné facilement. Avec les femmes tu prend toujours les devants, tu fais ça le plus naturellement du monde, et des question, tu ne t'en pose tout simplement pas. Alors que la ton crane en est remplie. Avec lui c'est une toute autre histoire. T'as honte, t'as le rouge aux joues, et tu ne sais meme pas comment t'y prendre.

Tu hésite une fraction de seconde mais, au final tu te dit que le plus vite sera le mieux. Alors tu prend son membres dans ta main, rapidement mais tout en restant doux. Tu sens une bouffé de chaleur envahir tout ton corps. Tu commence a faire un léger va et viens, il va te rendre vraiment fou. Tu ne maîtrise plus rien, t'as beau faire les choses, tu ne comprend pas plus la raisons a tout ça.

_ Dire que j'ai toujours crus que les gay en avais une petite ... !

Bon la c'est carrément un stade au dessus de la provocation. tu pourrais passé pour un putain d'homophobe si seulement ... si seulement t'étais pas entrain de branler ton meilleur pote, et surtout d'aimer ça a en crever. rien que cette pensé te dégoûte un peu. Parce que oui c'est ça que t'es entrain de faire et putain, ça deviens flippant quand meme. Bon ok, c'est une sorte de compliment mais, t'aurais jamais pensé le complimenter sur ça, et surtout dans une situation pareille.

En fait, t'es pas sur que tu sois content qu'il soi bien foutu. Sa te fou des frissons rien que d'y pensé, t'arrive pas vraiment a te le dire, rien qu'a le pensé. Tu ne sais pas ce que tu veux, parce qu'avant tu ne t'étais meme pas poser la question, avec une fille c'est simple. T'es sur elle,a tes yeux, elle a juste a écarter les jambes, la les rôles peuvent etre échanger en quelque sorte, sa te terrorise.
made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 13:02

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

J'ai l'impression que ça me détend un peu qu'on soit comme ça juste idiot à se taquiner, c'est juste marrant et un peu étrange qu'on se marre en même temps, qu'on s'emmerde mutuellement, mais c'est nous et ça fait du bien d'avoir une chose qui nous caractérise et qui rend la chose un peu spécial... Même si c'est déjà bien assez spécial quand même !

"Oh la ferme Jonas ! Et puis c'est ta faute..."

Je râle, je boude, je retourne mon nez et je suis rouge comme un gamin de cinq ans prit sur le fait, en train de faire une connerie. J'aime quand on se cherche mutuellement, mais j'ai horreur quand il arrive à me moucher et que je ne sais plus quoi dire !

J'essaie de prendre la décision de vivre au jour le jour et de commencer ce soir, d'arrêter de me prendre la tête, de vivre ce qui vient quand il vient, sans penser aux conséquences, de faire ce que j'ai envie de faire parce que j'ai envie de le faire, sans penser aux millions de problèmes et de questions qui pourraient arriver le lendemain. J'essaie d'arrêter de me prendre la tête tout simplement, parce que ça me stresse. J'essaie de me dire qu'on verra bien ce qu'il se passe plus tard, que ça s'arrêtera quand ça devra s'arrêter et que c'est tout ! J'essaie de me dire que c'est pas vraiment important ce qu'on fait, que c'est juste comme ça, une nouvelle expérience un peu cinglés qu'on a décidé de faire ensemble, une nouvelle connerie qui nous amusera plus tard. Je sais que c'est pas un truc sérieux pour Jonas, alors je me persuade que c'est pas un truc sérieux pour moi, que je suis pas amoureux de lui, que j'ai juste envie de tester ! De voir ce que ça fais d'être comme ça avec un mec !

Alors je continu de l'embrasser, de le toucher, de profiter, d'essayer de pas me poser de questions, de pas me prendre la tête, parce que je suis bon à rien quand je suis comme ça et déjà que je suis pas très à l'aise et expérimenté, si en plus je suis même pas capable d'avoir la moindre réaction... Mais malgré tout, je scrute les moindres réactions de Jonas, j'essaie de voir comment il interprète chacun de mes gestes, s'il apprécie un minimum ou si ça le gêne juste totalement. Et à certain moment j'ose à peine le toucher, parce que je le vois rougir ou bien détourner le regard et je comprends qu'il est pas à l'aise et du coup je n'arrive pas à l'être non plus ! Parce que je suis vraiment loin d'être le même type confiant et à l'aise et le voir gêné ça m'aide pas à être un peu plus confiant.

Et puis sa main autour de moi, me fais complètement perdre la boule, je crève de chaud, j'arrive à peine à respirer, je ferme les yeux pour ne pas avoir cette image qui me hantera sûrement à vie. Je me retiens encore de gémir et je sers les draps du lit dans mes mains et j'ai l'impression d'être brûlé de l'intérieur. Et j'ai envie de le toucher de cette façon moi aussi, de lui enlever son boxer, qu'on se retrouve à égalité, de pouvoir faire quelques choses que j'aurai jamais osé faire avant, mais que j'ai juste envie de faire maintenant, mais je le vois tellement gêné, que j'ai l'impression que je le perdrais totalement si j'osais.

"Putain Jonas... T'es pas possible... Crois-moi, si t'avais pas... un truc auquel je tiens entre les mains...je... je t'aurai vi-virer de ce foutu lit sans réfléchir !"

Je me surprends d'avoir réussi à enchaîner autant de mots malgré sa main s'activant sur mon membre qui me grille 99% de mes neurones et après m'être aperçu de ce que je viens de dire, j'ouvre grand les yeux, je me choque moi-même. J'ai même envie de lui demander s'il est jaloux, mais un bref coup d'oeil en direction de son boxer m'indique qu'il a absolument rien à m'envier, bien au contraire. Et puis même s'il est con, vraiment, j'aime qu'il soit con comme ça, qu'il sorte de telle chose sans que ça lui fasse ni chaud, ni froid. J'ai pas envie que se soit niais avec Jonas, se serait pas nous de faire un truc genre monde des bisounours ou je sais pas quoi ! Non nous on peut pas s'empêcher de se chercher un peu la merde habituellement et ça continu maintenant et c'est bon. Même s'il me gêne comme personne, j'aime qu'il m'attaque et j'aime lui répondre. J'aime quand il me cherche, quand il prend un malin plaisir à me dominer et je fais semblant de me révolter, mais en réalité je m'en fou, ça me dérange pas qu'il soit comme ça, qu'il cherche à avoir le pouvoir, je dirais même que j'aime ça, juste parce que c'est lui !  
©clever love.



____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 13:30



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

T'aimes ce qui est entrain de se passer. Sa te fou la trouille. depuis que ses lèvres se sont poser sur les siennes t'es mort de trouille et tu ne sais plus quoi faire. Tu te laisse guider par ton instinct meme si t'es pas vraiment sur que sa sois la bonne solution. Tu ne peu pas t’empêcher de jouer la carte de l'humour, parce que sans ça tu serais tout simplement entrain de finir de mourir de peur. parce que sans ça, sa ne serais plus vraiment vous. t'as pas envie de tout perdre du passé, juste avancer, grandir un peu et garder les bons souvenirs dans un coin de tête et ça, jusqu'a ce que la mort décide de s'emparer de toi.

_ J'avoue j'suis coupable ! J'ai fais gémir mon ptit Nils , et j'crois meme que je l'es fait exprès rien que pour t'emmerder !

T'as beau avoir le rouge aux joue, avoir envies de t'en allez d'ici parce que tu sens que tu ne contrôle plus rien et que ton corps commence a ne plus vraiment t’obéir, malgré ça tu t'marre comme un con. Parce que c'est vrai, pour toi, tout est fais pour provoquer. Tu ne comprend plus rien. Tu sens ton corps lâché, ton esprit se déconnecter, tu veux fuir mais, d'un autre coté t'as jamais étais aussi bien que maintenant. t'as beau dire, ce qu'on ta foutu dans le crane t'as du mal a t'en défaire aussi facilement que tu le voudrais. Lorsqu'il te répond, tu ris de plus belle de le voir comme ça. Aussi gêné, aussi ... mignon.

_ ha non vieux, m'vire pas maintenant, sa deviens intéressant !

Tu ne peux plus t’arrêter de parler. Alors qu'il y a peu le silence étais ton refuge, l'ironie et la connerie le remplace. C'est ton nouvel abris, quand tu sort ça, sa a beau etre provocateur et un peu gênant, sa te détend parce que tes rires accompagnes tes mots. Juste lorsque tu a fini de parler tu accélère tes vas et viens presque d'un coup, tu crève de chaud, t'es couvert de honte mais, tu te dit que tu ne dois pas pensé a ça. Tu ne veux pas pensé a demain, a tout ce que sa peu engendrais, tu veux juste profiter, tu tente de vivre ça comme une connerie. Mais, au fond, de tout les plan cul que t'as pu avoir, sa n'as jamais étais comme ça, autant a fleur de peau. Sa ne t'as jamais fais autant peur et envies a la fois. Tu sens que tout ça t'excite un peu trop, tu bouge un peu, juste un peu. Et ton membres frôle le siens. T'as un mouvement de recul.

_ P'tain !

T'aurais voulu faire comme si sa ne te faisais rien mais, c'est loin d’être le cas, au final c'est ça dont tu a le plus peur, ce moment. Tu jure, c'est comme un réflexe. t'aurais aussi voulu rester calme face a ça, ne pas lui montrer que ce qui te fou le plus la trouille est aussi ce qui t'excite le plus.
made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 14:18

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

C'est juste complètement cinglés d'avoir autant d'émotions, c'est pas possible pour une seule personne. D'avoir envie de quelques choses comme pas possible et en même temps de tout arrêter de peur de faire une connerie et d'ensuite de te dire que si t'arrête tout, c'est justement là que tu la feras ta connerie. C'est tout ça qui me passe par la tête et je sais pas vraiment comment réagir face à ça. Et juste le voir rire et prendre un malin plaisir à me faire chier, ça me détend juste un peu et ça me fais oublier l'espace de quelques secondes ce qu'on est en train de faire. Et je peux pas m'empêcher de rire quand je l'entend me dire ça, il est sérieux, il pense vraiment que ça m'emmerde vraiment ?

"Sérieux Jonas... Le prend pas mal, mais je pense que si tu décides de me faire chier comme ça, je vais juste vouloir que tu continues à le faire, à m'emmerder et j'risque pas de t'en vouloir souvent..."

Je le regarde en lui lançant un sourire taquin et je lui adresse un clin d'oeil. Vraiment, il pense que la façon dont il me touche, qu'il puisse me faire gémir tellement c'est bon va m'emmerder ? Bien au contraire, je crois que ça pourrais l'emmerder plus lui que moi... Moi je n'ai pas vraiment à me plaindre. Le plus difficile, c'est juste de me sentir obligé de tout retenir quand il me touche comme ça, parce que c'est vraiment bon de sentir sa main sur moi de cette façon. Mais je me retiens de montrer que j'éprouve le moindre plaisir à ce qu'il me fait, parce que je sais pas comment il réagirait, parce que je sais pas s'il assumerait que ce soit lui qui me fasse ça.

"Je sais pas j'hésite... Tu as beau avoir une belle gueule, elle dit beaucoup trop de conneries !"

Je continu de le provoquer, parce que je veux le voir s'énerver, juste un peu. Je veux le voir agacé et prendre les choses en mains pour me faire taire, me dominer en quelques sortes, parce que c'est comme ça que Jonas m'attire le plus, même si j'ai un peu honte de l'admettre. ça mains qui accélère contre mon membre, c'est juste la pire des tortures, je suis attiré par ses mouvements et je peux pas m'empêcher d'en vouloir un peu et c'est juste de plus en plus douloureux de cacher à quel point c'est bon alors que c'est juste en train de me rendre complètement barge. C'est même pas un gémissement qui à envie de sortir de ma gorge, c'est carrément un cri, mais je me concentre pour pas le lâcher.

Et puis on se touche accidentellement et je l'entend, je vois son geste de recul. Alors je me redresse immédiatement et j'attrape la main qui se trouve toujours autour de mon membre et l'autre, libre. J'entre-mêle nos doigts et je le regarde sans bouger. Je me doute que vu ma...tenue je dois pas avoir l'air très sérieux, mais je ressens quand même le besoin de le rassurer, de m'occuper de lui... Comme toujours.

"Jonas... Tu te sens pas obligé de faire quelques choses que tu veux pas faire hein... ?"    
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 14:51



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

C'est sur que comme torture c'est loin d’être désagréable, pour lui comme pour toi, c'est rien de le dire que si tu l'emmerder tout le temps comme ça, il ne t'en voudrais pas souvent.T'aurais envie de lui répondre mais, tout se passe tellement vite que tu ne retiens que le moment ou ton membres a frôler le siens. T'as peur qu'il ne bouge pas, qu'il se laisse envahir lui aussi par une gêne idiote, c'est peu etre le cas mais son gestes te surprend, te touche.

Tu serre sa main, tu ferme les yeux quelques secondes avant de le regarder en face. T'en trouve enfin le courage. Tu stoppe tout parce que tu te rend compte a quel point tu a peur. A quel point t'as besoin de lui a cet instant précis pour ne pas craquer et avoir l'air encore plus que con que tu ne l'es déjà. Tu respire un grand coup, tu ne veux pas etre dans cet état.

_ Non .. c'est bon ... sa ma juste surpris ... et puis j'en est envie hein, crois pas le contraire Nils c'est juste ... c'est juste que les discourt merdique de mes parents tourne en boucle dans ma tête ...

Bon ça au moins c'est dit. Tu l'avais sur le cœur depuis tout a l'heure et t'avais besoin de le sortir meme si c'est pas forcement le meilleur moment. Tu soupir, tu te trouve quand meme idiot d'agir ainsi, tu trouverais presque ça drôle le fait que ce soit toi qui soit dans un état pareil et non lui. Tu lâche l'une de ses mains pour la passer dans ses cheveux, et tu le fait se rallonger, tu veux lui prouver que tu ne lui dis pas des conneries, que oui tu en a vraiment envie.

_ Allez, oublie, j'veux pas avoir l'air con plus longtemps !

Ton sourire reviens aussi vite qu'il ta quitter tout a l'heure. Tu reviens petit a petit vers son membre, tu le reprend en main , tu ne fais comme s'il ne s'étais rien passé. Tu ne veux pas rester sur ta réaction.  Tu recommence tes vas et viens. Tu ne flanchera pas. Tu n'auras pas peur ou en tout cas tu ne le montreras pas. Voila ce que tu te répète en boucle pour te rassurer comme tu le peux. Tu t'empares de ses lèvres.

Tu accélère tes vas et viens, a un point que toi aussi tu contiens un gémissement. Tu es a fleur de peau, des frissons te parcoure le dos presque toutes les secondes, tu sens ton corps lâcher. Tu va vite, surement trop. T'as un peu moins peur, parce que tu sais qu'il est la, qu'il arrive a te rassurer, que lorsqu’il est la t'oublies tout tes problèmes.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 202
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Etudiant actuellement en vacances !
⇘ Situation: Célibataire
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 15:44

Jonas & Nils ❥Attiré comme un aimant

Ouais, je pense que s'il prenait l'habitude de m'emmerder comme ça, je chercherais juste tout le temps un prétexte, une idée, pour qu'il décide de justement m'emmerder et je profiterais, dans l'incapacité total de lui en vouloir quoi qu'il fasse ! ça fais de moi quelqu'un de faible de tout pardonner à partir du moment où on me touche comme il le fait ? Ou je suis juste simplement un mec, ouais c'est ça... Je suis qu'un mec après tout, un mec qui va sûrement pas refuser de se faire toucher quand il en a envie vu toutes les sensations que ça peut procurer. Mon dieu, je me fais honte d'avoir les pensées perverti par le désir... Et à cette nouvelle pensée je me choc parce que j'ai l'impression d'entendre ma mère.

Je crois que si on était pas dans une situation aussi...particulière, je taquinerai sûrement Jonas à propos du fais qu'il a peur, parce qu'il veut toujours faire croire qu'il est sûr de lui et qu'il n'a peur de rien, alors que là c'est juste tout le contraire. Mais j'ai pas envie de le taquiner, j'ai juste envie de le rassurer, je le regarde en lui souriant timidement, je caresse ses mains et j'essaie de me montrer doux, je le suis toujours de toutes façons. Moi aussi j'ai peur, énormément, comme j'ai jamais eut peur, je crois que j'ai même plus peur que quand je lui ai dis que j'étais homo. Mais je décide d'être courageux pour nous deux et de le rassurer lui avant d'être rassuré moi.

"Je crois que si tu penses à tes parents là tout de suite... c'est pas vraiment une bonne idée..."

Je termine pas ma phrase parce que s'il me dit qu'il en a envie, je pense que je peux lui faire confiance, il s'amuserait pas à me mentir et puis il est pas du genre à faire quelque chose qu'il a pas envie de faire. Mais je le pense quand même que s'il pense à ses parents là tout de suite c'est glauque... Je sais ce qu'il veut dire, je le comprends même parce que les discourt et pensées de ma mère m'ont hanté pendant de nombreuses années et j"ai même pensé à certain moment que j'étais le mal comme elle le disait et c'est pas franchement évident de grandir avec les idées en place quand tu as ce genre de pensées. Mais là ce soir, je veux même pas y penser, de toute façon rien de ce qu'elle pourra dire ne pourra me changer. Pour Jonas, c'est pas pareil, il a jamais eu à s'en soucier avant, il sait jamais retrouvé avec un mec dans son lit, ni n'a jamais eut envie de le faire.

"ça va être difficile ça... Si tu veux arrêter d'avoir l'air con, vas y avoir du boulot mon pote !"

Je le regarde tout sourire, comme un gosse de cinq ans, content de sa connerie, mais je me laisse docilement faire lorsqu'il me rallonge sur le lit. Je préfère définitivement quand il prend les choses en mains et en particulier une chose... Merde je suis vraiment un salaud. J'attrape ses lèvres quand il vient les poser sur les miennes et je l'embrasse passionnément, je lâche définitivement ses mains pour les passer dans son dos, son cou, ses cheveux que j'aime tant. Je le sens recommencer ses vas et viens et j'arrive pas à le retenir cette fois-ci, même avec toute la volonté du monde, j'arrive pas à retenir mes gémissements :

"Putain Jo..."

C'est trop bon pour le cacher, pour faire comme si ça me touche pas un minimum alors que c'est juste en train de me rendre fou et je peux pas m'arrêter de le toucher, de l'embrasser. Je décolle mes lèvres des siennes et je descends jusqu'à son coup, que je mordille, que j'embrasse, que je gouttes. Je balade mes mains dans son dos, je descends jusqu'au bas de son dos, jusqu'à l'élastique de son boxer et je joue avec celui-ci sans trop osé aller plus loin vues ses réactions, je veux juste qu'il se sente bien.   
©clever love.

____________________


Don't look back. Live your Life©BOOGYLOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 247
Mes Infos

You and only you
⇘ Occupations: Se torturer l'esprit
⇘ Situation: C'est compliqué
⇘ Liens:

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   Mer 27 Aoû - 16:18



T'as juste besoin de lui pour sourire a nouveau.

Oui c'est sur que ce n'est pas vraiment le top de penser a ses parents dans ce genre de situation mais, ce n'est pas vraiment a eux que tu pense, plus a leur mots qui qui te font mal, bien plus que tu ne pourrais l'imaginer. Tu pense a toute cette souffrance qu'il a du endurer et tu t'en veux de ne pas avoir étais la pour lui pendant ses moments meme si tu n'y est pour rien. Tu ne réagis pas face a ce qu'il te dit, t'as pas envie de continuer cette conversation meme si t'en aurais surement besoin.  

_ Ho ça va hein ! Bravo, tu ma vexé maintenant , t'es fier de toi ?!

En fait tu t'en fou, il a meme raison bien que se soit sous le ton de l'humour, d'ailleurs tu lui répond de la meme manière. Tu te donne un air faussement énerver se qui te donne juste l'air idiot, enfin encore plus que d'habitude. Tu voudrais continuer sur ta lancé mais, tes vas et viens t'en empêche. Ses gémissements aussi. T'aurais cru que sa te générais alors que c'est loin d’être le cas, sa te prouve que tu ne t'y rend pas trop mal au final. Et puis, meme si t'as un eu de mal a te le dire, sa t'excite encore plus. Tu le serre contre toi, et vos membres se touche a nouveau, lorsque sa arrive tu gémis juste un peu, t'as meme pas le temps d'essayer de te taire.

Sauf que tu ne te recule pas, au contraire, tu te blottis encore un peu plus contre lui et tu lâche son membres d'un coup. T'es frustré face a ça, t'aurais aimer ne jamais t’arrêter mais, ce que tu a fui tout a l'heure te met dans un état que tu ne maîtrise pas. Ton excitation se sens vraiment pour le coup, autre que par le fait que tu crève de chaud et que tu gémis comme un idiot par moment. Tu ne t'en étais pas vraiment rendu compte avant, que ton membres commence a etre a l'étroit dans ton boxer. Tu sens alors ses caresses et la t'en peu plus, tu contiens un léger cris comme tu le peux.

_ Nils ... touche moi ... comme ... je ...

"Touche moi comme je viens de le faire" Voila ce que tu a envie de dire mais, les mots ne sorte pas, se bouscule dans ton crane et y reste bloquer. T'as envie de lui, tu veux tout connaitre, chaque parcelle de son corps, chaque recoin de son esprit. T'as pas encore la force de lui sortir ce genre de chose sérieusement.

Tu ne te décolle pas de lui, tu le sens , son membres contre le tiens, et tu joue de ça, tu te frotte meme un peu contre le tiens. Sauf que t'es tellement paumé que tu le fais inconsciemment. Il se passe tellement de chose a la fois que tu t'y perd et puis surtout, t'as envie de chose dont t'es pas vraiment fier. Tu veux chasser ses pensées mais, au final tu te dit que sa n'en vaux pas la peine, que si t'es la avec lui, tu ne devrais pas avoir peur d'en vouloir plus.

made by LUMOS MAXIMA

____________________


    Je me suis demander pourquoi je t'aime. Et puis tu m'as fait penser a une rose sur un sol ravagé. A une étoile filante dans un ciel sans lumière. Tu m'as fait penser a un sourire qu'on attend plus. c'est pour ça que je t'aime. Parce que tu es un morceau d'espoir dans un monde qui a arrêté d’espérer.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Mes Infos

MessageSujet: Re: Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot   

Revenir en haut Aller en bas
 

Attiré comme un aimant je fonce tête baissé vers la destruction ! - Jonas hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Aimant pour figurine
» arbalette ou un truque comme ca
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Hotspots, objets (comme à chaque fois)
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RPG :: Archives-